mercredi 11 novembre 2015

11


Vitrail de l'église du village où j'étais enfant de chœur, et non enfant de chiure, 
avec une représentation de la guerre de 14-18, 
d'il y a donc 100 ans. 
Ah, nos pauvres ancêtres tombés feraient un tour de 360 degrés sur eux-mêmes dans leurs tombes, s'ils voyaient la visqueuse France, et les nations 
dont la Bretagne,  américanisées, maçonnisées, musulmanisées, métissées  et, c'est là que le bât blesse le plus, Uuuuuuuultra-enjuiiiivées,
d'aujourd'hui ! 
Le Christ ne peut pas  être Juif !
Dans ma tête de môme, il aura toujours été Celte,
et même breton.
Que cette république éclate, et que la France, et les régions avec, retrouvent un semblant de
 règne. 
Les néo-Cons tentent de nous rafler jusqu'à notre dignité.

  
100 années plus tard,
voici ce que le parangon de haine, le milliardaire apatriote Soros, aura fait de notre belle Europe 
blanche et chrétienne :
une paillasse et un WC pour l'Afrique et 
le MO
et place nette pour Israël ! 



21 commentaires:

  1. oui brebis ! je pense souvent a eux les pauvre il sont gobé les mensonges des élites de l'époque , qui sont les même que maintenant qui ne savent que mentir ! leurs force le mensonge ! quand ils ont mis sur pied la religion des crétins il ont dit : tu ne mentira point ! et les crétins avec le temps on eu honte du mensonge ? et voila le résultat maintenant ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a de ça...leurs 20 ans ravagés pour RIEN !!!

      Supprimer
  2. Que Jésus ait été celte, c'est plausible, on trouve dans les Évangiles qu'il était désigné comme "le Galiléen".

    La Galilée, petite région au Nord de la Judée, dont l'origine et l'étymologie sont inconnues, pourrait être un des nombreux peuplements celtes, comme les Galates en Asie Mineure, comme la Gaule, la Galicie en Espagne (les celtibères), Galatz et la Galice en Pologne, la Wallonie, le pays de Galles, et le Pays gallo en Bretagne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Anonyme, c'est exact.
      Gailée vient de l'hébreux GALIL HA GOYIM qui signifie cercle des nations, soit, pour schématiser, "pays des goys" :
      https://www.jewishvirtuallibrary.org/jsource/judaica/ejud_0002_0007_0_07016.html
      Galilée contenant le préfixe GAL qu'on retrouve comme tu le dis, dans de nombreux noms de lieux à travers l'Europe; particulièrement dans des hauts lieux de l'Europe Celtique : Galicie, Gaule, PortuGAL, Galway, Pays de Galles (Wales), WALlonie, etc
      Et peut-être même Le Gall, qui sait ?
      Je ne parle pas Breton mais le dictionnaire des patronymes me donne comme l'une les significations possibles de Le Gall...le baptisé !
      Etonnant, n'est-ce pas ?

      Il est donc propable qu'effectivement Jésus le Galiléen, "fils de Marie la prostituée et d'un léginonaire Romain qui bout en enfer pour l'éternité dans un chaudron d'excréments" n'était pas juif, que sa judéïté soit une invention relativement récente ayant pour but de valider le concept foireux de "civilisation judéo-chrétienne".
      Gardons à l'esprit que l'église des origines, qui n'avait rien à voir avec l'église oecuménique, conciliaire, droit de l'hommiste actuelle, considérait les juifs comme le peuple déïcide, que le catholique est l'ennemi irréductible du juif qui s'accommode bien mieux du protestant. Et même du muzz qui n'est combattu que depuis la création de l'entité sioniste de Palestine.

      Supprimer
    2. Sheila ne chantait-elle pas "Comme un roi mage en Galilée suivait des yeux l'étoile du Berger, je te suivrai, où tu iras, j'irai, avec obstination" ? ça , c'est un domaine culturel ignoré, hélas, de Pierre Hillard;

      Supprimer
    3. Mouahahaha !
      Voila une référence cruciale qu'il convient de communiquer incessament à Hilard !

      PS tu ouvres ta boite mail, parfois ?

