mercredi 30 janvier 2013

La Folie la Mort et la Putain



Est-ce la Folie, la Mort ou la Putain
Le soir qui arpentent vos trottoirs
Est-ce la folie, la mort ou la catin
Qui hante les bas-fonds de l'histoire

Quand elle est saoule aux fleurs de mai
Rouge des pavots au coin des lèvres
Le vent se couche entre ses mains
Elle qui est fille de la misère

Nuit de soie nuit de soir blanche
Au fond des cours elle s' déshabille
A la fois pute et riche amante
Reine sous la  lune quand elle s' rhabille

Fleur d'or et rousse aux vents des brises
Hors de la nuit comme un métal
La pute plus claire qu'un cristal
S'en va brûler dans l'ambre prise

Prise de sanglots au fond des cours
Miroir  blessant au fond d'un verre
L'aube n'est plus qu'un petit vin amer
Au fond de la gorge  du fond des jours

Nuit de bohème et nuit d'errance
Souffrante et blême de la mort
La pute d'eaux noires en transparences
De feux en jeux jette ses sorts

De jour de deuil en soir de fête
Plus belle que l'océan en crue
A fois traînée et prophète
La pute distille ses vertus

Suis-je la Folie la mort ou la putain
Le soir qui arpente vos trottoirs
Suis-je la folie la mort ou la catin
Qui hante les bas-fonds de l'histoire

                                      By Courtesy of  Le Brebis Himself




Ou le lyrisme de ses 20 ans, exhumé d'un carton. A Orla, ma berbère adorée qui est au Ciel. A Orfeenix chérie, qui est parvenue à concentrer, l'Or, la Féé, Orphée et le Phénix, en un seul nom ! A Marie, reine des Cieux, au Christ glorieux !





jeudi 24 janvier 2013

Un de ces soleils noirs !


                                                                                 Galliano, superbe,  l'air de dire, "je vous emmerde" !

     Et si nous parlions d'autre chose que de la coupable Cassez, et de son fort étrange parcours, rentrant de son Mexique, bras-dessus, bras-dessous, et main dans la main, avec l'infâme Fabius, de plus en plus gonflé semble-t-il par la cortisone, et au sujet de laquelle,  on bat la grosse caisse pour faire oublier la réalité d'une France en pleins déclin et déconfiture  ... Revenons à nos moutons... Entendre un politicard gué fraîchement sodomisé, à la gueule défaite par les nuits blanches et les multi-thérapies, ou une bas-bleu gouine, fraîchement broutée, clamer les bienfaits de leur déviance stérile, et s'en faire un point d'honneur,   nous qui  avons traversé quelques  arcanes de ce milieu, nous terrasse ! Gués et Gouins, poussés en avant et encouragés par leurs célèbres "frères aînés", ne savent plus se tenir : ils mettent les coudes sur la table, se bâfrent la bouche ouverte, enfournant les bouchées doubles, se paluchent le naseau, se broutent et exultent en public. Ce qui avait pour mission de rester marginal devient central. Désolé les gars, la bisexualité, la transsexualité, et l'homosexualité, sont des impasses tragiques, des voies sans issue, et de garage... Chacun étant libre de dévier, de sortir du chemin balisé, d'aller voir ailleurs, de fureter, d'être curieux de nature, d'être "trash", "no tabou, no limit", comme s'en vantent les couillus,  et dégénérés à fond les manettes, de l'immaturité pure ... mais, à ses risques et ses périls, n'est-ce pas ? 
  



       De ce qui était, et est, une vie aventureuse, bancale et risquée (voir nombre de morts du Sida, de dépressifs et de suicides au Rayon des amours guées !) on le transforme en un mode de vie louable. Pipeau ! Le Lgbtisme qui souffre maladivement de reconnaissance, n'est nullement une association pour l'acceptation homosexualiste, c'est un outil de propagande, nuance ! Ils ont l'air de quoi, ces duos gués, fardés et boiteux, qui prétendent au mariage ? Ça ressemble encore à quoi, 2 gonzesses masculines qui élèvent 1 gosse né d'un père absent, éjecté, ou réduit à un éjaculât anonyme ?...   
 
