jeudi 6 décembre 2018

Pépée



A constater combien les dingos du Net pullulent,
de Stan Mayonnaise, nouveau Zorro, maillot contre gilets, prêt à supplanter la Macronite, et qui vient de sortir une vidéo digne d'un fêlé  de première, prenant ainsi le relais d'un Eric Fiorile
tombé dans les oubliettes, 
qui se hissent comme les chefs auto-proclamés
de l'opposition, quand l'homme de la rue ignore jusqu'à leurs noms … nous avons la Nausée.
Appeler Micron "La Tarlouze en chef" et perdre ses nerfs n'est pas digne d'un potentiel
chef, ce qu'il propose en seconde partie de vidéo.
Et c'est sans parler des effrayants Rachel Fortun ou Paul Ponssot et de leurs archontes
qui nous recueilleraient à la mort dans leur foutue matrice !


Cet internet-là, ce ramassis d'ego faisandés, nous donne la nausée.
Les Pierre Hillard, Anne Kling, Ryssen, intègres,
sont rares.
Nous constatons aussi que ce travers des pervers et des narcisses touche essentiellement les ioutioubeurs mais dans une très moindre mesure les bloggers, 
autant donc écouter un homme talentueux qui 
savait, lui, aimer nos divines amies lesdites bêtes,
dont Pépée, chanson qui nous aura arraché des larmes.
Sûrement que Léo l'aura retrouvée là-haut.
Cela dit, d'après sa belle-fille, Léo possédait 5 singes, et que Pépée était une terreur,anarchiste, Ferré, et c'est une erreur,
les laissait tout faire.



Pépée version Studio.
Je chiale aux premiers coups d'archets des violons.
6 ans plus tard, nous retrouvons surpris ce petit commentaire sur Useppe et les autres… 
signé d'un certain "Boulaboula"…
Maboula, autrement dit… 
Nous avons la pauvre imagination qui est la nôtre.
La liste de nos disparus s'est rallongée depuis,
hélas. 
17 ans de chant classique, et pas foutu d'écrire
une chanson sur Laïka,
dont je ne cesse de rêver, sans la voir,
mais l'appelant encore 
et toujours.


43 commentaires:

  1. 486 millions d'immigrés pour la france.... sacré SM .Il me donne envie de rire avec son style un peu surrané. Rire jaune ,ça va de soit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La moindre des choses est de sortir des chiffre exacts, et de ne pas en plus dramatiser… la première partie est déjà stressante, la seconde tombe dans le ridicule quand il se propose de mener le combat… le nouveau Che ?

      Supprimer
  2. Bonsoir à toi, que je lis régulièrement, sans jamais laisser de commentaire...
    Ma chienne belle s'en est allée aussi, il y a trois mois, mon coeur saigne, et ma seule envie est d'aller m'allonger sur sa tombe, comme le font les chiens sur celle de leur maître. Mourir, partir avec elle, la rejoindre où qu'elle soit, courir encore dans la forêt de nuages comme nous le fîmes tant de fois dans le maquis.
    Courage, Brebis, tu n'es pas seul dans la peine, mais sois attentif: il y a des signes, ténus et fragiles, mais bien réels. Des plumes tombées d'on ne sait où, des souffles, des murmures. Comment un amour si grand pourrait-il s'oublier dans le deuil ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, dommage que vous ne signez pas… merci pour votre témoignage sur Belle, des signes ? Ma mère et moi-même, et ma sœur, nous en avons reçu 5 majeurs : rêves, odeurs très fortes incompréhensibles rationnellement(2 fois), jappement de chiot, 4 coups sur une porte interne à la maison à deux heures du matin… moi aussi, j'ai eu envie d'être mort, et d'être avec elle. Quand ma mère a eu le jappement de chiot en pleine nuit, j'ai su que j'allais adopter une petite, elle s'appelle Olga, et je dois m'en occuper beaucoup car c'est un bébé, quand je m'endors j'ai Olga dans mes bras, et je visualise ma vie avec Laïka… et tout ça après 2 années de dépression et d'alcoolisme. Mon amie Orla est aussi souvent présente, et elle joue avec ses photos ! Laïka fut un amour fou…

      Supprimer
  3. Les archontes nous pourrissent l'existence pour nous empêcher de vivre.