      Supprimer
    4. Bon, ben si Jésus n'était pas juif mais celte comme nous, ça change le contexte de ce qu'il dit quand il les traite de race de vipère dans Matthieu 3.7 et à nouveau dans Mathieu 23.13 à 23.39, il était carrément antisémite.

      Deux fois il se met en colère contre eux, les marchands et les pharisiens:

      - Une fois parce qu'ils ont transformé le temple du Dieu-Père, Yahw ou Jou, Jupiter, en temple du commerce, du dieu du commece, de Mercure, ils ont tout rendu vénal, marchandisé comme on dit maintenant;
      - Une autre fois parce que les pharisiens falsifient la langue et le contenu de l'information, la vérité.

      Dommage que ceux qui ont adapté le film en français n'aient pas simplement repris la traduction de Port-Royal, la plus française. Il n'y a pas de plus belle langue, plus concise, plus nette, plus profonde, plus nuancée, plus claire et plus légère, que celle des port-royaliste: Racine, Arnaud et Nicole (Grammaire et Logique), Domat (Le Droit), La Fontaine, La Rochefoucault, Claude (architecte) et Charles Perrault (Contes), Sacy,..

      https://www.youtube.com/watch?v=JG7ir74-ekY

      Supprimer
    5. Vous en avez une de ces cultures...merci...Cela dit même si ce jésus est celte, cela n'en fait pas le fils unique de Dieu, cette foutaise !

      Supprimer
    6. Mais si, Jésus est le fils de Dieu, sinon il n'y a pas de Nouvelle alliance, pas de christianisme. Il est le véritable roi du royaume parfait, et le roi terrestre n'est que son lieutenant. Si Jésus n'est pas "Dieu, fils du vrai Dieu, engendré non pas créé, de même nature que le Père", l'Alliance par laquelle Dieu a donné sa loi à Moïse n'aurait pas été étendue à toutes les (autres) nations, il n'y aurait pas eu de moines pour recueillir et conserver la civilisation celtique en Irlande et les autres civilisations antiques ailleurs, pas les Sept saints fondateurs de la Bretagne, pas de Roman du roi Arthur, pas de Breiz Atao.

      Supprimer
    7. PS : La divinité de Jésus est un mystère. La religion a des mystères. Les mystères ne gênent pas les bretons. Les esprits positifs ne l'admettent pas, pourtant ils admettent que la science soit pleine de mystères, de choses inexpliquées et inexplicables. Est-ce qu'on rejette la physique parce qu'il y a des tas de phénomènes qu'elle n'explique pas? Est-ce qu'on rejette la physiologie et la médecine parce qu'on ne comprend presque rien au fonctionnement du cerveau, ou des hormones, ou du langage? c'est la moindre des choses que la métaphysique comporte des mystères.

      Supprimer
    8. Je n'y vois qu'une énième légende Juive ! Il n'avait qu'à naitre en Irlande, au milieu d'un peuple sain, et non parmi ces mabouls !

      Supprimer
    9. L'Irlande n'avait pas besoin que Jésus y naisse, elle avait besoin de saint Patrick pour sauver la culture irlandaise, saint Colomban, et avec ça elle a été le centre de l'évangélisation de toute l'Europe qu'elle a couverte d'ermitages, d'écoles, de prieurés, d'abbayes, d'écoles,..

      Il faut remarquer que tous les mabouls juifs (BHL, etc..) ont un point commun, ils sont tous viscéralement athée, apostat, inventeurs de nouvelles religions comme le freudisme, le marxisme, le libre-échange ou le gender, militants acharnés contre tout ce que contient la loi de Moïse et les Évangiles, à commencer par les 10 commandements, donc des combattants acharnés contre l'Église , ses traditions, et son magistère. On ne peut donc absolument pas admettre la fiction selon laquelle ils se placeraient dans la succession des anciens Hébreux. Il pourrait y en avoir qui continuent à respecter les 10 commandements, et même les autres, et comme il leur est interdit de tuer ils sont contre l'avortement, l'euthanasie, les liquidations d'opposants et les attentats ciblés, ils sont contre l'homosexualité, contre la pédophilie, contre le viol, contre les faux serments et les mensonges, ils n'adorent pas le veau d'or, ils pratiquent tous les 7 ans et tous les 77 ans le Jubilée, etc...

