mardi 16 février 2016

"Eux..."


 
Voici un courriel non signé reçu hier, dans la boîte mèle de notre point.com...science, avec pièces jointes, d'un lecteur "Lambda", et que je vous livre,  le laissant tel quel, omettant les formules de présentation et de politesse, après en avoir  extrait le corps, par intervention chirurgicale, d'un  sujet qui pourrait vous intéresser, autrement dit sa substantifique moelle.
Le courriel s'intitule "Eux". 
Je ne cache pas être fortement intrigué par l'identité de l'expéditeur
"Eux" et "Nous" seraient, selon ses dires, viscéralement inconciliables.
Cela est à prendre avec des pincettes, et parfois en se pinçant le nez car, je ne saurais souscrire à tout ce qui est, ici, déclaré et dit.
A vous de voir, de lire et de juger, et pourquoi pas de commenter.


"...Lorgnez donc cette  singulière calligraphie 
d'une toute autant singulière langue, 
n'y voyez-vous pas ce que j'y vois, la griffe acérée du Diable ?
De  Finkielkraut à Zemmour, de Elysabeth à Bernard-Henri, de Schlomo Sand à Meyer Habib, sionistes ou antisionistes...
Qu'ils se nomment Balkany ou Anne Schwarz,
le vice et la corruption spirituelle leur coulent dans le sang !   
Volontairement, j'ai fait l'expérience de regarder la télévision... J'en poussais des cris d'effroi, et d'horreur entremêlés... 
Droitistes ou gauchistes,
ce peuple génétiquement bancal et bizarroïde,
avec parfois quelques fulgurances de beauté comme chez Paul Newman,
et constamment à multiples faces et facettes,
engendre le plus souvent des monstres.
Par qui commencer, tant ils pullulent ?
Par Sartre avec un œil vers New-York et l'autre vers Jérusalem, par Finkelkraut,  le Malraut casher qui vitupère tout en branlant sérieusement du chef ?
Par Simone Veil qui n'a rien produit, qui n'a que détruit, jusqu'à présent plus de 7 millions de français, dont une majorité de chrétiens ?
Et ces derniers deux-là, de vert vêtus, ose sièger sous la Coupole ? 
 Par Zemmour, qui fait se pâmer la frange la plus sotte de la droite nationale, ce prétendu nationaliste, berbère, athée mais ultra-orthodoxe à demeure, (couverts pour la viande séparés de ceux pour les laitages...)
marié bien sûr à une femme de son clan, et qui suit à la lettre les rituels frappadingues de sa communauté, ce qui avait même sidéré son coreligionnaire Copé ?
Inutile d'épiloguer  plus sur ce petit rat à faciès de Fennec du désert sur fond de drapeau républicain. Passons  alors du côté de Schlomo Sand dont voici un vitriolesque portrait ?


Schlomo, un prénom digne d'un nom d'une espèce de mollusque,  ce pauvre garçon de Sand, sans honte bue, Anti-Sioniste vivant en Israël, vomit
  sur son État qui le nourrit, est d'une telle indigence qu'il donnerait  à son tout vomir.
Anti-Le Pen, Anti-Nations, Anti-Blancs, Anti-FDS, pro-Immigration...



 Passons du "ils " au vouvoiement direct !
Frappez et l'on vous ouvrira, Grattez et les écailles sauteront...
Sionistes, antisionistes, capitalistes, communistes, tous, génétiquement imbibés de ce Talmudo-judaïsme, êtes-vous mondialistes ! 