    Dans le monde de la nature dialectique, il n'y a que la mort.

    De tout, des êtres aimés, chéris, détestés, des planètes, des étoiles.

    Exister, aimer, haïr, manger, dormir, penser, n'est pas la VIE.

    Tant que nous nous contentons d'exister, nous faisons l'expérience de la mort.

    Mais si d'aventure nous mourons à nous mêmes, alors nous faisons l'expérience de la VIE.

    L'archonte nous implante une âme dans la nature de la mort dialectique.

    Nous lui appartenons jusqu'au jour où nous choisissons la VIE en tuant le Moi de la nature dialectique.

    Cette nouvelle VIE ne goute plus la nostalgie, le chagrin, l'émotion, le sentiment, et même l'intellectualisme.

    Ce que je dis est terrible, terrible comme cette existence dans la nature de la mort.

    Nous sommes appelés à l'existence, pour faire l'expérience de la mort.

    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Totof... oui à tout ce que tu dis sauf à cette histoire d'archontes, c'est quoi ce mythe. Redonne-moi ton tel et adresse par mail SVP, je suis perdu avec gmail… je dois apprendre à faire des dossiers. Je te remercie.

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Expérience inutile. Autant apprendre lapnée à un oiseau.

      Supprimer
  5. POURQUOI PERSONNE NE DIT COMBIEN CETTE CHANSON EST SI BELLE…???

    RépondreSupprimer
  6. Tu as raison Chris, elle prend jusqu'aux tripes !

    RépondreSupprimer
  7. L'Homme subit les influences du cosmos qui interagissent en permanence avec les 12 centres magnétiques correspondant aux 12 paires de nerfs crâniens.

    Cela va de notre conscience, le sens de la possession, de la fraternité, de la patrie, du courage, de la force, de l'héroïsme, de la fécondité, de l'harmonie, de l'occultisme (astral), de la divinisation, de l'éthique, du mental, et de la mort.

    Ce sont ces 12 principes qui forment les Archontes de la nature de la mort, ils nous gardent fonctionnels en société sur terre, mais MORTELS.

    Nous les retrouvons dans notre personnalités, dans notre champ aural, dans celui du système solaire et dans le zodiaque. Une quadruple prison.

    Nous pouvons parler d'envoutement magnétique.

    Depuis les lustres de la création, l'Homme a renforcé la puissance des éons avec les systèmes sociaux, religieux, économiques, qualifiés de "mêmes" ou "Egrégores".

    Il existe un treizième éon, l'éon christique en nous, au-delà du système archontique.

    Le chemin à parcourir pour connaitre la VIE consiste à faire muter ces 12 éons de la nature de la mort en gagnant le 13ème éon de VIE.

    Une restructuration du champ de la conscience dialectique qui doit mourir pour laisser la place à la conscience christique.

    Symboliquement, c'est la décapitation de St Jean le Baptiste et le moment où Jésus choisit ses 12 disciples, comprendre, les 12 vibrations magnétiques nouvelles qu'il va devoir éduquer tout au long de son parcours de VIE, de Bethléem au Golgotha.

    Jésus est donc l'archétype du gars qui discute avec son propre biotope, il n'y a rien en dehors et tout est parabole.

    Ce processus de changement de l'état magnétique est le chemin de Croix qui mène à la libération.

    "Les archontes virent le vêtement de lumière sont j'étais revêtu, ils y aperçurent le mystère qui contenait leur nom et ils eurent grand peur.

    Et ils tombèrent à mes pieds, m'adorèrent et dirent : "Comment le Seigneur de l'Univers est-il passé au milieu de nous sans que nous le sachions!"

    Tiré de la Pistis Sophia.

    Tout est là dedans.

    L'Être qui gagne le treizième éon échappe à la nature de la mort, et il n'est plus possible de lire les horoscopes à son sujet car il a échappé cette réalité.

    Il n'est plus de ce monde de la nature de la mort.