      Le prince charmant, c'est du vent, et  l'on nous emmerde désormais, avec l'amour homo  ? Une nouvelle  mythologie du prince qui  s'acoquine avec le prince, et la princesse avec la princesse ! Le Mariage, ce n'est pas de l'amour... l'amour n'existe pas, c'est : une verge + un vagin + des enfants + du fric + une vie commune, au jour le jour,  en attendant la mort, basta ! Le reste est du pipeau et de la pipe, ou du roman dans sa tête, parfois préférable à la dite réalité, d'ailleurs  !  Certes, les couples normaux vivent un purgatoire, mais les couples gués mâles vivent, eux, une espèce d' enfer, qui d'ailleurs, se délite vite, faute de carburant, le feu au cul entre partenaires du même sexe, s'amenuisant très vite ... Quant aux fusions lesbiennes, comme pour les femmes chez ce fraudeur de Freud, cela reste pour nous, un continent noir, noir de chez noir...


           Cette victimisation homosexualiste qui puise  une de ses racines  dans un blabla et un rabâchage dignes de ceux autour de la  Shoah, et cette banalisation de la guétitude,   sont révoltantes. Elles ouvrent de multiples perspectives sur des précipices, précipices que le mariage gué offre sur un plateau, et en y incluant, quoi ... des enfants ! Putain,  armez-vous, sortez donc vos fusils ! Assez de votre pacifisme de christianisés bêlant devant un crucifié, montrez vos crocs, vos bridges et vos dentiers !  D'où vient la baptisée "homophobie" tant décriée ? De la panique légitime devant une sexualité stérile qui fait courir des dangers pour l'ordre naturel. L'homophobie est  instinctivement raisonnable, elle n'est pas insensée, elle a des racines, et répond à une forme de logique. Le peuple peut la retenir tant que les homos ne font pas trop de vagues, mais alors, quand ils font un raz-de-marée  ! Voilà, la perversité du système ! On fait avaler au peuple des couleuvres, avec les ondulations rhétoriques de cinglées à la Butler ou d'une Judith Siberfeld, sur le "Gender", bien orchestrés par la même saloperie, (ou encore ), qui vous joue une petite musique directement surgie des fumées de la synagogue. L'aberrant  mariage homo est essentiellement une revendication de lesbiennes, et sa théorisation, le fait de gouines juives complètement déboussolées.  Si le mariage gué avance ses pions, c'est qu'il est bénéfique au NOM/NWO  ! Christian Vanneste a raison. LHDDT a raison. Le bon sens a raison. La Nature a raison. Certains Gués et autres Gouins, ne rêvant, fausse suprématie du culturel sur le naturel, que de la détourner ! Soleil vert ou Noir, nous y sommes... Le NOM/NWO se fout  de l'avis de quiconque. Son propre avis est le seul qui lui importe, donc, mot de passe, et multi-sexualités, multi-perversité, toutes !




       D'instinct, nous savions que ce manège auquel notre jeunesse aura participé, inverti ou pas, ce carrousel du Louvres, brinquebalant dans un sens puis dans un autre, ne nous mènerait nulle part, et de fait, il nous a mené à bon port ... et donc, à ce nulle part en question... Jusqu'au jour où l' agneau tomba nez à nez sur un loup affamé, et le loup en fit quoi ? Une bouchée, pardi, ... empoisonnée, certes... qu'il  recracha bien vite... le mal était fait, la morsure était là, et l'âme, saignée. Ensuite, le désert,  la fuite systématique devant tout ce qui pouvait  instiller une dose supplémentaire de poison dans cet organisme usé ...