Askolovitch & Hanouna,
(élu couple casher de l'année) 
chancres de la Syphilis & du Zika cérébral qui ont contaminé nos viscères !
Le Noir du Nègre étant plus agréable à contempler que le basané du Séfarade !
 Ghoslan, Cimes, Bern, Haziza,  Habib... La liste est longue...Pontes de la vulgarité crasse 
et huileuse, hissés sur un trône depuis lequel, 
 ils bêtifient, au quotidien, les masses, de peur qu'elles leur échappent  !
Et outre les afflictions physiques, vous accumulez de nombreux péchés, et pas que véniels :
tribaux, assassins d'enfants, vantards, consanguins, circoncis, rusés, rois de la gloriole, roublards, ambitieux jusqu'à la folie, roublards, infiltrés, hypocrites. vindicatifs, bling-blings, accapareurs des nations, inassimilables, coucous dans le nid des autres, incapables d' enracinement, méprisants, peureux tout en étant odieux, odieux tout en étant peureux,  égocentriques, guerriers tout en faisant faire le sale boulot par d'autres, esclavagistes dans l'âme, frappés conjointement de complexes d'infériorité et de supériorité, mafieux par principe,  antigoy à la source, enfants d'un Dieu ignoble qui est juste la projection de votre mal-être, etc.
Entre Shoananas et Hanouna,
nous remarquons chez  "Vous", l'oscillation permanente et maladive, entre le rire forcé et la pleurnicherie simiesque de vos prétendus traumatismes,
quand vous-mêmes, avec le Bolchévisme,
  la Capitalisme apatride, ou encore le Sionisme, le Genre, et le Transhumanisme du Nouvel Ordre Mondial,
vous  blessez, saccagez, et comment, le monde !
Rien chez vous, n'est spontané, naturel, clair, 
constamment, vous vous mouvez dans le ghetto du subconscient, dans la  fourberie de la comédie, et cela, pour gagner quel objectif  ?
Celui d'une civilisation à votre image : désaxée !
Vous et le Cirque, ne faites pas 2,
vous faites corps et 1
Vous faites flèche de tout bois, exemples : 
Oh ! Le Dr Cimes portant secours au fat Patrick Cohen, faisant un malaise face à la caméra !
Oh ! Le Elkabbach qui, dans la bibliothèque même du Sénat, ce haut-lieu de la France, donne la réplique  au psychopathe Lévy !
Oh ! L’hypocondriaque Drûcker qui vaticine sur son sofa depuis le millénaire dernier, et qui, désormais, se lance, comme Arthur, dans le show, à Rennes, de surcroit, avant sûrement de finir à l'Olympia... !
J'ai honte ! Honte pour vous de la honte, que vous même ne ressentez pas.
Pourquoi donc ai-jeté ma télévision aux orties ? 
Devinez !
Depuis les ondes, depuis la petite ou la grande lucarne, c'est le déversement quotidien de votre fumier 
sur les masses endolories, abruties, et déjà conquises,
car c'est une guerre de conquête de territoires mentaux qui se trame entre Vous et 
Nous !  
Une guerre, oui,  quelle que soit sa coloration,  francophone, mais pas francophile, 
israélienne ou américaine. 
Ah ! l'Amérique, que chantait votre Joe D'Odessa 
dit Dassin,
il l'aura trouvée, oui, dans sa tombe
de Hollywood,
Comme si la Gloire faisait passer la pilule de la condition humaine !
Bien au contraire, elle l'accentue, la précipite et l'aggrave.

  
Joe, ci-dessus, sur Terre. Joe, Ci-dessous, sous Terre.
A l'époque, les plus beaux khazars étaient mis à contribution, afin de jeter un sort aux goyim...
L'Eté indien...ou les Champs-Élysées,
afin de servir la cause. 
A quoi, ça rime, me direz-vous ?