    Quand ce phénomène devient épidémique, il y a contamination et guerre dans tout le système magnétique du monde, du fait de la saturation des sphères archontiques par l'activité humaine .

    A un moment donné, c'est toute la sphère réflectrice magnétique de l'humanité qui est déséquilibrée, et les hommes perdent la mémoire, leur compétences, leur conscience, il reviennent à l'état adamique.

    Amnésiques.

    Et la roue du temps archontique se reconstitue.

    Sauf pour ceux qui ont gagné la bataille.

    Une bataille qu'on gagne en rendant les armes.

    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C est à se demander ce que fait le taulier...

      Supprimer
    2. Il n'y a pas de taulier.

      Nous sommes orphelins et prisonniers, ... de nous mêmes.

      L'Univers est, Nous sommes.

      Tof

      Supprimer
    3. Et ceux qui en sont sortis ?

      Supprimer
    4. Non ! Le Taulier, c'est Johnny ! Ah, ah, ah ! Je me demande d'où vient ce surnom…

      Supprimer
  8. Ils ne sont plus de ce monde et de cet Univers dialectique

    Tof

    RépondreSupprimer
  9. Il y a donc un ailleurs peuplé de gens sans mémoire.
    Ridicule situation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non car celui qui se transfigure de son vivant échappe au carnage, mais effectivement perd le contact avec la sphère dialectique de la nature de la mort.

      Il n'a plus rien à faire, il n'existe plus, il vit.

      L'existence n'est pas la VIE.

      La Bible a codé les moments quand ça arrive en rapport avec la course des astres.

      Disons que nous sommes un microcosme déchu à 2 atomes. Par l'ouverture de la Rose du Cœur, l'attouchement, l'appel de la Gnose, on reconstitue le microcosme trinitaire et on rentre à la maison.

      Quand le foyer radiant provoqué par les libérés encore présents sur terre, que la masse critique est atteinte, cela casse le lien entre les archontes et toute l'humanité prisonnière sur terre. Cette humanité perd alors tous ses repères. Disque dur reformaté et vidé.

      On est assez saoulés depuis 20 ans avec les films de zombies.

      C'est ça la parabole des zombies.

      Au plus la masse des libérés progresse, au plus le reste devient débile.

      C'est la DIVERGENCE.

      Tof

      Supprimer
    2. Là, c'est le Totof qui m'échappe ! Je ne comprends rien, mon doux-doux !

      Supprimer
    3. Ou c'est Totof qui s'échappe,...

      Il y a un cinquième Evangile, celui qui explique les 4 autres, la Pistis Sophia :

      https://arbredor.com/ebooks/PistisSophia.pdf

      Durant 11 ans après le Golgotha, Jésus explique tout ce qui reste opaque dans les Evangiles.

      Les commentaires de JVR pour éclairer un peu nos lanternes :

      https://vdocuments.site/les-mysteres-gnostiques-de-la-pistis-sophia.html

      :)

      Tof

      Supprimer
    4. J'écoute une émission sur le Talmud… je ne peux rien de plus pour le moment !

      Supprimer
  10. Qu'est-ce que j'ai pu écouter Ferré ! Il n'y a plus rien... Misère, c'était le nom de ma chienne qui n'avait que trois pattes, l'autre le destin lui avait mise de côté...
    Mais je ne peux plus écouter Ferré, trop de nostalgie monte moi, j'ai aussi les larmes aux yeux. Quand j'entends ce que les jeunes écoutent à présent...........

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ! Pourtant il faut les éduquer ces jeunes…

      Supprimer
  11. Quel intérêt de passer par l existence pour vivre? De plus si ce passage est nécessaire ce n est que l incarnation de l etre. Il y a bien une intention initiale d incarnation.
    Il y a bien une source. Une essence initiale...
    Et en ce qui concerne les accédants à la Vie.combien d élus ?

    RépondreSupprimer
  12. Très peu puisque "le système" et notamment les religions ont été construites pour éviter le phénomène.

    Nous vivons une période intercalaire dans la vision de "Dieu" et notre rapport à l'univers.

    D'une certaine forme de théomorphisme actuel nous allons progressivement passer à un genre de sacramentalisme scientifique ésotérique.