      Il faut savoir que la destruction du Temple a mis fin, définitivement fin à la religion juive, donc à la Première alliance, fin à ce qu'on appelle le judaïsme sacerdotal. La raison est que les Juifs ont perdu le Temple, le Tabenacle, la Torah en hébreux, la capacité de lire et de prononcer l'hébreux, les généalogies qui permettaient de savoir qui appartenait à la tribu de Lévy, ce qui fait qu'ils n'ont plus de prêtres, donc plus de sacré. Ce qu'on appelle le judaïsme est une religion reconstituée en re-traduisant en pseudo-hébreux qu'ils ne savent plus prononcer la bible grecque appelée Septantes, et en y ajoutant un commentaire monstrueux appelé Talmud. Sans prêtres, sans sacrifice, sans langue, sans temple, sans rites, sans sa dimension sacrée, le judaïsme n'est plus qu'un ersatz, un commentaire de textes, comme le calvinisme par rapport au catholicisme romain et à l'orthodoxie.

      C'est l'accomplissement de la mission de Jésus qui est venu sur terre pour prendre acte de l'indignité des Juifs relativement à l'Alliance, et ouvrir l'Alliance à toutes les Nations. Pour cela, Jésus a affranchi la religion de sa forme nationale juive, il l'a désethnicisée afin de la rendre neutre et de lui permettre de s'incarner dans les autres nations. Libéré des prescriptions culinaires, vestimentaires, juridiques, linguistiques, géographiques, artistiques, coutumières inhérentes à la culture juive, le christianisme a pu prendre forme dans d'autres civilisations, sans imposer l'interdiction du porc et du vin, ni le port de la toge, ni la polygamie, ni la minorité de la femme, ni l'hébreux, ni le nomadisme, ni la lapidation, ni aucune des traditions profanes du peuple juif. Non seulement le christianisme n'a pas altéré la tradition païenne politique, juridique, morale, artistique, mais il en a été le conservatoire: sans les moines irlandais, toute la tradition celtique serait perdue, y compris le lieu des sanctuaires, la langue et la musique. Sans les moines d'Orient, toute la tradition philosophique grecque serait perdue, Xénophon, Aristote, Pythagore, Homère, tout serait perdu.

      Supprimer
    10. (suite)
      On lit souvent que c'est le christianisme qui a éradiqué le druidisme et le celtisme. C'est faux, le druidisme était déjà entré en décadence avant, décadence précipitée sous l'influence de la romanisation. Il faut d'ailleurs savoir que les Romains étaient un peuple cousin des Gaulois, plus que les Germains: la langue latine est indo-européenne (par exemple romain Rex-regis, gaulois Rix), les gaulois utilisaient déjà l'alphabet grec à l'époque d'Alexande, les Romains appelaient leur pays la Gaule cisalpine. Les usages, les textes, les connaissances celtes que saint Patrick et ses moines ont recueillis, étaient déjà des souvenirs anciens qui n'étaient plus pratiqués. En Gaule, l'église a été le conservatoire de la civilisation et des traditions: la charcuterie, le port du pantalon pour les hommes, la coquetterie pour les femmes, les églises ont été bâtie là où il y avait des sanctuaires, la cathédrale de Chartre est là où se réunissaient chaque année les druides au milieu de la forêt des Carnutes, le pélerinage annuel en est la continuation, le mariage monogame et à vie, avec régime dotal et égalité juridique des époux passe pour une institution chrétienne, il est typiquement gaulois.

      Pour résumer, les bienfaits du christianisme sont évidents, ils ont fait la civilisation européenne ce qu'elle est, la France et la Bretagne tout particulièrement, ceux qui se disent juifs sont les ennemis mortel du christianisme et de Dieu, c'est la synagogue de Satan, les raisons pour lesquelles il nous a été donné de bénéficier des grâces spéciales de la Révélation et de l'incarnation de Jésus Christ, les raisons de l'efficacité de ces grâces, restent un mystère. Il faut croire ce qui est bon, l'imiter, le donner en exemple, et ne pas chercher à l'expliquer. Au revoir, portez-vous bien, que Dieu vous protège des méchants, vous et tous ceux que vous aimez.