Vos Olympiades  des marches du Festival des Cohen et des Kahn
vous rendent encore plus sensibles à  la fêlure,
à la brièveté et à la fragilité de cette condition que vous ragez de partager avec nous : 
la mortalité.
De plus, je vous l'annonce, aucune élection ne vous a une  seule seconde effleurés, 
c'est un trophée que vous vous êtes accordés à vous-même,
une couronne que vous vous êtes, à la Napoléon, posés sur votre propre tête de gland coupé.
Vous n'avez reçu aucun privilège issu d'un quelconque Dieu,
et ne serez pas plus que nous dans les drapés ascendants du Ciel, assis à la droite du Père,
mais couchés sous le chybre du Diable.
Votre propre culture, vos propres gènes, votre propre religion, vous mentent !   
Abraham est votre bobard d'or.
Une faille chez vous est béante :
vous gobez les flatteries.       
Dont celles de ce bonimenteur d'ex-catholique renégat de Manuel Valls,
qui par sa femme est éternellement enlisé dans la mare de sa moule charnelle et spirituelle !
Cette phrase ci-dessus a été pensée et écrite avant même de lire cet extrait d'article ci-joint, proprement obscène et sidérant, mais de votre part
Pour un peu Anne Groin,
s'ouvrirait en confessions autant que nous le faisons sur sa fameuse chatte ! 
Croyez-vous qu'il se serait intéressé à Vous, qu'il vous admirerait, si vous ne n'incarniez pas
le Grand Capital et la promesse de lendemains heureux ?  
Croyez-vous qu'il serait à vos pieds, si vous n'étiez que des Roms proprement dit ?
Quoique en réalité, c'est ce que vous êtes, 
des romanichels de luxe, aussi basanés et triviaux, les longs courriers entre Paris, New-York, Londres et Tel-Aviv,  vous tenant lieu de  roulottes.
Que l'on vous prive du dollar, et vous retourneriez à l'état de cafards, de blattes, et même d'acariens.
Vous n'êtes chez vous, nulle part, et c'est votre sentiment intérieur, sentiment trouble, qui fait que votre intérêt suprême est que le globe entier soit vôtre,
pour avoir l'illusion d'une toute puissance
sur la vie et la mort, la jeunesse.
Concernant ce dernier sujet, qui est dupe de la jeunesse de vos pauvres bonnes femmes liftées dès la cinquantaine, et j'en ai vu à Paris de près, et combien, par dizaines...
Valls vous ment, mais en mentant, il glisse involontairement des indices : de la France, vous seriez l'avant-garde,  et puisque cette France est au bord du précipice, 
cela signifie que vous êtes déjà donc tombés dans ce précipice,
d'autant plus que les gouffres sont les lieux où vos âmes avides de vices se sentent à leurs aises,
la chute étant une composante majeure
de la mythologie qui vous régit. 
Vos patrons, les Rothschild, sont des démons, votre "patrie", une entité démoniaque",
incapables de faire la paix avec ses voisins, car vous n'êtes en paix avec vous-mêmes. 
Et plus que tout, vous êtes, dans vos tréfonds, tristes et malheureux !
A la manière des gays qui se présentent joyeux
alors  que ce n'est qu'un masque qui camoufle leur profonde tristesse, tristesse de ne traverser que des amours vaines, stériles et sans suite.
Vous êtes affligés de ne pas être aimés,
 alors que, viscéralement, qui aimez-vous donc qui soit autre que vous-même ?
Qui ?
Demandez-le à Anne Sinclair qui aura, sa vie durant arrimé sa moule uniquement aux bittes cashers, et butiné 
de bites en bites coupées, faisant des Synagogues, ses bordels, salope. 
Ne serait pas toi, Âme Noire de Schwarz,
 qui aurait excité, Succube dominante et richissime, les bas-instincts de ton incube soumis d'ex-mari ?
Qui aimez-vous qui ne soit pas vous ? 
Lesdites minorités noires, les homos, les nains, les je-ne-sais-quoi ?
Oui, à une condition, qu'ils vagissent à vos pieds
assoiffés de vos subventions que vous leur octroyez,
en puisant dans nos propres poches ! 
Ô Peuple vil nombriliste et vindicatif,
né génétiquement avec l'esprit de domination et de revanche, dès la Genèse, et bien avant ladite Shoah, sous le signe du Scorpion, et je puis en parler
puisque je partage ce trait singulier et de malheur avec vous.
Et, de grâce, que l'on cesse, sous prétexte que je crache ici et là, 3 ou 4 lignes,
de comparer ce baratin à du Céline,
cet antisémite notoire presque aussi illisible que du Proust, parce que,
1, je ne suis pas un littérateur.
 (Grande coquette, va ! Note de LG
2, parce que contrairement à lui, j'éprouve beaucoup de compassion et presque de la tendresse, derrière des mots, durs en apparence, 
pour votre Caste, qui bien qu'internationale,
ne quitte pas, par principe, son ghetto.
Oui, le dis, le redis, je ressens une  compassion vive face à la misère d'un peuple aussi incompréhensible pour le Goy, mais dont, d'instinct, et j'insiste sur l'instinct, et par prescience et par intuition,
 ne disposant que de ces instruments psychiques-là que je puisse manier,
j'entrevois un secret  dans l'impudeur extrême de la projection de vos tronches partout où cela est possible, et le voici :
  vous ne vivez qu'au travers de la transgression, du jeu de l'apprenti-sorcier, de la chosification des bestiaux à apparence humaine,
que nous sommes.
  Vous vous complaisez si souvent dans l'erreur jusqu'au tragi-comique, en jonglant impunément avec le feu, la terre, les eaux, les airs, les 4 éléments qui nous façonnent, et pire encore, avec le 5 ème, l'éther.
Vos rabbins n'échappent surtout pas à ces erreurs qui se confondent avec votre mépris,
puisqu'ils en sont le fer de lance.
Jusques à quand Juiverie sera-t-elle
la Mère maudite de France ?
Purifiez-la d'Elle, et la  démusulmanisation  de l'ex- Fille aînée de l’Église ne serait qu'une question d'années,
à coups de charges, de cargos et de bulldozers...
  