    Nous n'adorerons plus un Dieu, mais respecterons les Lois qui président à la vie dès lors que nous réintégrerons la notion d'éther en cosmologie (Tesla).

    Il serait très facile d'en finir avec les destructions pour commencer.

    L'hydrogène est un miracle.

    H² +1E > H+H > H² + 1000E.

    La recombinaison de deux atomes d'hydrogène génère 1000 fois plus d'énergie qu'il n'en faut pour les séparer. H réagit avec l'éther. Cela veut dire qu'on pourrait fabriquer des petits réacteurs en circuit fermé avec très peu d'H.

    Avec quelques litres, on peut faire tourner n'importe quel moteur indéfiniment.

    Irvin Langmiur a découvert ce principe avec la torche atomique à hydrogène en 1920.

    Une autre science est possible.

    L'Univers est à priori éternel, infini et il n'a jusqu'à preuve du contraire fait l'objet d'aucune création.

    Il EST.

    Sa nature est plutôt électro-plasmique, et il n'y a pas si longtemps, nous vivions sous le soleil de Saturne, la naine brune :

    http://www.mythsarehistory.com/

    https://www.thunderbolts.info/wp/

    https://www.maverickscience.com/

    http://saturndeathcult.com/

    http://www.alterinfo.net/Initiation-a-l-Univers-electrique_a111199.html?print=1

    Ils nous ont tout volé : préhistoire, histoire, chronologie, science, spiritualité.


    Tof

    RépondreSupprimer
  13. La théorie de l'univers électrique ne répond pas à la question de la Vie. De plus, "ils" sont peut être autant enfermé que nous dans cet univers. La prédation qu ils ont mis en place n est qu une réponse à la destruction de leur paradigme, la fin du soleil saturnien.
    Les archontes seraient ils les descendants d hyperborée?

    RépondreSupprimer
  14. Les archontes sont le fruit des rayonnements de l'univers croisés avec l'activité sociale de l'homme qui fabrique des monstres psychiques.

    Archonte religieux, archonte social, archonte économique, ....

    L'Homme vivant procède des archontes primaires (conscience, sens de la possession, fraternité, ....) qui fabrique ensuite par son existence même les archontes secondaires (systèmes sociaux, religieux, ....).

    l'Archonte est ce qui fait l'homme profane dans la nature de la mort, organiquement et socialement.

    Le mythe hyperboréen : les hommes vivaient au nord sous le soleil de Saturne, dans la bulle de la naine brune, sans saison, sans temps mesurable, sans étoile visible. La plasma sphère d'une naine brune coupe toute communication avec l'extérieur. Très propice à la vie. Eau et chaleur radiante.

    La fin de l'époque saturnienne marque le début du comptage du temps avec notre actuel soleil en nouveau maitre, dont les radiations magnétiques différentes sont probablement à l'origine des progrès fulgurants de l'humanité récente, mais aussi cause de son inadaptation actuelle à sa planète.

    La théorie de l'Univers électrique est une porte ouverte, pas l'alpha et l'oméga.

    Ils merdoient dans la physique des particules faute de prendre en compte l'éther. Thornhill se perd avec les neutrinos.

    C'est la théorie de la Gravité Dynamique de Tesla qu'il faut regarder et les travaux de Faraday, Maxwell, J.J. Thomson, K Birkeland, I Langmuir, H Alfven, C E Bruce, R Sandbury, A Perratt, A Harp.

    De cette vision de l'univers, les blacks programs ont construit des vaisseaux hyper véloces.

    Tesla a bossé 40 ans pour les mettre au point. Les vaisseaux "avalent" le moment de force le l'éther.

    Voir les bouquins de William Lyne ici :

    http://avalonlibrary.net/ebooks/

    L'éther se comporte comme un fluide avec les solides, et comme un solide avec les rayonnements.

    Les planètes rigidifient l'éther à due proportion de l'influence de leur champ électrostatique.

    C'est pour cela que nous avons une atmosphère et une gravité. Nous tenons debout car le champ électrique de la terre est vertical (180 millions de volts entre la surface et l'ionosphère).

