dimanche 11 mai 2014

Joue contre joue


                                                                      
     
                                                                                  
La chanson, art suprême quand il est interprété 
par des anges,  bien plus que le classique et l'opéra qui rivalisent souvent d'ennui (Mozart), de boursouflures,  ou de ridicule 
(Bach), est devenue un antre à putes et à pouffiasses
en tous genres, dont la dernière en date est une espèce de "saucisse" autrichienne d'origine colombienne. 
Qui reprendra le flambeau des Ferré, Gribouille, Barbara, et autre Nougaro ?
Personne. Elle, la chanson, est morte. 


5 commentaires:

  1. tout a fait, Bach c'est ridicule, bon pour les fiottes comme l'oncle Adolf et Skorzeny !! et en plus chrétien...

    RépondreSupprimer
  2. ben oui il aimait Bach donc ridicule par association !! (Bach c'est ridicule...)

    RépondreSupprimer

Les commentaires n'engagent que leurs auteurs. En aucun cas 'Le Brebis Galleux" ne saurait être tenu pour responsable de leur teneur, non plus que des propos tenus par "Le Brebis Galleux" lui-même, que ce soit dans les commentaires ou dans le corps même des messages.Le Brebis étant schizophrène, avec certificat émis par le Dr AX, neuro-psychiatre de l'université de Strasbourg..Aussi, allez-y, ne vous gênez pas. Cependant, la malveillance sera sabrée, et éventuellement tracée, et une plainte sera déposée s'il y a persistance....La modération a été mise. Plus aucun message ANONYME NE SERA ACCEPTE, et je ne répondrai plus aux inconvenants ou aux messages déplacés.