lundi 4 janvier 2016

Saal




Agnès Saal, prononcez Agnès Tsahal, originaire du souk de Tunis
 énième bénéficiaire de cette odieuse loi Crémieux 
qui aura colonisé, et par conséquent avili, la France, ancienne directrice de Beaubourg, puis de l'Ina, se retrouve dans de beaux draps 
suite à une dénonciation au  fumet caractéristique de politburo, et de pré-antisémitisme qui est présage de l'explosion future, comme une charge de gaz concentré qu'une étincelle providentielle 
ferait enfin exploser.
L'affaire Saal éclabousse la déjà fort sale communauté bouseuse et tentaculaire,
et en dit long sur ses mœurs et méthodes.
Le lobby se résume en un gros tas de merde 
et de fumier qui ruisselle dans vos gosiers, parce que vous-mêmes, et je m'expliquerai sur ce point bientôt, quand la réflexion sera venue à maturité,
vivez dans une Mythologie aussi perverse qu'elle est matériellement et spirituellement fausse,
et sciemment faussée par vos maîtres maudits, Les Rothschild, dont, à votre place, je me méfierais beaucoup !


Une lettre de dénonciation ? Pour quel motif ?
Quelques misérables dizaines de milliers d'euros de notes de taxis, entre elle et son fils, alors qu'une simple famille négroïde exilée du Mali de 15 enfants, nous en coûte annuellement bien plus.
L'affaire de la Banane et  de ladite Guenon Taupira, était honteuse, car elle dénotait un manque crucial d'esprit de la part du blagueur, et une carence de finesse et de raffinement
dans le langage, l'humour, et le champ sémantique.
Comparer directement Taupira à un Singe fut d'une bassesse, en revanche, s'il avait été écrit  qu'elle était "simiesque",
cela  eut été adéquat, justifié et non attaquable pénalement, puisque, en toute objectivité, Taupira est simiesque !
Eh bien, étonnamment, cette Saal, 
dont  on devine les jeux de mots honteux et condamnables dont elle pourrait être l'objet : "Tsahalope, Tsahal Juive, Tsahal Pute", etc.
a, de face ou de profil, des airs encore plus simiesques que Taupira...
Pour qui a vécu à Paris, Agnès, représente ce que la Juiverie fait de pire dans la suffisance, l'arrogance, et la dégueulasserie.
De Lang à Saal, Paris suffoque, Paris étouffe sous cette ivraie.
Outre une laideur faciale,  une couleur et un grain de peau caractéristiques, elle incarne
ce qui a le potentiel de transformer tout FDS  sensé et éveillé
en  un antisémite viscéral et racial,
antisémitisme, contre lequel, il doit, en son âme et conscience, lutter, et encore lutter, ainsi que je le fais, chaque jour que le soleil se lève et aussi quand, solitaire, la Lune luit !
 