Le mépris, je l'ai vu et ressenti, stupéfait dans mes yeux naïfs
plongés dans les vôtres, à la fois vicieux et vitreux, votre corps planqué derrière vos bureaux en bois de de palissandre qui vous servent de boucliers et de chaire, enseignant un enseignement vicié à la racine et destiné à nous perdre.
Votre Oui signifie Non, votre Non extrapole un Oui futur. Votre Shalom est un appel à la guerre,
mais celle-ci n'est pas sainte.
J'en ai eu des frisons pour vous,  effaré que j'étais de voir votre montée d'adrénaline face à la jubilation de votre propre perdition
et forts de la puissance quasi surhumaine 
de cet orgueil qui est une de vos marques de fabrique.
La France et l'Europe se meurent,
et vous le déploreriez ?
Vos gueules, les bouclettes !
Prenez-en à vous-mêmes, vous avez tout fait pour, encourageant l'immigration et les confrontations religieuses, affichant un anti-racisme de façade pour attiser le racisme inutile et les tensions entre des communautés, 
qui, par nature sont antagonistes, et n'ont surtout pas à se situer en même lieu et place, 
sans s'auto-détruire
mêlant, avec perversité et délectation, les ours polaires avec les gorilles,
le corail de Polynésie avec le granit des eaux fraiches de Bretagne,
les chameaux avec les vaches,
les hortensias et le cactus,
brouillant les pistes entre le mâle et la femelle,
androgynant les espèces,  entre le vice et la vertu,
entre le bien et le mal,
engouffrant faune, flore, humains,  
dans un labyrinthe de vos pulsions désaxées,
et jouissant de voir la plèbe suivre vos consignes au travers des médias,
et de ce fait, se droguer, se marier entre hommes, entre femmes, hisser le fist et la sodomie
au sommet des arts, etc.
Se faire confronter le cobra et la mangouste ne vous intéresse pas, puisque c'est de l'ordre du naturel !
Par contre,  provoquer la partouze  entre monsieur Haarp, mademoiselle Chemtrêle, madame Radio-activité, docteur Monsanto, monsieur Cern,  est bien plus excitant, n'est-ce pas ?
La Judéité voue une détestation singulière de l'Aryen potentiel.
Elle vénère le Nègre et le Sémite,
qui détruiront le Blanc, par le biais des gènes entremêlés.
C'est un crime par races interposées. 
Le succès d'une femme de paille comme la Taupira vient de ses origines, et de ses capacités de nuisance.
Imaginez  le pient à  360 ° de ses grands-parents dans leur tombe si on leur évoquait le mariage homo ?

 
Certes, aucun autre peuple n'est ni saint, ni parfait, 
nous, chrétiens, péchons par une naïveté si portée aux nues, qu'elle est niaiserie et bêtise.
Les musulmans sont juste cruels, les asiatiques sont cruels et tacticiens, mais aucune peuplade ne parvient à incarner la quintessence du mal   
avec une excellence aussi poussée et élevée et sophistiquée que la vôtre, bande de tortionnaires !
et vous détenez un don pour  les contorsions, la gymnastique cérébrale, la parade de ces caméléons que vous jouez sur les divers tableaux :
tantôt gauchistes, tantôt cocos, tantôt capitalistes,
toujours prestidigitateurs !
Avec, et c'est une constante inébranlable
la domination mondiale en ligne de 
mire.  
Le chrétien manifeste contre l'islamisation, 
mais pas un mot, bouche cousue, depuis votre victoire de 44, et l'aggravation de l'enjuivement tous azimut !
Vous ne souffrez pas d'entendre :
"Juifs, la France n'est pas à vous",
parce que justement, la France, et le reste du monde occidental est à vous !    
       Certes, je n'irais pas jusqu'à murmurer : "Ma plus belle histoire d'Amour, c'est vous", ni vous faire les yeux doux de Chimène ?
Mais je vous hais point, je vous tends docilement un miroir, et pas même déformant. 
N'étais-je pas indirectement aux amitiés judéo-chrétiennes de Nantes dans les années 90,
par capillarité, dirions-nous,
puisque j'avais un cousin germain qui y siégeait ? 
Votre peuple se vantant d'avoir 6000 ans, vous n'êtes pourtant, de Gogues à Magogue, que de très vilains garnements,
qui entre Vous, palabrez, palabrez, et encore palabrez,
pour mieux nous enivrer les uns, saouler les autres, nous enfumer, et nous perdre.
Sainte Véronique est sortie du carcan,
son frère, lui, poursuit sa messianique mission  s'y enfonçant de plus en plus.
Le seul plaisir qu'il me reste, même s'il serait fils de votre tribu, mais l'est-il ?  Vous flanquer Le Christ en pleine figure, même si j'émets des doutes concernant ce personnage.