    La Vie ? L'Univers est la Vie. D'abord il y a la VIE, ensuite la matière qui n'en est qu'une conséquence.

    Je vois les planètes telluriques comme des récifs de corail.

    Le récif est bien le fruit de la VIE des organismes qui l'ont construit.

    Les roches sont les squelettes de la matière vivante.

    Ce n'est pas de la matière inanimée que provient la VIE.

    C'est le contraire.

    L'Univers est un organisme vivant et conscient.

    S'abreuver à la source de VIE, c'est faire péter toutes les sphères réflectrices dans lesquelles se mirent les hommes : astrale, astrologique, "mêmique" (H Bloom), égrégorique, archontique, solaire, zodiacale.

    Chacun est porteur de cette capacité à des degrés variables en fonction de la génétique, du thème astral natal, ...

    Mais vu qu'on ne l'apprend pas, ça reste latent.

    La VIE n'émerge pas après des milliards d'années sur une planète paumée d'une galaxie paumée.

    Elle est le préalable à toute chose.

    L'univers n'est pas entropique, il est "ectropique".

    Les étoiles, galaxies, ne sont pas des ilots isolés qui brulent leur carburant comme des chandelles, mais des transformateurs reliés entre eux.

    Quand on aura remis les choses à l'endroit, tout le monde se sentira déjà mieux, une aventure formidable commencera pour toute l'humanité qui devrait déjà s'enquérir du fait que la surface des planètes telluriques est bien trop dangereuse pour y construire une civilisation pérenne.

    Il y a fort à parier que tout le "pognon de dingue" qui s'évanouit partout sur terre sert déjà à travailler cette question, mais sans que le troupeau ne soit au courant.

    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "L'Univers est un organisme vivant et conscient." Je puis l'affirmer ! En sortie de corps en 2003, je l'ai VU cet organisme vivant, conscient et majestueux !

      Supprimer
    2. "Il y a fort à parier que tout le "pognon de dingue" qui s'évanouit partout sur terre sert déjà à travailler cette question, mais sans que le troupeau ne soit au courant."

      Ca, j'en suis bien certain aussi. Pour les RG, DGSI ou je ne sais qui, qui nous lisent, j'ai depuis mon plus jeune âge envie d'aller explorer l'univers. Quand j'étais gamin on nous vendait ça, et à la place on a l'invasion des noirabes ! Je me sens trahi ! Moi, je suis partant pour les mystères de l'univers ! Mais laissez-moi emporter mes chats (et leurs croquettes) !

      Supprimer
  15. Ok.c est de ce type que tu tiens les informations sur l hydrogène.

    l'univers est conscient. Cette conscience s apparente t elle à la nôtre où sont elles confondues?
    Sont elles réelles ou proviennent elle d une simulation comme le prétend Philippe Guillemant ?

    La terre a t elle eu deux soleils Saturne et Helios comme le suppose Mme Casotte ( à partir de la 26 eme minutes).

    https://youtu.be/Fayh8O8-8B8
    Merci pour les réponses. ;-)

    RépondreSupprimer
  16. C'est pas de ce type "spécialement", mais c'est lui qui a fait le boulot de recollection des informations sur les travaux de JJ Thomson, Tesla et Langmuir.

    J'ai bcp lu sur Tesla, il est le seul à avoir vraiment compris le personnage.

    W Lyne a pu observer longuement une soucoupe bien humaine en 1953, à moins de 200m.

    Il en a déduit bcp quant à leur fonctionnement.

    Dans un surplus de l'armée US, il a récupéré un compas esclave des premières soucoupes allemandes vendu par un voleur qui avait tapé dans le stock.

    Les soucoupes US parsemaient le ciel du sud ouest US dès 1945. Il a bien fallu inventer ce mythe des ET pour masquer tout ça. Certaines ont du se casser la gueule. Roswell c'était une fausse soucoupe et des singes peints en vert, dents et oreilles enlevées, poils rasés, et mis dans des combinaisons déjà utilisées pour les essais en vol classiques.

    Le truc était tellement bidon que les galonnés de l'armée ont merdoyé avec le dossier, d'où le démenti spectaculaire.

