lundi 28 avril 2014

Les Bonnes Soeurs et Kundalini




Plus que n'importe quel groupe ou individu, Ryssen et Boris Le Lay compris, les Soeurs Aryennes sont, et de loin, une des inventions des plus troublantes de la Toile francophone, l' expression  esthétique,  corrosive et originale, sans doute la plus aboutie de la pensée et des bienfaits du National-Socialisme.
Lisez cette analyse de l'homosexualité.
 Chrétiens, coincés du cul,  extrémistes de droite stormfrontistes mal embouchés, gauchistes décervelés, Lgbt dominés et méprisés par la judéo-maçonnerie, en tremblent sur leurs quilles ! Nos propres sabots crottés ont même connu 
quelques spasmes.
Pour un peu, ces lubriques de divines frangines nous redonneraient envie de baiser,
avec elles et avec leurs frères. 
Pour être franc, nous avons eu beaucoup plus de relations hétérosexuelles que ce que nous avons prétendu au départ,  et ce pour emmerder à la fois les coincés de tous bords et les Lgbt coincés dans leur moule de gauchistes.
Personne n'aura d'ailleurs été au courant de toutes les "partouzeries" auxquelles nous avions participé,
et que nous ne regrettons nullement.
La vivacité de la pulsion sexuelle est un des effets majeurs du déclenchement spontané de Kundalini,
quand elle démarre du périnée, sous le sacrum, et que son  serpent lumineux et électrique s'érige, siffle
et remonte le long des 33 vertèbres,
que les 33 degrés maçonniques pastichent. 
Les pauvres et misérables frères :. singent l'illumination et l'inversent
et malgré les douleurs et les spasmes qu'eux et les talmoudistes ont provoqués en torturant la civilisation, en biaisant les lois de la nature, nous ressentons pour eux 
de plus en plus,  pitié et commisération.
Nous ne  traiterons,  certainement pas l'illumination, de "luciférienne", car le mal ne coïncide pas avec la définition de Lucifer.
C'est un mensonge.
Les maçons se sont appropriés de secrets occultes véritables afin d'asseoir leurs suprématie.
La pyramide et l'oeil d'Horus étant, par exemple,
des symboles ésotériques de longue date.
A cet égard, nous nous éloignerons du Libre Penseur et de son jugement hâtif, avec sa "litanie" lassante et vulgaire sur les "dégénérés".
Derrière sa pensée et celle de Farida Belgoul,
se profile L'Islam, (pure fabrication rabinnique),
d'autant plus hypocrite que la bisexualité est extrêmement  répandue chez les musulmans.
Avoir pratiqué la fellation guée ou le cunnilingus entre femmes, ne fait pas de vous des dégénérés, chez Salim et Farida, il existe trop de confusion entre pédo et pédéphilie.
Le traité sur l'homosexualité de Kühnen, que les Soeurs reprennent à leur compte,  a le bon ton et le goût d'admettre que l'homosexualité n'est viable, que  si elle est minoritaire, et cantonnée dans certains champs précis de l'ordre social.
Vu sous cet angle, les LGBT et le prosélytisme de Gender sont des dégénérescences voulues et imposées par la Talmerderie et la Maçonnerie internationales,
pour brouiller les codes, amoindrir les peuples et les races, et surtout l'aryen.
De tout temps, sans le savoir, nous avons été racaliste, et avons 1000 fois préféré coucher avec une femme blanche plutôt qu'avec un homme noir ou même métis, à tel point qu'asiatiques mis à part, 
la sexualité "hors blancos et blanquettes"
nous aura été impossible.
S'il existe une homosexualité sacrée et  un hiérodulisme bisexuel, le Lgbtisme est clairement une déliquescence et un avilissement de ceux-ci.
Voyez où en sont les gués, et la vitesse de pointe, qu'ils ont prise, en se précipitant tels les cochons possédés, vers le précipice.



Baiser dans plusieurs sens nous aura appris la Vie, cependant, nous n'avons aimé qu'une seule fois, 
et face à cet Amour de haute nature, à la fois charnelle et spirituelle, nous-mêmes, 
 confronté à un 
sentiment qui nous était inconnu,
avons été  paniqué par celui-ci
car il ne ressemblait en rien aux coucheries avec hommes et femmes que nous avions jusqu'alors connues.
Cette personne, qui, à l'époque, vivait à l'étranger,  n'en ignore rien,  mais elle n'aura pas partagé sur un plan terrestre, cette histoire d' amour spartiate et guerrière, totalement insolite, qui ne fut pour elle, "qu'un énième jeu de plus", 
cette imperméabilité de sentiment,  fut un drame personnel absolu qui marqua la fin définitive d'une vie de bâton de chaise, qui déclencha sur le coup une envie terrifiante de mourir, puis au fil du temps, le renoncement à toute forme de sexualité et de vie amoureuse,
par fidélité d'esprit, qui se manifeste encore par des rêves récurrents.
Cette personne, nous l'aurions adorée ou aimée, même manchot ou cul-de-jatte. 
C'était  inexplicable et au-delà de toute forme de perversion.
Aucune femme, aucun homme, ne pouvait ensuite, en notre coeur, même chastement, remplacer le millième.
Est-cela le mystère des âme-soeurs qui ne se reconnaissent pas mutuellement ?
Nous confessons cela car certaibs aveux aident d'autres personnes à vivre et à mieux aussi se comprendre et s'accepter.
La chasteté est ici un choix voulu et conscient qui n'a rien à voir avec une morale et une bondieuserie quelconques.

Bénies soient les Soeurs dont les textes nous permettent de voir plus clair. Le seul domaine où nous en aurions à leur apprendre est le lien sacré, et aussi très risqué, entre Sexualité, Spiritualité et Kundalini.

 
Dernière confession : le Serpent de Kundalini qui se torsadait et se mouvait en nous, non sans dégâts, outre de nous effrayer nous-même, en aura terrorisé plus d'un et d'une, car il aura insufflé en notre sein, une nervosité, un tourment, un mysticisme maladif, une bizarrerie, une frayeur  archaïque, qui suintaient de nos yeux, de nos gestes brusques,  et de nos pores.
Il aura banni la relation amoureuse de notre vie,
mais pas l'amour spirituel, toujours
aussi intact.


dimanche 6 avril 2014

Jacobella

                                                                              

       Mark Jabobs,  antre de Satan...
Galliano,  bien que gué et drogué, n'était pas de la tribu, et une simple altercation d'ivrogne shooté lui a valu la porte, "ils" ont donc choisi un autre fils obéissant et gué du Talmoud,
programmé dans son ADN.
Raf Simon.
Notez les damiers, symbole maçonnique,  
et le comportement "Monar-chic", des mannequins-robots.
Avant de connaitre la notion même de controle mental, l'attitude des mannequins lors des défilés nous sidérait.
 YSL, Bergé, Jacobs, Calvin Klein, Simons ... Belle clique.