 
Quand donc la maturité spirituelle  
vous atteindra-t-elle  ? 
Quelle rive vous siéra
Avec une gueule comme celle de cet Hanouna,  
votre Lobby confie qu'il tient l'ensemble des rênes, et qu'il peut se permettre désormais d'afficher sans encombres  les éléments les plus laids et flagrants parmi les vôtres,
et représentatifs de la Race judaïque.
Exit donc, les Sacha Distel, les Yves Montant, 
  les Mike Brandt, les Annie Cordy, les Marlène Jobert (Azoulay), ... pour séduire les foules,
un hybride casher hilare, mi-singe, mi-rat, suffira...et la magie agira... Gainsbourg  et Mireille furent nos  premiers laiderons
à visage découvert, depuis, ils pullulent ! 
La lie raciale de notre Talmoud agit désormais et sans encombre, à visage découvert... "
Fin de la Missive.
 

 
   
  Afin de conclure ce courriel anonyme, sur une note plus positive, douce et empreinte de grande musicalité, qui puisse nous extraire des poisons au quotidien,
j'ai rajouté ce Joyau.
Mozart, ce FM que j'exècre, n'était, outre pétomane, que musicien, incapable de pondre 3 lignes écrites. 
3 notes du Soleil Noir valent plus que tout le charivari de son oœuvre ! 
A défaut donc, de sauver ce peuple de lui-même, écoutons  Sainte Barbara, une de ses mantes religieuses et surtout,
une de ses rares icônes qui, pourtant issue du chaudron du Diable, aura à force de labeur, transcendé le mal.
Violée par son père, bafouée, enlisée dans les ténèbres, resurgissant vers la Lumière, et montée au Ciel conformément aux écritures,
après avoir refusé la présence d'un rabbin à l'enterrement de son corps...
Elle est un peu notre Nathanaël ! 
  




21 commentaires:

  1. Bon ! Après trois jours et deux paires de lunettes, j'ai enfin terminé de parcourir cet excellent billet, clair, nette et précis ou la langue de bois a, une fois encore, été mise de coté. Je viens de commander deux lunettes de plus, car je pense le relire. Si ! Ça va finir par me coûter un bras (des tonnes de billets verts) !

    Bravo M.

    Bonne journée, Brebis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brebis transcende les sexes...Ah oui, tiens, c'est ma soeur dont c'est le métier (MDLL) qui venait juste de m'apprendre que Monsieur était M et non Mr...Euh...Poison, c'est un texte mis entre guillemets, envoyé par courriel...n'est-ce pas ?

      Supprimer
    2. @Le Gall
      tic tac tic tac
      Tempus Fugit
      ...

      Supprimer
    3. Je suis mortel comme vous, avec cependant, une connaissance assez rare : la Kundalini ! Ciao...Vos messages ne seront plus ni lus, ni diffusés.

      Supprimer
    4. Je te demande pardon Le Gall pour mes messages moqueur d'hier soir.
      J'éprouvais beaucoup de haine pour toi!
      Pas seulement parce que tu pousses à la guerre sur ton blog,
      mais aussi car tu as fais du mal à quelqun que j'aprécie beaucoup en accusant les juifs de tout les maux comme tu fais.
      En te réjouissant que des corses molestent des maghrébins
      Tu es raciste mais ça ne me regarde pas.

      Je te demande pardon de t'avoir fais du mal.
      Je ne recommencerai plus.
      Je me rends compte que toi aussi tu dois souffrir et j'ai été dégueulasse.