      Le Mariage gué et la future adoption sont quelques uns des multiples aspects de ce NOM/NWO, qui vous promet une misère matérielle et spirituelle qui vous surprendra par sa violence, quand vous aurez saisi le caractère de la force qui se sera emparée de vous. Tout comme l'excès d'immigration, la sur-représentation  sioniste dans les secteurs-clefs de la finance et des medias, nous répugne et nous révulse, voici que la folie lgbtique nous rend légitimement homophobe ! C'est, hélas, ce que le système désire, provoquer réactions et soubresauts, pour mieux  cerner les récalcitrants, les  identifier, les broyer, puis les éradiquer. Le stalinisme rose que nous avions évoqué et dont la déferlante nous noie ! Ce n'est pas un droit, il est de   notre devoir de le dire : en Terres de Bretagne : Non au Temple maçon ! Non à la Mosquée ! Non à la Synagogue. Y sont-ils implantés ?    Pas de ça, chez nous ! Dehors, qu'on respire ! Les Sionistes accrochés à leurs privilèges de caste, à la bouée de leur Thora, chez eux ! Les Musulmans accrochés à leur Charria, chez eux ! Et les Franc-macs, au Diable !





      Comment ne pas être écoeuré et misanthrope, d'en avoir soupé, que ce soit par la France perverse d'en Haut, et celle, sosotte, d'en Bas. Et que dire de pays immondes comme les Usa, Israël, le Canada, la GB, l'Allemagne... cet Axe occidental du mal, empêtré dans le mensonge, dans l'avortisme, la déviation et les enculeries à tous les étages  ! La République Française signe avec le mondialisme, dont le mariage gué,  la mort de la France que nous supposions éternelle, et notre propre mort, préférable à la perte de notre dignité, ultime Cheval d'Orgueil, qui nous placera  face au  Juge suprême, juché sur sa charrette,  nous fauchant  au fur et à mesure de son avancée,  vigile pour tous qui a bien plus de pouvoir que le Christ, Joseph, Marie, le Père, et le Saint-Esprit réunis : l'Ankou ! L'Ankou,  seule et inéluctable et immanente justice, notre Maître   ... 


PS : vous pourriez, chers commentateurs chéris, faire  aussi quelque éloge à Barbara pour cette chanson qui est  un chef-d'oeuvre  d'une tragédienne, musicienne, et poétesse hors-pair, une  "pièce de résistance", comme disent les anglais,  qui vaut tout Brassens, et égale Nerval. Pour Ba'ba'a, la mé'veilleuse, hip hip hou'a ! Par ailleurs, Le Brebis s'excuse vis-à-vis de ses rarissimes lecteurs gués, hors LGBT,  qui persistent à le lire, mais quand Le Brebis s'énerve, il s'énerve, et il lui pousse des cornes  de saillies : celles d'en haut, petits cochons et sagouins adorés, pas celle d'en bas, qui ne fonctionne plus,  ce qui n'est pas  à déplorer ! Qu'on se le dise, sur, ce, cahin-caha,  il vous lèche le museau !

mardi 22 janvier 2013

Un Sacré Soleil Noir



 
 Tant qu'ils ne seront pas extirpés, par les racines de notre  sol, Le Lobby  Juif et le Réseau Maçon,  sont la garantie absolue et perpétuelle qu'aucune Démocratie blanche, gentille et profane, ne verra le jour, ni en France, ni en Europe ! A cet égard, à moins d'un miracle qui survienne, nous serons morts et enterrés d'ici peu.
   N'en déplaise à Etienne Chouard, dont le gauchisme viscéral, les appels du pied ridicules à Merluchon :., le manque de conscience racialiste, en font un naïf, et  presque un ennemi de notre cause !   Chouard aimerait composer avec des millions d'allogènes, qui par la grâce de la République, d'un coup de baguette maçon,  ont les mêmes droits que les français de sol, de sang, de religion.  Sornettes !
      Tout ce cirque de la dissidence, avec ses roitelets, tourne autour d'un groupe de pivots humains, aux axes idéologiques faussés, déviés et tordus, qui récupèrent les énergies, et font perdre un temps précieux à la cause nationale. Chouard joue du violoncelle; Soral joue du pipeau; Jovanovic, du trombone;  Abed, du violon;  Marine, et Marion, hélas, de la flûte  traversière, sans compter le Haut-bois de Collard  ! Le concert de  musique de chambre bat son plein. D'ici 10 ans, la France d'hier, sous  coupe juive :.,   négrifiée, islamisée, guéïfiée, tiers-mondisée, américanisée,  aura disparu. Simone Veil se sera vengée de son petit séjour dans un camp germanique, et  ses pairs  auront gagné définitivement leur pari, celui qu'ils trament et élaborent depuis des sièces :  nous perdre !