 
La guenon de Tsahal en catogan !
Il ne lui manque plus que la 
parole.
Que dire ? Honnêtement, que je préfère encore un franc visage nègre, 
une franche gueule d'arabe, à cette espèce de carnation, mixture indigeste de miel,  de ruisseau de lait, et... de matières fécales.
En outre, ceux qui n'ont pas vécu à Paris, n'ont pas idée combien ces histrions et laiderons 
séfarades ou ashkénazes
ont monopolisé, et à un point, les meilleurs postes,
et ce dans tous les domaines,
financier, médical, médiatique, culturel, politique, administratif...
Les premiers Juifs que j'eus l'occasion de rencontrer furent, en Bretagne, adolescent, la célèbre famille Goupil,
d'abord la fille lesbienne, et puis la mère,
génitrice du cinéaste gaucho-sioniste Romain, 
éleveuse de faisans dans une propriété au bord de la rivière Ellée, et qui, 
fit à ma sœur et à moi-même, au cours d'une soirée chez eux, une forte impression de garce, de radine, de personne méprisable à force d'être méprisante, bref, de salope.
Ensuite, en arrivant à Paris,
je me retrouvai rapidement englué au milieu d'individus visqueux, portant doux noms disgracieux : Choukroun,  Morlock,  Catach, Hennig,
ainsi que de faux noms français tels que "Laplace", Tarayre, etc.
ou encore dans un face à face avec un Claude Villers,  de France-Inter, plus qu'obèse, frisé, luisant, et suffisant, dont le vrai nom s'avéra être Marx.
Paris fut un bain dans l'ignoble, dans ce que l'humanité a de plus ranci, de plus vicieux, de plus rusé, de plus malsain : le Judaïsme.
Bécassine au Royaume des Youpins.
Et c'est là où ma propre chrétienté m'est devenue dérangeante :
comment croire qu'un être divin se soit fait chair et nénuphar, au-dessus d'une pareille mare 
putride, et y puisant ses racines  ?
La fréquentation de ces Juifs aura réussi à extirper la foi chrétienne de mon cœur. 
Que ce soit à Paris, Lyon, Marseille...
 plus, vous tenterez de monter  l'échelle sociale, 
plus vous croiserez de ces faciès venus d'ailleurs et qui, au sens propre, et "Saal", défigurent la France,
tout autant qu'à la gare du Nord,  la masse grouillante arabe ou négroïde, qui se déverse quotidiennement dans les ascenseurs du métro.
Notez qu’Agnès, rattrapée au col par sa Sainte Famille,  n'est toutefois pas éjectée définitivement de la fonction publique...
Agnès Saal, c'est la pègre  en elle-même, 
un exemplaire idéal de ceux qui se croient intouchables.
Saal, c'est une Serge Moati, un Benguigui, un Benhamou, un Macias, un Abiker, un Patrick Cohen, un Birenbaum au féminin...
Tant que cette plèbe foulera notre sol,  faites toutes les danses du ventre que vous voudrez, la France ira de mal en pis !


Agnes est vomissure du  Talmoud, avec sa moule amenuisée et ménopausée,
aux odeurs de méduse pourrie de 
Méditerranée, et qui, partie de Tunis, se serait échouée dans le port de Marseille,
empuantissant son entourage.
Agnès Tsahal est un chancre pour la France, la Syphilis étant
sa  famille sectaire et raciale.
C'est d'évidence un agent israélien.
Ce sont eux-mêmes qui, de par leurs actes et leurs prodigieux ascenseur social qui provoquent l'antisémitisme,
antisémitisme qui nous fout dans le pétrin, car, notre âme, belle, rayonnante, et lumineuse,
a, en soi, banni la haine !
Je prie donc régulièrement le Dieu cosmique et areligieux que les Juifs se regardent dans le miroir, et demandent pardon
pour leurs péchés, et pour la tragédie qu'ils imposent chaque jour à l'Humanité et à la Terre.
En arrivant dans l'au-delà, pourquoi le cacher,
 et alors que Dieu nous est à jamais occulté,
 je demanderai des comptes aux anges du ciel, 
et la raison spirituelle de la création 
et de la présence de cette plaie universelle qu'est la mafia judaïque,
Mère d'avortements et d'euthanasie,
marée et marécage de mort  ! 


2 autres exemplaires, version plouc, de cette soit-disant sur-humanité, qui, par perversion, et avec un de ces toupets, 
se croit investie d'une essence et d'une 
mission divines. 
Pauvres êtres, élevés selon les principes du Talmud, du Zohar,
qui damnent parfois  leur âme, comme les francs-maçons, en plongeant dans les eaux obscures de la Kabbale. S'ils savaient !
Qu'ils quittent en masse la France, se précipitent, tels les cochons dans la mer,
qu'ils y croupissent, y coulent, s'y noient,
ou encore, qu'ils fassent leur Alya seraient ce qu'il y a de plus sage, pour eux,
et surtout un soulagement pour nous. 
Juifs et Musulmans sont 2 malédictions, 2 facettes de la même médaille, pour la France. 
En post-scriptum, je rajouterais
que si je les déteste, je ne les hais point,
et que cela se fait dans la bonne humeur,
et dans la Joie. 
Ce sont, pour agir de la sorte, des gens qui ne s'aiment pas, ou qui s'aiment mal,
car penser à ce point être sorti de la cuisse de Jupiter, dévoile et dénote un mal-être et un malaise existentiels des plus tenaces.
Ce besoin de gloriole, de postes prestigieux, de fric, de pouvoir voyants, contrairement aux Jésuites et aux Protestants qui se camouflent, et agissent dans l'ombre,
est leur talon d'Achille.
PS ; et j'apprends qu' Agnès, conjointement à son interdiction d'exerver dans la fonction publique 
vient d'être élevée au rang d'Officier de la Lgion d'horreur !?!
C'est le comble. 
Lobby, lobby, quand tu nous tiens !
6 mois de pause sans solde, que du bonheur,
elle a assez tiré sur la corde, de quoi se refaire une santé, et pourquoi pas un lifting, entre Copacabana
et Haïfa ! 
Autrement dit, cette mise à pied est du grand-guignol, et cette chafouin, n'aura pas, outre le fait d'être décorée, eu à rembourser
sa dette.
Dans les années 95, des membres des amitiés judéo-chrétienne (sic) de Nantes s’inquiétaient de la visibilité des Juifs dans les médias.
Vous exagérez... je vous le dis...je vous le redis...Vous exagérez... 
qui rime avec "payer les pots cassés".

