samedi 21 juin 2014

Les Vegans !



Un article pro-LGBT  proprement ridicule. 
Et notre sabot eu feu que ce type (?) n'y connait rien en matière de bi ou d'homosexualité. 
Comme quoi les "vegans" et autres écolos qui se réclament de la Nature, marchent eux aussi sur la tête, depuis que le complexe gaucho-mondialiste tenu par la clique que l'on sait, leur a dévissé le cervelet. 
Les Vegan sont les fils et les filles, et petits-fils et petites-filles des hippies, eux-mêmes, créations et créatures de la CIA,
à l'instar de ce gros et infect bébé de Dalaï Lama.
Les Vegans ou les Las Vegas de l'écologisme de pacotille.
L'homosexualité serait  sans doute bio, selon leurs critères, quand c'est à se demander, si ce n'est pas plutôt une forme d' OGM  !
En fin d'article, une réponse-commentaire d'un lecteur,  fort judicieuse.



La pourriture et la vermine Vegano-Ecolo s'exposent. Regardez et considérez les principes moraux que ces salopes défendent ! 
Elles préfèrent évidemment la pègre cosmopolite, aux FDS, et les Rothschild aux paysans. 
Gauchistes et Anti-fa sont les garants de la surpuissance de la "Financerie"
qui a gagné et gangrené leur cœur.
Cela nous stupéfie que des écolos soient pro-LGBT,
et pourquoi pas Monsantistes, en ce cas ?


vendredi 20 juin 2014

Maud K et la demoiselle Ouipul...


Lettres à Maud K -ou Moka-  écrites par l'énigmatique mademoiselle Ouipul.
Ouipul insiste jusqu'à la maladresse  sur le manque de prévoyance de Maud au sujet de son  lifting réussi "couci-couça", et de la réfection des lèvres " à la Béart" ou " à la bec de canard", ou "à la rebord de cuvette de wc", complètement ratée, confirmant le dicton selon lequel les cordonniers sont les plus mal chaussés.
Et tout ça, Maud, à tout juste 51 ans ?


Certains propos tendancieux de Miss Ouipul ont dû cependant être atténués par nos propres soins selon la méthode de censure dite des "Moutons Enragés", vu la virulence et la véhémence des propos d'une Ouipul auxquels nous ne pouvons toujours et toutefois souscrire.
Nous aimerions cependant avoir l'avis de la spécialiste-es-occulte de l’Érinye, 
sûrement un Benguigui ou un Goldberg quelconque
mais alors très quelconque, celui de Sheila ou Régine sans doute  !



              La Miss Ouipul, en digne serpent à sonnette venimeux,  et qui en a dans la cabeza, en rajoute une couche.
Vous noterez aussi l'insidieuse propagande antinationaliste de la Maud, qui semble évoquer un échec de Marine, et presque lui préférer un gouvernement
ultra-autoritaire,  une énième dictature judéo-maçonnique habillée du terme, vertueux en apparence, mais vicieux en son essence, de "démocratie",
mais dont personne n'est plus dupe
depuis l'avènement de "la pute des putes", de "la salope des salopes", de la fifille de Sion : Mademoiselle Valls !
Au moins, Maud,  ne s'épanche pas dans le sens des Chanelleurs et autres plaisantins qui parlent aux noms de  faux "maîtres ascensionnés" qui prétendent que certains d'entre eux  nettoieraient la Terre de sa radio-activité, de ses  chemtrails, etc.
Nous sommes dans la mouise jusques au cou.
 Maud quant à elle, prévoyante cette fois, outre la gueule, s'est déjà fait une autre vie, et la "belle", si l'on peut dire, 
en lointaine Argentine, un exode de personne argentée, "à la Florent Pagny".
Nous aurions aimé en faire autant.
Sa description de ce qui nous attend, et qui sonne de plus en plus plausible - écoutez Olivier Berrurier, Olivier Delamarche, Charles Sannat- donne froid dans le dos ! Le processus de décomposition s'accélère, la détérioration spirituelle galopante  des jeunes générations aussi, tandis-que les "newagistes", même la grande Sylvie Simon était tombée dans ce piège,  nous parlent "d'enfants indigos", pour stigmatiser des âmes bien nées et supérieures, quand nous n'y voyons, nous, que des "enfants dingos", raclures de la société consumériste.
                                                     

Maud précise qu'elle ne changera pas un iota à la destinée d'un monde qui courrait à sa perdition. 
Ne perdons cependant pas les pédales, et n'oublions pas que si Mina est née, c'est que pour que nous aussi, oiseleurs du pauvre, la chantonnions, et tutoyions ainsi les cieux qui nous ont comme oubliés. 
"Cui, tui, cui, tui, cui, cui, cui..."

