mardi 8 mars 2016

Zig a Zig a Zig...


Debré,  petit-fils de rabbin, expose ouvertement sa religion de substitution à la foi d'Abraham, la "Laïcité maçonnique"
et son infecte "foi" en l'homme transformé par les "lumières".
Quittant le Conseil Constitutionnel, et avant de passer le flambeau à LF, 
 une autre  raclure
de lignée identique qui se sera essuyée les pieds sur les divers paillassons et sous quasi tous les plafonds possibles de la république, Debré danse  sur son Damier de la loge officielle, sa gigue macabre, comme les innocents,
  la carmagnole sur le Pont d'Avignon.
Ne pouvant plus se cacher, ni s'extraire, et tenant à démontrer combien ils sont légions,
ils apparaissent sous leur vrai jour, 
jour ombrageux et ouvertement haineux  de qui  se détournent de leurs manœuvres,  
de leurs magouilles et surtout de leurs plans !...
Voilà donc pour qui les français ont voté
et voteront.
Les "railleurs" de la Toile les auront forcés à se dévoiler, ils  auront  gratté le vernis du tableau républicain,
et, biffée et retirée par endroits, la couche bleue-blanche-rouge qui camouflait leur œuvre des ténèbres,
la noirceur des motifs et de leurs desseins
est apparue soudain à l'éclat du jour. 
Ce qui se dégage de ce Déb du CC
est sinistre.
Ce Débris sera donc remplacé par cet autre bris
et acolyte Laurent Fabius,
 son quasi siamois,
bouffi autant de cortisone que d'or, et au fils plein aux as. 


Cette république faussement mollassonne, et bien-pensante 
 est une dictature tentaculaire, mouvante et visqueuse  par excellence
Certains logos et certaines casquettes manquent  sur l'affiche :
Valls-le-haineux est passé par le Bilderberg,
Ils ont le mépris du peuple profane chevillée aux corps.  
Un sang impur et empoisonné abreuve nos sillons.
"Je vous salue Marianne...",
le blasphème.
A part un virulent coup d'état dans les hautes sphères,
que voyez-vous d'autres ? 
Il n'est pas que la Jungle de Calais, et que l'invasion migratoire, le flot de purin de la lie et de cul basse-fosse  de la maçonnerie spéculative
a aussi envahi la cour de France. 

13 commentaires:

  1. un coup d'état militaire policier ou civile notre seul espoir de sortie une dictature passagère pour faire le ménage au sein de la porcherie made in Franceh

    RépondreSupprimer
  2. j'avais pas écouté la vidéo ! tous des psychopathes du pur délire narcotique ou éthylique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A qui le dis-tu ! C'est EFFRAYANT...

      Supprimer
    2. et le titre porte ton nom...ah, ah, ah ! ici, ça se réfère à la danse macabre de saint saens...

      Supprimer
    3. Bonjour,

      Je peux vous dire que la police ou l'armée ne nous aidera pas pour prendre le pouvoir, ce sont devenues des chiens du pouvoir juifs, la seule manière c'est de faire un coup d'état rapide ou dans l'usure en faisant en sorte que se soit une guérilla car on l'a vue en Indochine, l'armée française n'est pas mieux préparé à la guérilla qu'il y a 50ans.
      Nous pourrions avec 2-3 millions de révolutionnaires dans toute la France prendre le pouvoir assez facilement, il suffit juste de faire des petits groupes bien coordonnés et c'est bon, on pourra y arriver sans problème.

      Supprimer
    4. avec 1 millions de révolutionnaires de droite et 2 millions d'antifas ???

      Supprimer
    5. Louis, notre principal ennemi est nous-mêmes, nous ne sommes que des lâches : prenons exemple sur le crif ! A quand un Crif goy ???