    Info intéressante : c'est l'oncle de D Trump qui a vidé l'appartement de Tesla à sa mort en 1943, c'était un génie en physique.

    Quand nous avons quitté le giron de notre naine brune, effectivement, il y a eu plusieurs soleils dans nos cieux, dont Jupiter qui flamboya aussi à plusieurs reprises.

    Il y a eu bcp de remue-ménage sur plusieurs millénaires.

    Au sens gnostique des choses, NOUS sommes le canot de sauvetage d'un microcosme déjà déchu dans les mondes spirituels.

    La douloureuse expérience de l'incarnation doit nous faire rejeter ce monde de la dialectique de la nature de la mort.

    Avec nos découvertes informatiques et Matrix, il est tentant de dire que nous vivons une simulation informatique.

    C'est aussi la théorie de R Saüquerre et TOP SECRET.

    L'IA jouerait des parties de 1000 ans pour progresser et évoluer.

    Mais c'est débile, car une IA qui aurait inventé le corps humain n'a plus besoin de progresser.

    C'est la version informatique de la gnose : la matière n'est pas vérité.

    Et le père Saüquerre joue au con avec ses lecteurs en faisant semblant de ne pas y toucher, alors que ce n'est qu'une énième version du gnosticisme.

    Il y a bien des remises à zéro : quand l'activité psychique humaine sature l'éther de ses créations monstrueuses qui violent la dialectique de la nature, il y a un grand ménage.

    La pustule des délires psychiques collectifs de l'homme est vidée pour éviter une cristallisation définitive de l'humanité.

    On observe pendant ces périodes une DVERGENCE. Certains s'échappent tandis que d'autres s'effondrent.

    Il y a des cristallisations plus importantes (forces centripètes), des crises mystiques et de recherches spirituelles nouillageuses et foutraques en pagaille (forces centrifuges).

    Je pense que ce qu'on appelle l'Homme est une entité générique universelle, déclinée en autant de formes possibles qu'il y a de possibilités dans l'univers, des plus grossières aux plus éthérées.

    Tof

    RépondreSupprimer
  17. Ajoutons :

    la CIA a intégré le fait que la conscience crée le cerveau holographique dans un univers holographique :

    https://www.cia.gov/library/readingroom/docs/CIA-RDP96-00788R001700210016-5.pdf

    Ils ont même mis au point une méthode pour péter la sphère réflectrice, à base de musique bitonale, d'hypnose, de mise en cohérence des hémisphères cérébraux par le corpus Callosum avec le rythme cardiaque.

    Le flux sanguin butte sur le nœud qui sépare l'aorte en descendant. Des exercices appropriés permettent d'empêcher ce phénomène. Alors, le cerveau se met à vibrer dans la boite crânienne, de façon très subtile, ce qui va permettre une mise en cohérence des hémisphères cérébraux.

    Merci à la CIA de bien expliquer aussi Kundalini.

    J'ai plus appris en lisant les rapports déclassifiés de la CIA sur ce sujet qu'en lisant la littérature ésotérique.

    La seule littérature ésotérique intéressante est celle qui met en relation la biologie humaine et l'initiation, qui explique les processus internes à l'œuvre.

    Les Evangiles ne parlent que de cela, ce qui fait encore leur force révolutionnaire car la compréhension des phénomènes par ces "libérés" de l'époque est encore valable.

    En revanche, on peut d'avantage comprendre encore grâce aux actuelles progrès de la science. On peut actualiser et vérifier par la science les dires des ésotéristes.

    Incarnation, création de l'âme dès la fécondation de l'œuf :

    https://www.telegraph.co.uk/science/2016/04/26/bright-flash-of-light-marks-incredible-moment-life-begins-when-s/

    Plus le flash bio photonique est fort, mieux sera l'enfant.

    L'œuf fécondé a déjà une âme, est déjà une âme.


    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Merci à la CIA de bien expliquer aussi Kundalini." envoie-moi les liens !
      "Plus le flash bio photonique est fort, mieux sera l'enfant.

      L'œuf fécondé a déjà une âme, est déjà une âme." et donc, c'est un crime que d'avorter !