      Supprimer
  3. ... et comme De Gaulle (qui vient du wallon De Wall, De voulant dire Le en flamand). W et G étaient les mêmes lettres, d'où les Wuillaume et les Guillaume, les Galles et les Walles, comme le fondateur de wikipedia.

    Galla est aussi un prénom, attesté avec Galla Placida dont le souvenir prouve qu'en Gaule, la femme a toujours pu avoir des grands destins. Il n'y a aucun exemple comparable dans l'aire islamique.

    Reste à savoir si le premier Le Gall était un Galois, donc un celte, ou appelé comme ça parce qu'il était non celte, originaire de Gaulle, comme le patois gallo qui est plus proche de la langue d'oil, parce qu'antérieur à la bretonnisation de l'Armorique. On a appelé la France Gaulle très tardivement, au moins jusqu'au XIe siècle, et les peuples antiques l'appellent toujours comme Galla, par exemple les Grecs.

    Quand aux galleux, selon le Larousse étymologique : Gale, début XIIIe siècle, première occurrence dans "Clef d'amour", du latin galla, excroissance, rare jusqu'au XVIe siècle. Orthographié: Galle, qui est d''abord une excroissance sur les végétaux", passe au XVIe siècle aux animaux. Galeux attesté en 1495 dans Mir. historial. - Galer = gratter.

    Il n'est pas impossible que les deux familles de mot aient la même origine, qui serait le radical indo-européen Jou/Gai qui a donné le nom du dieu Jovis (Jupiter = jou pater, dieu de la force apparente et lumineuse, dieu du ciel et de l'éclair, de la puissance paternelle, dieu de la galanterie, du rire joyeux et triomphant par opposition au rire moqueur ou sarcastique, c'est le dieu catholique), les mont-joies (mont ou colline consacrée à Jupiter, stèle verticale), la joie, jeune, jeux, jal (pieux), jalon, javelot, la gaité, la galanterie. Ce radical s'oppose à celui de Mercure, dieu messager, de la bonne parole, de la séduction et du mensonge, dieu des commerçant et des voleurs. Donne les mots marché, marchand, marque, démarquer, mercantile, maquereau, maquerelle, marchander, magouille,..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh la, la, la, merci...!!! Ne pas oublier Gall, l'évêque irlandais qui a évangélisé l’Autriche et la Suisse, d'où les Saint-Gall, Sankt Gallen...etc.

      Supprimer
    2. Si Le Gall est, dans le cas de votre famille, issu d'un patronyme porté en Irlande au XVIe siècle, et je suppose francisé en arrivant en Bretagne, il désignait un Gallois au milieu des Irlandais. Donc c'est bien le même nom que Jimmy Wales qui est aussi d'origine irlandaise. C'est une orthographe de nom qui est attestée comme très courante dans les paroisses du Finistère, et un peu moins d'Ile et Vilaine, depuis le début de l'état-civil. Il y a eu une première vague de peuplement massif venant du pays de Galle (Ve-IXe) et qui a laissé comme nom collectif Breton, il doit s'agit d'une deuxième vague de peuplement arrivant aussi du Pays de Galle, mais beaucoup moins nombreuse et de façon individuelle, des individus qu'on a appelé Le Gallois. C'est marrant que les patronymes à autres significations ethniques venant d'outre-manche soient rares: il y a Le Cornic pour l'originaire de Cornouailles, mais est-ce qu'il y a L'Irlandais, l'Anglais, en version bretonne?

      Jupiter était considéré par les Romains comme le dieu de la bonne foi, la France est couverte de toponymes Montjoie, de Montjou, de Jouy, et de Giou, est-ce qu'il y un équivalent de ce dieu et de ces lieux qui lui sont dédiés, en breton ou irlandais?

      Supprimer
    3. Le Gall n'est pas francisé !!! Au contraire, la racine est pure ! le Ar breton étant traduit par "le" !

      Supprimer
    4. http://www.biorespire.com/2015/11/12/l-impossible-%C3%A9p%C3%A9e-dans-la-pierre-de-l-abbaye-de-san-galgano/

      Supprimer
    5. "On a appelé la France Gaulle très tardivement, au moins jusqu'au XIe siècle". Peut-on dire que ce sont les Croisades qui ont créé les Francs, puis la France ?