 





12 commentaires:

  1. Jean Aymard Desconnards5 janvier 2016 à 00:09

    La vraie persécution, c'est nous qui la subissons chaque jour...Etant môme, ma nourrice était juive...je connais très bien ce dossier et mes parents avaient eu la bonne idée de les mettre devant leurs contradictions et leurs mensonges...Quelle soirée ce fut-là !!! Une des meilleures soirées de ma vie et j'en ai appris beaucoup, de leur propre aveu, sur les manigances exercées par leur peuple sur les Goyims...Cela forge l'éducation...Je le souhaite à tout le monde...

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. surtout dans la Joie, ne pas oublier la Joie !

      Supprimer
  3. Ah ben oui, "quand même" ! Que dire de plus ? Absolument rien, car tout est dit.
    Magnifique billet, effectivement. Magistral, comme l'écrit fort justement La matrice juive, est le terme approprié.

    Salutations à vous trois. Je n'oublie pas la caresse pour tes trois créatures divines, elles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, oh, oh ! en 1 jet et demi...cela m'a pris en voyant sa tronche !

      Supprimer
  4. que cette race ce le dise ce sont eux même les vecteurs de l'antisémitisme ! je ne rajoute rien tout est dit sur ce billet magnifiquement antisémite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas du tout, philosémite à l'extrême...c'est un don de prévenance et d'amour...

      Supprimer
  5. Clap!-clap!-clap!
    Magistral! Est-il légitime de haïr nos ennemis? Ils font leur office, car nous nous haïssons nous mêmes. Sinon, ils ne respireraient pas le bon air de notre beau pays. Nous manquons de globules blancs, d'anti-corps, notre immunité est faible, et laisse passer les virus, bactéries, et autres parasites, qui nous affaiblissent. Mais, comme le dit Claude BERNARD, ça n'est pas le microbe qui fait la maladie, mais le terrain. L'opposé de la pensée Pasteurienne, qui s'acharne sur le pauvre microbe, lui qui, permet à notre organisme de nous détoxiner...

    RépondreSupprimer
  6. C'est bien pour cela, que l'on fait tant d' analyses sanguines, à gogo... Le contrôle des globule blancs, des plaquettes, des basophiles, des fibrinogènes etc... Le sang, ils le connaissent mieux que le goy qui se contente de s'en refaire avec du gros rouge. Le suppositoire faut pas le pousser au delà et surtout pas la pointe en avant. La pointe c'est pour la fermeture du sphincter, tout en délicatesse...

    Nocif

    RépondreSupprimer
  7. Je te souhaite 2016 articles de cet acabit pour cette nouvelle année.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, vraiment !? ça me prend et ça me quitte comme une envie de pisser...quand j'écris sur la canzonetta, pas de réaction, ben "mer d'alors" (San Antonio) ! Ici, c'est le Club des 5 pourtant !

      Supprimer

Les commentaires n'engagent que leurs auteurs. En aucun cas 'Le Brebis Galleux" ne saurait être tenu pour responsable de leur teneur, non plus que des propos tenus par "Le Brebis Galleux" lui-même, que ce soit dans les commentaires ou dans le corps même des messages.Le Brebis étant schizophrène, avec certificat émis par le Dr AX, neuro-psychiatre de l'université de Strasbourg..Aussi, allez-y, ne vous gênez pas. Cependant, la malveillance sera sabrée, et éventuellement tracée, et une plainte sera déposée s'il y a persistance....La modération a été mise. Plus aucun message ANONYME NE SERA ACCEPTE, et je ne répondrai plus aux inconvenants ou aux messages déplacés.