 
     Si l'on se plante une demi-heure devant un écran de télévision, l'enfant qui est en nous est submergé de terreur, il mesure la  révolution et surtout la régression dont les  français, et les autres peuples, sont l'objet.  Ecoutez les personnes de la rue  qui blablatent devant la caméra : "En fait, ", "en fait", "en fait"... "du coup", "du coup","c'est sympa", "c'est super bon"... une sous-humanité de consommateurs, gavée de slogans,  a remplacé l'ancienne. Ils dégobillent juste ce qu'ils ont entendu de la bouche torve des journaleux d'Europe 1 ou de RTL  ! Se demander quelle est leur religion est superfétatoire.  Vivre au milieu de ces goyim incultes et de basse-cour,  est une spoliation de notre âme. Savent-ils les juifs, savent-ils les goyim que le spectacle des premiers jouant du violon yiddish sur les ondes, et les seconds, dansant la Carmagnole, sont, pour nous un spectacle effrayant ? Savent-ils, ces Juifs, que leur présence seule doublée de  leur omnipotence sont, pour le petit enfant goy, blanc, breton, chrétien, que nous sommes encore, source de grandes inquiétudes, ainsi que la présence sur notre sol d'une population bien trop conséquente d'immigrés, irradiant de trop de couleurs  criardes !  En 10 ans, la salope FM :. d'Ayraut a changé Nantes en Bamako !
      Nous préférons 1000 fois le suicide, à l'observation passive de cette déchéance morale conjointe à la nôtre, physiologique. Nous ne réclamons pas, nous nous octroyons le droit à la haine, à la sainte haine, à la haine dans ce qu'elle a de vivifiant et de pur,  envers ceux qui, après des siècles de préparation,  nous ont détruits par détestation atavique de notre race et de nos systèmes.

 
    Le constat est terrible, l'enfant en nous est terrorisé  :  outre le chapeautage de la finance mondiale et de la médiatisation par la Khazarerie la plus vicieuse ,  de voir, dans notre pays,   s'agiter l'immigré Valls, valet du Crif, aux manettes de l'intérieur, qui trempe  son agace-culs, dans la moule d'une violoniste  d'Israël;  un Juif hongrois et vulgaire, ex-président de la France, se la couler douce, avec sa ritale, millionnaire, aphone et juive aussi ; un juif roumain auto-proclamé à la tête de l'Ump; un  juif métis hissé à la tête du PS; un juif, Moscovici dévolu aux finances; un juif, Peillon, à l'éducation; un juif, Fabius, aux affaires étrangères, un pédo-Juif, Lang, et un DSQ, qui s'en sortent toujours... Puis d'allumer la radio, et de n'entendre, de journaliste à chanteur, de politicien à pédophile,  encore une pléthore de juifs,   sans compter, de voir fanfaronner, en tant que représentante du gouvernement, une péronnelle marocaine, la Belckacem, ou une ministre nulle de la culture, la Filipetti,  ou les discours d'une Autain qui sait par coeur sa leçon de conne, face à l'hystérico-réac Lévy, la Zemmour au féminin, nous atterre, nous déchire profondément le coeur,  nous déprime au plus au point.  La France rampante !



