mardi 11 mars 2014

Per l'eternità



Mars-Mai 19xx : "Énigme qu'une seule personne infiniment sacrée à nos yeux naïfs d'ovin (mais pas de bovin, de grâce) puisse résoudre, comprendre et interpréter."


Un saut dans la Pétrusse sans élastique ou une balle dans la cervelle : 
après tout, ç'eut été une belle échappatoire au nouveau désordre mondial.et à la Matrice. 


9 commentaires:

  1. Du lourd dans la matrice ! : http://www.bibleetnombres.online.fr/tatouages.htm
    A contrario
    Il ne faut être aimé des autres pour s'aimer, mais il faut s'aimer, pour aimer les autres ...Et qui sème le vent ..
    Par exemple ...

    RépondreSupprimer
  2. Erratum "Il ne faut "pas" ... être aimé des autres pour s'aimer ..."

    RépondreSupprimer
  3. Tu es un romantique comme l'Abbé, Brebis

    RépondreSupprimer
  4. Belle échappatoire et belle connerie, si quelqu' un t' a placé sur terre c' est pour te battre jusqu' au bout et si personne ne t' y a placé c' est pour en profiter jusqu' au bout , dans tous les cas, coïtus interruptus ridiculous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je connais aussi la chanson, mais pas encore le quatrain !!!

      Supprimer
  5. « […] et qui désespère de la miséricorde de son Seigneur, sinon les égarés.» (Coran).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ah, ah ! Justement Dieu est justement là pour les égarés, non !

      Supprimer

Les commentaires n'engagent que leurs auteurs. En aucun cas 'Le Brebis Galleux" ne saurait être tenu pour responsable de leur teneur, non plus que des propos tenus par "Le Brebis Galleux" lui-même, que ce soit dans les commentaires ou dans le corps même des messages.Le Brebis étant schizophrène, avec certificat émis par le Dr AX, neuro-psychiatre de l'université de Strasbourg..Aussi, allez-y, ne vous gênez pas. Cependant, la malveillance sera sabrée, et éventuellement tracée, et une plainte sera déposée s'il y a persistance....La modération a été mise. Plus aucun message ANONYME NE SERA ACCEPTE, et je ne répondrai plus aux inconvenants ou aux messages déplacés.