      Supprimer
    6. Le CRIF goy c'est le gouvernement français, c'est lui qui est l'institution représentative des Français, le Conseil Représentatif des Institutions françaises de France, le CRIFF, il faut fermer toutes les représentations communautaire étrangères, et reprendre le contrôle de notre gouvernement, de nos palais, de notre police, de notre armée, de notre banque, de notre pays. chasser les marchands du Temple, confondre et bannir les conspirateurs.

      Supprimer
    7. le gouvernement français est casher. pas dans ce sens là ! Une assemblée 100 pour 100 goye...

      Supprimer
  3. "... la liberté, la fraternité, l'égalité, la laïcité, tous ces principes qui permettent, en les faisant respecter, à de hommes et à des femmes d'origine, de condition, de croyance, de couleur différentes de vivre ensemble. "

    Donc le but de la République (française) n'est pas de faire vivre les Français ensemble, mais des gens de toutes origines, religions, races, nationalités venant des quatre coins du monde, c'est de faire de notre pays un dépotoir, un vaste camp de nomades et de réfugiés.

    "Liberté égalité fraternité", on sait bien que c'était avant 1789 la devise du Grand orient de France, et qu'elle a été imposée comme devise officielle sous la IIIe République, avec le 14 juillet comme fête nationale à la place du 15 août.

    La "Laïcité", comme l'a reconnu Vincent Peillon, autre juif laïc (son père était un banquier international communiste), c'est une religion athée inventée sous la IIIe République pour remplacer le catholicisme. Vers 1880, un recensement officiel avait montré que 87 % des Français se revendiquaient de religion catholique pratiquants, les 13% restant étant protestants (7%), israélites (0,2%) et athées (5%). Pendant le règne de Napoléon III, il n'y avait aucune persécution contre ces religions minoritaires, les protestants et les Israélites pouvaient ouvrir des écoles et des hospices si ils le voulaient, Napoléon III avait lui-même été sympathisant du mouvement saint-simonien, il n'y avait donc aucun problème de restriction de la liberté religieuse, aucun problème de laïcité. La Franc-Maçonnerie est une église, elle a sa religion qui est devenue la religion officielle obligatoire avec les lois sur la laïcité. Cette loi a réuni la religion et l'État, ce qui est la définition du totalitarisme. Depuis Cromwell, depuis Calvin à Genève, depuis la Révolution française, chaque fois que les Républicains arrivent au pouvoir, ils suppriment la liberté d'expression pour imposer par la terreur et les persécutions le monopole de leur religion.

    Le Palais royal où siège le Conseil constitutionnel est l'ancien palais de Philippe-Égalité, qui fut grand-maître du Grand orient de France membre du club des Jacobins, siégeait avec la Montagne à la Convention lorsqu'il vota la mort de Louis XVI sans sursis et sans appel au Peuple. C'est là qu'il avait fait les réunions pour préparer la prise de la Bastille. Un des successeurs de Philipe-Égalité comme grand-maître a été Adolphe Crémieux, ministre de la justice pendant la Révolution de 1848 et pendant celle de 1870.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci...un tas de fumier où ces microbes exultent...

      Supprimer
  4. laïcité, Ripoublique, liberté égalité fraternité tout çà à la poubelle car çà vient des francs macs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais, franchement, vous croyez m'apprendre quoi, là ?

      Supprimer

Les commentaires n'engagent que leurs auteurs. En aucun cas 'Le Brebis Galleux" ne saurait être tenu pour responsable de leur teneur, non plus que des propos tenus par "Le Brebis Galleux" lui-même, que ce soit dans les commentaires ou dans le corps même des messages.Le Brebis étant schizophrène, avec certificat émis par le Dr AX, neuro-psychiatre de l'université de Strasbourg..Aussi, allez-y, ne vous gênez pas. Cependant, la malveillance sera sabrée, et éventuellement tracée, et une plainte sera déposée s'il y a persistance....La modération a été mise. Plus aucun message ANONYME NE SERA ACCEPTE, et je ne répondrai plus aux inconvenants ou aux messages déplacés.