  Quelques journaux et magazines  de même obédience, ont, de surcroit, le culot, de mettre en avant le rôle d'une Maçonnerie sensée est plus active  depuis le retour de la gôche, la rigolade, sans préciser qu'avec un  Samouellan au Droit Humain, ou un Arcizet au GO, elle est encore et toujours pilotée par la même clique  satanique mosaïque, et que, de droite ou gauche, la FM  n'a pas  quitté les sphères du pouvoir, ni cessé de forniquer avec le Talmoud.  Une pareille mauvaise foi est à pleurer,  à pisser de rire, à s'en saigner les veines : tous nos fluides vitaux, larme, urine, sang, nous quittant conjointement. La surpuissance de la locomotive Juive et de son relais, le train maçonnique,  étant  une spirale de malheur sans fin pour la France. Puisqu'il existe notoirement une Juiverie maçonnique d'obédience satanique  existerait-il, une Juiverie profane et sainte ?

                                                      

   Continuons : d'entendre  un Roméro fraîchement sodomisé, à la gueule défaite par les multi-thérapies, ou une Fourest, fraîchement broutée, clamer leur déviance stérile, et s'en faire un point d'honneur, etc.  nous terrasse ! Les pédés et les gouins, poussés en avant et encouragés par leurs "frères aînés", ne savent plus se tenir : ils mettent les coudes sur la table, se baffrent la bouche ouverte, se paluchent, se broutent et exultent en public. Ce qui avait pour mission de rester marginal devient central.  Désolé les gars, la bisexualité, la transexualité,  et l'homosexualité, sont des impasses tragiques, des voies sans issue,  et de garage...  Chacun reste libre de dévier, de sortir du chemin balisé, d'aller voir ailleurs, d'être curieux de nature ...  à ses risques et périls.  Désormais, on transforme,  ce qui était, et est, une vie aventureuse, bancale  et risquée (voir nombre de morts du Sida , de dépressifs et de suicides au Rayon des amours guées !) en  un mode de vie plus que louable.   Le Lgbtisme n'est nullement un outil pour l'acceptation homosexualiste, c'est un outil de propagande, nuance ! Ils ont l'air de quoi, ces duos  gués, fardés et boiteux, qui prétendent au mariage ?  Ca ressemble à quoi, 2 femmes qui élèvent des gosses nés d'un père absent ou d'un éjaculat anonyme ?...     Certes, les couples normaux sont un purgatoire, mais les couples gués sont, eux, un enfer , qui d'ailleurs, se délite très vite, faute de carburant, le feu au cul entre  partenaires du même sexe,  s'amenuisant vite   ... 


               Cette banalisation homosexualiste est révoltante.  Elle ouvre de multiples perspectives sur des précipices, prépicipes que le mariage gué  offre sur un plateau, et en y incluant, quoi ...  des enfants ! Putain, mais sortez donc vos fusils ! Assez avec votre  pacifisme  de christianisés ! Posez-vous la question : d'où vient la baptisée "homophobie"  tant décriée ? De la panique légitime devant  une sexualité stérile et donc coureuse, par essence de dangers pour l'ordre naturel, c'est tout. Pas de quoi fouetter un chat, c'est la stricte vérité  ! Les ondulations réthoriques d'une Butler ou d'une Judith Siberfeld, sur le "Gender", bien orchestrés par la même juiverie, ou encore , n'y feront rien ! Le mariage homo est essentiellement une revendication de lesbiennes juives. Christian Vanneste a raison. LHDDT a raison. Le bon sens a raison. La Nature  a raison. Elles et eux, ne rêvant, suprématie du culturel sur le naturel,  que de la détourner ! Soleil vert ou noir, nous y sommes !




     Mais alors, nous direz-vous, aurions-nous triché, et raconté des bobards  ? Non, simplement, nous savions au fond de nous-mêmes, faute de pas être un coincé du cul, ni de manger à la gamelle des Intransigeants, qu'avec les hommes et les femmes, nous nous amusions, exactement comme elles et eux  s'amusaient avec nous et parfois de nous, à la bonne franquette, pas bégueule pour un sou, d'un commun  accord. Inversion ! Les mots ont un sens ! D'instinct, nous savions  que ce manège, inverti ou pas, ce carroussel du Louvres, brinquebalant dans un sens comme dans un autre, ne nous mènerait nulle part, et de fait, il nous a mené à port ... à ce  nulle part... Là, où nous nous fîmes baiser la gueule, ce qui est de bonne guerre, c'est quand l'amour nous est tombé dessus, à la façon d'un éclat   de verre, sur un coin de la gueule :   cloué, la bouche ouverte, tétanisé, en sang, puis, sous l'hypnose du choc, et de la sidération,  croqué,  d'un coup sec ... ! ... Un agneau  qui tombe nez à nez sur un loup affamé. Il en a fait quoi ? Une bouchée, pardi, ... empoisonnée, certes... qu'il a recrachée  !