      J'éspere que tu me pardonnera

      Supprimer
  2. Vous comprendrez cher Poison, que pour des raisons d'éthique, je sois obligé de supprimer votre commentaire...ah, ah, ah !

    RépondreSupprimer
  3. " J'ai honte pour vous de la honte, que vous même ne ressentez pas. "

    J'ai aussi souvent eu ce sentiment, ce sentiment de déchéance. Gens sans foi ni loi, qui poursuivent des chimères, vanité des vanités, incapables de honte et de fierté, de vraie pudeur et de vrai honneur, de gloire céleste et d'humilité profonde. Incapables d'un regard.

    Barbara, regardez cette video, à cette époque, elle aussi elle a le regard insaisissable, qui sautille, qui ne se pose pas, vide, qui fuit, qui se débat, le regard c'est l'esprit, c'est l'âme qui transparaît. Tous ces gens, les arabes aussi, n'ont pas de regard, pas d'oeil bienveillant, pas d'oeil curieux, pas d'oeuil serein, pas d'oeuil autoritaire, pas d'oeil rieur, pas de regard franc, pas de regard approbateur ou réprobateur, pas de regard admiratif, pas de regard clair, pas de regard complice, pas de regard de défi, pas de regard pénétrant, pas de regard du coin des yeux, pas d'yeux fidèles, pas d'yeux reconnaissants, pas d'yeux rieurs, pas d'yeux suppliants, pas de vision d'avenir, pas de vision d'extase, pas de sourire qui transfigure tout. Ils ont tous ça, cette absence d'humanité que même les chiens ont avec leurs bons yeux de chiens, parfois leur oeuil féroce (mais pas les chats, enfin pas pour moi).

    Mireille ? Non.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mireille du petit Conservatoire...je n'aurais pas, Pierrot, ce ce même jugement sur Barbara...

      Supprimer
  4. Je sais bien, est-ce que par la suite, elle a retrouvé un regard qui se pose avec bonne conscience sur les êtres et les choses?

    RépondreSupprimer
  5. Brebis je t'aime ! Depuis quelques temps je m'étais éloigné et voici je reviens. Finalement c'est toi que je préfère de tous les parleurs du net - y compris moi. Je t'aime fraternellement et j'apprécie ton élégance et ton courage. Je suis actuellement dans l'action syndicale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien dis-donc, merci, Aldebaran !...ça me change un peu.
      http://labrebisgalleuse.blogspot.fr/2016/02/th.html?showComment=1455744843138#c7319812602183505309

      Supprimer
  6. Ce n'est pas du Céline mais du Léon Blois!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une relation qui se veut plutôt fidèle, pas du tout exagérée, et même très édulcorée quand on la compare à ce qu'ils font. La réalité dépasse la caricature la plus outrancière qu'on pourrait faire d'eux, tous les stéréotypes du juif de la propagande des années sombre sont là, la tête, le ton, les propos, les gestes, le culot, la veulerie salace, ce n'est pas un sketch des Inconnus.

      https://www.youtube.com/watch?v=mImomqt2SXc

      Supprimer
    2. Je ne connais ni Céline, ni Léon Blois...je ne lis jamais, cela m'ennuie outrageusement...

      Supprimer
    3. ...qui les aime...curieusement...
      http://philitt.fr/2014/12/05/le-salut-par-les-juifs-de-leon-bloy-un-antijudaisme-prohebreu/
      tout s'écroulerait si l'existence du Christ était réellement confirmée, ce qu'elle n'était pas, et s'il était avéré qu'il n'était pas Juif...

      Supprimer
  7. seed errez,mais ne germez point.
    sideré!

    RépondreSupprimer

Les commentaires n'engagent que leurs auteurs. En aucun cas 'Le Brebis Galleux" ne saurait être tenu pour responsable de leur teneur, non plus que des propos tenus par "Le Brebis Galleux" lui-même, que ce soit dans les commentaires ou dans le corps même des messages.Le Brebis étant schizophrène, avec certificat émis par le Dr AX, neuro-psychiatre de l'université de Strasbourg..Aussi, allez-y, ne vous gênez pas. Cependant, la malveillance sera sabrée, et éventuellement tracée, et une plainte sera déposée s'il y a persistance....La modération a été mise. Plus aucun message ANONYME NE SERA ACCEPTE, et je ne répondrai plus aux inconvenants ou aux messages déplacés.