lundi 18 janvier 2016

Was für eine Frau



Imaginez, ces jeunes mahométans mâles,  dans les 25 ans, à l'apogée de leur rut, surgis du désert et tombant sur de pareilles bombes blondes aryennes :
déboussolés, en meutes, ils confondent Allemagne et Paradis d'Allah !
Que voulez-vous, la nature appelle, et c'est illico l'attentat orgasmique, collectif, et explosif 
dans les braguettes qui riment avec mitraillettes.
Un certain prophète avait vu cela venir, il y a de cela 90 ans. 
L'invasion par ces sauterelles, cet autre Hellstorm, a été planifiée par Soros,
une éternelle vengeance contre les Allemands, 
ce peuple exceptionnel et martyr. 

7 commentaires:

  1. J'ai reblogué !

    http://imposture-bibliotheque-de-combat.over-blog.com/

    RépondreSupprimer
  2. Jean Aymard Desconnards18 janvier 2016 à 03:01

    https://blancheurope.wordpress.com/2016/01/14/une-victime-des-attaques-de-cologne-traitee-de-raciste-pour-avoir-raconte-ce-quelle-a-subit/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais déjà lu...quelle honte ! Heureusement, elle s'est déclarée prête à porter plainte !

      Supprimer
  3. Pauvre Allemagne !
    Le passé expliquant fatalement le présent :
    https://www.youtube.com/watch?v=UowNhmReuEc
    Encore une preuve que la Seconde Guerre mondiale fut une guerre contre les chrétiens *

    Suite et fin :
    https://www.youtube.com/watch?v=4_KGPOK6-nc
    Le Dernier Discourt du Führer Adolf Hitler

    * Un gros bémol toutefois en ce qui concerne ‘’l’espagnol’’ Franco dont tout porte à croire qu’il était d’ascendance pas très catholique, mais plus ou moins marrane. D’ailleurs il dut produire un certificat de ‘limpieza de sangre’’ pour valider sa promotion au poste de Général, certificat dont rien ne prouve l’authenticité. Une fois au pouvoir celui-ci fût une des clefs de la défaite des pays de l’axe en empêchant toutes interventions pour rendre Gibraltar à l’Espagne et en laissant ainsi ouverte la Méditerranée aux anglo-américains. Pour finir n’est-il pas bizarrement le seul leader non alliés ou communistes à avoir perduré ? (hormis Salazar qui lui était clairement sans tâches et sans reproches… le seul survivant pré 1945).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PS : au sujet de l’Espagne, je profite de l’occasion pour souligner à quel point la situation présente de ce pays avec la résistible (mais voulu par des forces occultes très puissantes) ascension de Podemos, rappelle celle des années 1930, les horribles massacres anticléricaux d’alors (qui furent complètement minimisés voir occultés) en moins.
      Je n’ai jamais été emballé par le franquisme, c’est le moins que j’en puisse dire …
      Le franquisme a de fait complètement stérilisé et occulté dans l’esprit des espagnoles d’aujourd’hui (et aussi des portugais, bien que Salazar était en fait très différent) tout désir d’un idéal politique véritablement traditionnel (Chrétien), nationaliste, social et populaire.
      Franco, le franquisme et sa clique de militaires, n’avait que peu à voir avec des gens animés par un élan spirituel incontestable (contrairement au portugais Salazar).
      Il s’agissait principalement de militaires obtus et conservateurs dont le seul but avait été de rétablir l’ordre et de préserver la bourgeoisie et l’unité de l’Espagne, ce que pour se faire ils se montraient de disciplinés Catholiques pratiquants.
      Une fois ce but atteint Franco se garda bien de se compromettre de trop avec aucun mouvement ou gouvernement nationaliste pendant la guerre, allant même jusqu’à faire capoter tous projets concernant Gibraltar ce qui devait se révéler fatal pour les pays de l’axe.
      En 1936 le seul mouvement profondément espagnol et véritablement nationaliste et populaire en Espagne était constitué par un parti fondé en 1934 par José Antonio Primo de Rivera, la Phalange, très en pointe dans la défense des ouvriers espagnols par l’entremise d’un syndicat, le Jons (Juntes d’offensive national).
      José Antonio Primo de Rivera fût arrêté et emprisonné par le gouvernement républicain du ‘’Frente Popular’’ (nommé en 1936 sans avoir obtenu pourtant de majorité claire aux élections) suite à des émeutes meurtrières qui virent son mouvement décimé et ses principaux dirigeants survivants (c’est-à-dire non massacrés par les ‘’antifas’’ d’alors) emprisonnés eux-aussi.
      Par la suite il se garda bien de prendre parti pour le coup d’état militaire franquiste et se proposa même comme conciliateur dans l’intérêt de l’Espagne.
      Ce qui n’empêcha en rien son exécution sans autre forme de jugement par les ‘’républicains’’ le 20 novembre 1936 dans la cours de la prison d’Alicante.
      Après lui la quasi-totalité des cadres de son mouvement furent également exécutés.
      Le Général Franco ne fût pas le dernier à s’en réjouir à ce qui c’en est dit alors.

      Supprimer
    2. Franco avait eu tellement de mal à mettre hors d'état de nuire les brigades internationales qui étaient la lie de l'humanité, accourue de tous les ghettos d'Europe de l'Est fomenter la guerre civile, égorger les prêtres, violer les religieuses, et instaurer une dictature des soviets, qu'il n'a pas voulu que l'Espagne devienne le champs de bataille entre les panzers Allemands et les bombardiers Anglo-saxons. Il a tout fait pour réconcilier les partis, y compris des monuments aux morts commun, mais d'une part le lobby des crochus qui est derrière le parti anti-clérical a pour principe "ni pardon, ni oubli" (toujours le slogan des antifas), d'autre part les Espagnols ont beaucoup de sang arabes ce qui les rend excessifs, incapables de composer, ils sont très différents des Portugais qui nous ressemblent, qui sont des celtes. Franco n'est jamais arrivé à normaliser la vie politique et religieuse en Espagne, les crochus ne voulaient pas de réconciliation, dès que Franco a passé la main au roi, ils ont commencé à vouloir séparer les morts, sortir les morts loyalistes de leurs tombes, effacer leurs noms des cénotaphes, corriger les manuels scolaires pour reprendre leur propagande. Ce parti violemment anti-catholique est beaucoup plus fanatique et déterminé qu'en France, le roi Juan Carlos n'est pas du tout à la hauteur, il se comporte comme Louis XVI, il ne défend rien et abandonne tout aux ennemis de l'Espagne. Les Espagnols sont mal barrés, livrés au pillage de la finance internationale et à la perversion des réseaux homosexuels et pédophiles (ce sont d'ailleurs les mêmes).

      Supprimer

Les commentaires n'engagent que leurs auteurs. En aucun cas 'Le Brebis Galleux" ne saurait être tenu pour responsable de leur teneur, non plus que des propos tenus par "Le Brebis Galleux" lui-même, que ce soit dans les commentaires ou dans le corps même des messages.Le Brebis étant schizophrène, avec certificat émis par le Dr AX, neuro-psychiatre de l'université de Strasbourg..Aussi, allez-y, ne vous gênez pas. Cependant, la malveillance sera sabrée, et éventuellement tracée, et une plainte sera déposée s'il y a persistance....La modération a été mise. Plus aucun message ANONYME NE SERA ACCEPTE, et je ne répondrai plus aux inconvenants ou aux messages déplacés.