      Supprimer
  18. T'as le lien de la CIA posté dans mon dernier com, le dossier du projet Gateway, sous programme du projet Stargate.

    Le coup de l'oeuf fécondé, c'était évidemment pour toi.

    Et donc oui, l'avortement est un crime.

    De même que tous ces bébés fécondés dans des tubes en verre, loin de la matrice biologique !

    L'état d'esprit, l'état énergétique des participants au moment de la conception est donc aussi crucial !

    Le prochain grand nettoyage sera homérique, tous les réacteurs atomiques devant finir 500m sous terre.

    Tof

    RépondreSupprimer
  19. P.Guillemant ne parle pas de simulation au sens de R. Sauquere . Il évoque un univers pixelisé et non continu. Au delà de la distance de Planck il n y a rien sauf peut-être l'éther.

    HS. Dans tes nombreuses lectures aurait tu croisé l if, comment symbole ou médoc?

    RépondreSupprimer
  20. Au fait, on a déjà causé. Mon ancien pseudo jean jacques.

    RépondreSupprimer
  21. AH Oui, Jean jacques, ben oui, John Lash, ...

    Ce qu'on appelle la VIE commence dans ce non espace dans un non temps au-delà de la constante de Planck.

    C'est une prise directe sur l'éther effectivement, ce n'est donc pas de l'univers dialectique de la nature de la mort.

    L'éther est constitué de toutes petites particules négatives/positives qui composent tout l'espace et qui n'interagissent pas avec la matière physique.

    L'éther est traversé par tous les rayonnement de l'univers, on parle du rayonnement primaire, abusivement qualifié d'énergie du point zéro.

    C'est cohérent avec la vision gnostique des choses : vérité (la matrice, les particules) est fécondée par la force, l'amour (attraction/répulsion), le rayonnement primaire.

    Là où je diffère des gnostiques, c'est qu'ils n'ont pu s'empêcher de donner un début à l'univers, alors que je vois un processus de création/destruction permanent de nature "ectropique".

    Cette histoire de Sophia qui créé seule un archonte qui déchoit dans la matière, ça me dépasse.

    Si on ôte le principe de création originelle, les choses rentrent dans l'ordre.

    Ils ne connaissaient pas non plus l'ADN. On peut le voir comme un symbiote dont nous sommes les serviteurs. Pas impossible que ce soit lui qui décide en ce moment d'opter pour la voie transhumaniste, le silicium comme nouveau support étant donné le niveau de dégradation des conditions de vie biologiques sur terre.

    Il n'y a aucune raison à ce stade de borner l'univers de quelque façon que ce soit, sinon de se faire plaisir en enfilant des perles métaphysiques, créatrices de trous noirs, d'énergie noire, de matière noire, d'univers négatif à la JPP.

    Je retiens : le mouvement, tout est en mouvement, et ça explique la gravité.

    La gravité nait de l'interaction de l'éther avec la matière physique en mouvement qui rayonne un champ électrostatique.

    La planète en mouvement rigidifie l'éther à due proportion de son champ, ce qui fait qu'on a une atmosphère et que les ballons à 30km, voir plus restent au-dessus de leur point de largage au sol.

    La Lune est prise dans le champ électrostatique de la terre.

    Dans les manuscrits de Nag Hamamdi, on trouve cette définition de Dieu : c'est un mouvement et un repos.

    Une respiration.

    Tof

    RépondreSupprimer

Les commentaires n'engagent que leurs auteurs. En aucun cas 'Le Brebis Galleux" ne saurait être tenu pour responsable de leur teneur, non plus que des propos tenus par "Le Brebis Galleux" lui-même, que ce soit dans les commentaires ou dans le corps même des messages.Le Brebis étant schizophrène, avec certificat émis par le Dr AX, neuro-psychiatre de l'université de Strasbourg..Aussi, allez-y, ne vous gênez pas. Cependant, la malveillance sera sabrée, et éventuellement tracée, et une plainte sera déposée s'il y a persistance....La modération a été mise. Plus aucun message ANONYME NE SERA ACCEPTE, et je ne répondrai plus aux inconvenants ou aux messages déplacés.