                                                  
Volami nel cuore, la, la, la, la, la...
Dedicato a Maud ed a mia sorella, 
MDLL.

jeudi 19 juin 2014

Un Homme, un Vrai !


d'Israël ! 
Nous ne pouvons que soutenir cette initiative absolument unique et remarquable.



                                                                           
   Les Sœurs Aryennes nous ont fait parvenir 
une photo d'un exemplaire très étonnant de  femme noire ultra-féconde, et d'un callipyge !
Et dont la machinerie charnelle intime utérine ne s'arrêterait qu'à 12 mioches bien métissés et bien talmoudisés,
avec chapeaux et bouclettes.
A vos queues coupées... prêts... té !


Caca, cacao, popo, caca, caca, cacao, popo...
By Courtesy of Mina







samedi 14 juin 2014

Adolf H


Certes, aujourd'hui, nous avons Agnès B, mais auparavant, nous avons  eu Adolf H, ce grand humaniste, (tout comme le fut Alexis Carrel) amoureux et respectueux de nos divins  animaux, et que l'Humanité, faute d'amour, d'élévation et d'intelligence, a refusé de 
comprendre.
Même les Skins 88 n'ont rien saisi de la nature d'Adolf H, 
la laideur de leur coupe de cheveux et de leur panoplie, aussi pitoyables que celles des gués en goguette,  en témoignent.
L'Humanité aura tout intérêt à réviser son jugement sur ce miracle d'incarnation que fut  Adolf,  et sur le don de lui-même qu'il aura fait à l'Humanité et sur les voies du salut qu'il  aura présentées,
que ce soit à l'attention des peuples Arabe, asiatique ou occidental, et même Juif.
Agnès B sera aux oubliettes quand Adolf H,
n'aura pas encore tout dévoilé du message spirituel qu'il aura si généreusement laissé à la Terre.
Le haïssent les incultes et les gens non éduqués qui ne connaissent pas son oeuvre de géant aux ailes qui l'empêchent de marcher, mais qui le propulsent dans les cieux.
Nous en parlons avec simplicité et mesure, car nous serions incapable d'en faire autrement.



A l'heure actuelle, et sur un plan et une envergure internationaux, que ce soit en littérature américaine, anglaise, italienne, ou allemande, nos langues de prédilection, les seules à rendre hommage et justice avec autant d'opiniâtreté et de lyrisme,
sont, et de loin,  ces joyaux de la connaissance, les bien-aimées et incomparables Sœurs Aryennes. 
44 sonna la victoire des Rothschild et des Rockfeller et de leurs maudits alliés. 
Leurs fruits sont amers, et la Terre n'aura pas fini de les gober tant que ces familles au complet ne seront pas annihilées.





mercredi 11 juin 2014

V



plus nous observons ce type à face et à queue et à poil de rat, avec ses grimaces, et son rictus, plus notre cœur se convainc qu'il est le pire renégat que la France 
porte en ce jour en son sein !



Dernières directives du Crif  immédiatement applicables : 
les Mots, "Four, (Petits et Grands) Fours,  Fourneau, (Hauts) Fourneaux, Fournée, Fournil, Enfourner, Fourrer"... sont désormais interdits et exclus de la langue française courante.
L'Académie Française, avec une commission spéciale dont Simone Veil est à la tête,  se concerte afin de définir si les termes associés à "Moulin" (Au "Four et au Moulin") ne devraient pas être aussi bannis, afin que la Shoah ne soit plus l'objet de moqueries et de plaisanteries nauséabondes.
Signé :  l'emmerdeuse et emmerdante, et tonitruante police talmoudique  grammairienne de la pensée.