jeudi 30 juillet 2015

VCN



"Vivre Cul", WC pour les intimes, commence à nous les brouter. 
Il/Elle pique nos Vidéos avant même que nous eussions pu les mettre, non en ligne, mais en lien sur LBG, surtout après un pareil effort 
intellectuel de notre part,
et le cerveau droit deVCN de les reprendre à son compte, sans demander la permission 
à notre cerveau gauche ! 
Nous nous désolidarisons de ce site,
parodie de Vivre Cru de Casasnovas,
des SA, et, dans son esthétique, quelque peu de nous-même.
Qui, après la Faurissonade,  résoudra donc cette Reynouardise,
d'une bien plus grande difficulté ? 

jeudi 2 juillet 2015

Madame...


Madame et ses mignons efféminés. 
Le NOM/NWO s'est, semble-t-il  donné la mission de semer le trouble dans le "Genre", et d'efféminer l'homme au maximum, 
 de masculiniser la femme, ou encore, d'en faire des gigolos et des putes,
quitte à faire passer des "acteurs" pour des "actrices"... 



Jusque dans les années 70, la fonction des chanteuses était de chanter, aujourd'hui, elle est de montrer son cul, pourquoi ne pas alors les appeler : des "Culeuses" ?
Ne sont-elles pas des formes de pétomanes  à la sauce du 3 ème millénaire, puisqu'elles chantent avec leur cul ?
L'homme efféminé, lui, est l'homme amoindri. L'hétérosexuel (le normal) est lui-même atteint par le boboïsme, qui est une façon délicate
d'en faire une espèce de 
femelle. 


Le Noir efféminé, voir le danseur aux talons hauts de la "Madone démone" 
- ou  un Vincent Mac Doom ( Doom signifiant Damnation) en France -
représente une espèce de comble de la dégradation de la Normalité, le Noir mythologique étant le parangon de la virilité : la taille du pénis de certains africains n'étant pas un mythe (voir carte). 
Efféminer le Noir, c'est amoindrir la force masculine, c'est castrer le sur-mâle potentiel par excellence.
L'autre facteur qui est assez étonnant à constater, est le phénomène de vulgarisation, de nombrilisation et de  narcissisation  des hommes et femmes,
et des intermédiaires, phénomène de plus en plus encouragé.
De 18 à 25 ans, les individus se prennent quasiment tous pour de petites divas
infiniment précieuses...
L'individu narcissique et conjointement dépersonnalisé, est infantile, il se perd dans un réseau de miroirs où se reflète sa jeunesse, et sa mort qu'il n'accepte pas de voir, mais qui le hante.
En outre, la propagande  homosexuelle,  
et transgenre, s'accompagne, ce n'est pas un hasard, d'une valorisation et d'une montée en épingle des valeurs ouvertement négatives, pro-occultisme, et anti-spirituelle,
et spécifiquement anti-chrétienne, 
et parfois anti-islamique -Même si Islam et Christianisme sont à l'origine des montages issus de l'Ancien Testament,  montages qui, tels des échafaudages sur un bâtiment achevé, ne sont plus utiles - mais,  strictement jamais, anti-juives.
Bien au contraire : Talmud,  Zohar,  Kabbale... Shemitah... sont mis à l'honneur.
Les 2 derniers millénaires marqués par les "3 livres",furent d'essence hébraïque, qu'en sera-t-il du 3 ème  après JC  ?
Tel que c'est parti, cela est assez inquiétant, car, si le peuple ne le arrête pas,
ce qui s'annonce, ressemble à une "apothéose",
ou à une "apocalypse".



Le NOM/NWO travaille à l'élaboration d'un monde à l'Envers 
d'où la publicité -mensongère- pour la glorification de l'inversion et 
des invertis, militants conscient de la dérive totalitaire.