 
 
      Le Mariage gué et l'adoption sont  quelques uns des multiples aspects de ce NOM/NWO, qui vous promet une misère matérielle et spirituelle qui vous surprendra par sa violence, quand vous aurez saisi le caractère de la force qui se sera emparée de vous. Tout comme l'excès d'immigration,  la sur-représentation juive dans les secteurs-clefs de la finance et des medias, nous révolte, cette révolte gronde contre tous ceux-la, hormis envers les révoltés de leur camp qui se sont nettoyés de leur Islam et de leur Judéïté,   et voici que la folie lgbtique nous  rend  homophobe !  C'est, hélas, ce que le système désire, pour mieux nous cerner, nous identifier, nous broyer,  puis nous éliminer.  Ce n'est pas un  droit, c'est  notre devoir de le dire :  en Terres de Bretagne : Non au Temple maçon ! Non à la mosquée ! Non à la Synagogue. Y sont-ils implantés ?  Qu'on y foute le feu !  Pas de ça, chez nous !  Dehors, y a de la place ! Les Juifs accrochés à leurs privilèges de caste, à la bouée de leur Thora, chez eux ! les Musulmans accrochés à leur Charia, chez eux ! Et les Franc-macs, au Diable !


 
 
      Comment ne pas être écoeuré et misanthrope, d'en avoir trop soupé, que ce soit par la France perverse d'en Haut, et celle, idiote,  d'en-Bas. La République Française aura signé notre mort, mort que nous préférons, nous l'avons dit, à la perte  de notre dernière dignité qui est notre Cheval d'Orgueil , et face à notre seul juge, juché sur sa charette, l'Ankou !

 
Laurent Louis Le Belge déballe !
 

dimanche 20 janvier 2013

Kenavo

 
 
 
Français !
Plumés et dévidés,
  par les  khazars
de la finance, envoûtés  par 
les  chants et les rires des séfarades des medias,
embobinés par les beaux parleurs
de tous bords,
assiégés par une folle immigration
musulmane,
mixés racialement par les agents
nocifs du Quatar
et d'Usraël,
culpabilisés par le passé de vos ancêtres,
détournés et dévoyés par les frères et soeurs de la truelle, et de la truanderie,
empapaoutés et embrouillés par les Lgbt !
 Français, enjuivés, musulmanisés,
maçonnisés, beaufisés, boboïsés, guéïfiés, télévisualisés,
américanisés, pornographisés, mixés,
consumérisés,
dévitalisés, déspiritualisés,
bref, torpillés,
vous êtes faits comme des rats !
Cele ne nous est d'aucun plaisir d'aligner ces verbes, procédé que nous abhorrons,
mais qui est le plus efficace,
pour dépeindre l'effroi de la  situation.
Vous entendez-vous parler ?
Vous dégoisez tels des sots,
vous radotez des fadaises,
la conscience amoindrie, oscillant entre
"Plus belle la vie" et  "Sex in the city",
plus un zeste de Shoah et le fumet  d'un Mac Do.
Pétasses et  merdeux à la pelle, tonnes de lisier
humain,
La Veil aurait-elle raison de vous priver de vie
avant que vous ne naissiez  ?
Vous avez désormais les outils
pour comprendre, saisissez-les,
niguedouilles et nigauds !
Non, vous tendez chrétiennement l'autre Joue,
et si possible, le cul,
qu'ils achèvent donc de vous le baiser, 
à
la crache,
avant qu'ils ne vous trucident,
un poignard dans le dos.
et,
damnés pour damnés, dans cette fange,
dé-mer-dez-vous !
... CI-A-O et KE-NA-VO ! ...

samedi 19 janvier 2013

Meeeeen !