      Supprimer
    6. On ne pensait pas comme maintenant en termes d'état-nation, on ne donnait pas un nom unique à tout les territoires relevant d'une même couronne: l'expression empire de Charlemagne est une désignation moderne, faite par des historiens, il n'y avait pas de nom de pays englobant toutes ses possessions. Il n'y a jamais eu de nom global pour l'Empire romain. On parlait de roi d'une ethnie, de roi des Francs, et de roi des Burgondes, dont le territoire est devenu la Francie et la Burgondie, devenue Bourgogne.

      L'appellation Bretagne a suivi le même processus lent pour se substituer à l'Armorique qui est le nom antique et géographique de la région: Ar Mor = pays devant la Mer. Quand les Bretons sont devenus majoritaires, le prince (le premier, le chef) des Bretons d'Armorique, est devenu prince puis roi des Bretons, puis comte (carolingien) de Bretagne, puis très tardivement duc de Bretagne. Bretaigne, Bretagne est une désignation de territoire vue d'en haut, vu du pouvoir impérial, pour désigner le pays des Bretons (ethnonyme) installés en Armorique afin de mettre à leur tête un commis, un comte, qui mette fin à la guerre civile. Les toponymes antiques locaux ont souvent aussi été remplacés par des toponymes bretons, comme Vannes (l'antique cité des Vénètes) qui est devenue Gweneed (la Blanche), on se demande bien pourquoi, c'est une ville construite en granite et en schiste, avec une mer plutôt boueuse, donc une impression plutôt sombre. Peut-être que c'est par projection du nom de la cité d'origine de ces migrant Bretons, comme la Cornouaille pour la Cornouailles.

      L'appellation de Francie apparaît après le traité de Verdun partageant l'Empire de Charlemagne, mais ce n'était pas du tout une appellation utilisée localement, personne ne disait qu'il habitait en Francie; d'ailleurs, le lot qui a été attribué à Lothaire est devenu la Lothair-inguen, la Lothringe comme la Thuringe, puis finalement en français la Lorraine. On continuait à dire qu'un ville était en Armorique ou en Auvergne, et plus généralement en Gaule. L'église n'a jamais cessé de désigner notre pays comme la, ou plutôt les Gaules. Jusqu'en 1789, l'évêque de Lyon reste désigné comme le primat des Gaules, Lyon est restée pour l'Église la capitale du pays, ils n'ont jamais pris acte qu'il s'appelait France et que sa capitale était à Paris.

      En France, le véritable découpage territorial antique, ce n'est pas celui des régions, c'est celui des départements, repris des anciens diocèses, en leur donnant des noms de géographie physique à la place de leurs noms ethniques et politiques. Les anciens diocèses portaient presque tous les noms des peuples gaulois, des anciennes cités gauloises, Rodez et Rouergue, capitale des Ruthènes prend le nom de la rivière Aveyron, Langres, capitale des Lingons, Rennes, capitale des Redones devient celle de l'Île-et-Vilaine, Vannes, capitale de Vénètes, Nantes, capitale des Némmètes devient celle de la Loire Inférieure, les autres évêchés de Bretagne sont bretons, ils ont été créés plus tard par les saints fondateurs de la Bretagne.

      Le mot France a été utilisé quand on a commencé à parler de royaume et de rois de France à la place de royaume et de roi des Francs. Ce n'était pas une nation, ce mot servait dans l'université ou dans les ordres de chevalerie internationaux comme Malte, a désigner l'ensemble des personnes ayant la même langue maternelle. Le mot nation a été imposé comme catégorie politique sous la Révolution française.

      Supprimer

Les commentaires n'engagent que leurs auteurs. En aucun cas 'Le Brebis Galleux" ne saurait être tenu pour responsable de leur teneur, non plus que des propos tenus par "Le Brebis Galleux" lui-même, que ce soit dans les commentaires ou dans le corps même des messages.Le Brebis étant schizophrène, avec certificat émis par le Dr AX, neuro-psychiatre de l'université de Strasbourg..Aussi, allez-y, ne vous gênez pas. Cependant, la malveillance sera sabrée, et éventuellement tracée, et une plainte sera déposée s'il y a persistance....La modération a été mise. Plus aucun message ANONYME NE SERA ACCEPTE, et je ne répondrai plus aux inconvenants ou aux messages déplacés.