 
  Blankfein de chez Goldamn Sex baisse son froc : L'intimité du Géant dévoilée
  On s'en pourlèche les babines.
      Quoiqu'on laisse  les circoncis aux autres...
Un circoncis n'étant plus un homme debout,
mais un mutilé et un estropié.


Zahia la pouffe d'Alger, et les sépharades en maillot
     sont les posters qui nous auront ramenés le plus de meute en chaleur.
On les en remercie,
par antériorité et par avance.

dimanche 6 janvier 2013

AL SORAËL +

                                                                                 
 
Le Bel AL SORAËL



Quel traumatisme (du 8ème jour ?) est la source   de ce narcissisme
et de cet exhibitionnisme familiaux  pathologiques ?
Les dit Bonnet de Soral est le seul cas en France,
d'une famille où un frère et une soeur, partis de rien,
sont devenus célèbres,
en montant à Paris ...
Et quelle est la clef de la réussite à Paris,
on vous le donne en 1000 !
Quelle est l'anguille, quelle est la Roche ?
Quelle  est la faille minérale,
où  l'anguille s'est immiscée ?
Égalité, ce concept vide, avec qui ?
Réconciliation avec quoi ? Et pourquoi ?
Al joue au démocrate, il est profondément élitiste,
il méprise ceux dont l'intellect lui arrive à la cheville, et même au torse.
Si Soraël a des racines juives,
tout son baratin sur le gaulois s'écroule,
et donc, l'on retrouve avec ce Jovanovic, 2 juifs
bien malins,
qui viennent  enseigner les goyim
et passent à la caisse.
sans compter le très étrange survivaliste,
Piero "San Giorgio".
Qui sont les seuls "dissidents" qui,
en France, se font du blé avec le conspirationnisme ?
Jovaël et Soraël, San Giorgio. Eux seuls !
C'est un aveu.
Même Blanrue rame à côté avec son
"Israël, Sarközy et les Juifs".
Dieudonné  a participé à des tenues blanches maçonniques, avant ses "révélations".
Seuls Maillaud, Janet Seeman, Faurisson, Reynouard et  Ryssen
sont des purs et durs !
Les autres ? Du mou pour la chatte !
Avez-vous approché de très près
une célébrité ?
Son ego irradie et pue, le fumet est infâme, Soraël n'échappe pas à la règle.
Il n'y a pas de place pour 2 coqs,
Marc George a été balayé d'E & R.
Le rôle télévisuel d'un  Zemmour
est pervers :
il est de désamorcer la bombe d'un antisémitisme
montant, associé à une prise de conscience  du pouvoir hébraïque
qui connut une apogée durant l'affaire DSQ,
dont le sperme, giclant à la face du monde,
a fusé de New-York à Tel-Aviv, en passant par Paris.
Serait-ce aussi le cas d' Al  Soraël ,
qui amuse la galerie, en se pignolant verbalement sur son canapé de velours rouge,
avec ses  révolutions menstruelles  ?
E & R est sa boutique.
Y a pas de mal à se faire du flouze,
mais qu'on moins cela soit clair.
 Soraël : un Drûcker  gauchiste du Virtuel,
mieux, un notable à la Cohn-Bendit  ?
Ultime question, puisque qu'après son cerveau
c'est son organe pénien qui l'obsède,  Al est-il circoncis ?
Cela semble parodique, non c'est  sérieux.
Nous ne disons rien, nous n'affirmons rien, nous nous interrogeons.
Abracadabra : que les masques tombent,
et que l'on mette cartes sur table.


 
PS : ah, ah, ah !  il suffit de causer une minute sur Soral, et les passions se déchainent. Soral, c'est Madonna ? 
 
La Thora Connection
 
Ah, ah, ah, ah, ah !
By Courtesy of
Templier23