vendredi 19 avril 2013

La collusion maudite



Le nouveau patron des" évêques" de France : une belle Crapule du GO :. !
Décidément, cette satanée église moderniste s'acoquine avec ce qui la détruit.
Nous vivons un cauchemar !
L'Eglise est foutue ! Sous l'égide :. de la "moderniste" Barjot,
Le ver maçonnique est dans le fruit.


66 commentaires:

  1. Ce que je ne comprends pas c' est que ces gens aient encore des fidèles, que leurs chefs aient pactisé ne m' étonne pas, mais quel plaisir les paroissiens ont ils à suivre des offices creux dans des lieux de culte laids et dépouillés? J' y vais occasionnellement, tu entendrais les prêches, on n' y parle que de solidarité, d' associations, aucune substance spirituelle...Et en plus ces clients ne sont pas des perdreaux de l' année bien souvent, ils ont connu des Messes autrement plus vivantes, et là tu me dis qu' en plus ils suivent des francs macs qui s' affichent ouvertement, bon...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, et ce qui est très symbolique : tous les vitraux contemporains sont moches ! toutes les églises nouvelles sont laides !

      Supprimer
  2. Et pendant ce temps on parle de la Sororité sur Libé! (http://www.liberation.fr/monlibe/comments/tree/2269776/) au fait tu as reçu mon mail pour l'échange de liens?

    RépondreSupprimer
  3. Le lien ne fonctionne pas chère madame, et sans vouloir être discourtoise, à votre place je ne m' en vanterais pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si, il marche pas attention de ne pas inclure les parenthèses.

      Supprimer
    2. Par chance pour moi vous n'y êtes point, encore que je vous mettrai fort volontiers sous mes fesses afin qu'en cette place vous goûtiez à un de ces facesitting que, de l'avis de mes soumis des deux sexes, je réussis à merveille!

      Bien à vous,

      Supprimer
  4. Merci beau gosse, par contre c' est juste un com ,rien qui n' élucide cette mystérieuse et sulfureuse fraternité, je reste sur mon quant à moi. Ta copine qui a une plume très virile m' a envoyé un mail sur une exégèse de l' amour des ennemis, citation de la bible, je pense que c' est une femme comme moi je suis archevêque mais je trouve que les propos tenus sont réellement pro nazis et extrêmement dangereux, je tiens à préciser publiquement que je refuse d' être amalgamée à des groupes aussi radicaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es peut-être archevêque, ma foi ! ah, ah, ah ! mais O, une adresse, ça se bloque !

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  5. Leyla, je vous admire mais je ne vous approuve pas, il y a quelque chose de morbide dans votre approche de l' être humain et des pulsions érotiques, n' importe quelle position ne se réussit pas à merveille, comme vous le dites, pas plus qu' elle ne se rate à tous les coups, j' ai aussi quelques heures de vol et il m' en faut plus pour évaluer la qualité d' un amant ou d' une amante.Quant à la solution par l' insecticide, il faut être un suppôt de Satan pour vouer une haine destructrice à une quelconque catégorie d' êtres humains.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gott im Himmel! Où diantre as-tu vu que nous voulions gazer quiconque? Nous savons nous tenir, et ne confondons pas "facesitting" avec "farting" !!!

      Supprimer
    2. " Ces versets ne conseillent certainement pas de trahir, par amour de l'ennemi public, sa Nation et sa Race, et il faut que chaque chrétien comprenne, et soit persuadé, que son devoir est au contraire de haïr et de combattre saintement toute altérité destructrice, comme le sont non seulement l'immigration chromatoderme en terres blanches d'Europe, mais également les tribus impies qui y sont cramponnées comme des tiques dans la chair de leur victime pour en sucer la vie spirituelle." Quand vous écrivez cela, vous le désapprouvez? Etes vous seulement ennemies de l' Eglise? Pourquoi vous appelez vous aryennes et distillez vous des Croix gammées sur vos articles? J' ai pensé que vous vouliez par cet article me prouver qu' Hitler et l' Eglise menaient le même combat, or il n' en est rien, aimez vos ennemis veut dire aimez vos ennemis, souhaitez leur le même bien qu' à vous, à savoir la santé du corps et de l' âme. Je n' aime pas qu' on prenne mon visage pour un siège , quand je lèche un cul, voir une expression béate décuple mon plaisir. Je vous embrasse sur le visage, si la place est libre.

      Supprimer
    3. oh, oh, oh ! la castagne chez les files !
      Ma devise personnelle a toujours été, non pas AIMEZ VOUS LES UNS LES AUTRES mais "méfiez-vous les uns des autres"...
      Cela dit, Orfeenix, cette immigration musulmane est extrêmement problématique !!! Tu as envie de la charia chez nous ? les musulmans apprécieraient-ils des hordes de chrétiens qui déferleraient chez eux chez eux ? non ! Sur ce point, je suis à 100 pour 100 d'accord avec les SA !

      Supprimer
    4. Ce mien texte est un tout et ne saurait être jugé d'après un extrait sorti de son contexte, qui de surcroît est la conclusion de sa première partie. Et: oui, nous sommes ennemies déclarées de l'Eglise d'aujourd'hui - et en tant qu'ancienne catholique, élevée dans la Foi, et à laquelle j'ai consacré plusieurs années de curiosité intellectuelle ("La foi est la garantie de ce qu'on espère, la preuve des réalités qu'on ne voit pas" - Epître aux Hébreux, XI, I) je m'estime être fort à même d'en parler.

      Et! Il y a aussi des réalités historiques ( http://aryansisterhood.wordpress.com/2013/01/16/pernicite-de-leglise-catholique-dans-lhistoire-de-loccident/ ) et philosophiques ( http://aryansisterhood.wordpress.com/2013/02/21/epistemologie-de-la-spiritualite-occidentale/).

      Bisous sur ta chatte ;-)

      Supprimer
    5. ça va finir par être excitant tout cela, et le " malheureusement" entre deux photos, avec ou sans contexte , qu' en fait on ( private joke) est ce du discours indirect libre ou un regret personnel? Ma chérie si tu aimes les rapports de force je ne suis pas contre une petite lutte à main nue, en général je manie assez bien notre belle langue, mais rien ne sert de généraliser, il faut discourir à point.

      Supprimer
    6. Mon Beau Gosse préféré je ne veux pas de mosquée sur mon sol natal ni de rayon hallal dans mon supermarché, d' ailleurs je n' aime pas les supermarchés, mais à choisir je veux bien ingurgiter une tonne de loukoums et être la cinquante millième favorite d' un quelconque poussah plutôt qu' attenter aux jours du dernier des musulmans, each sperm is sacred comme disait Terry Gilliam.

      Supprimer
    7. Orfeenix ! les bâteaux !!! De toute façon, la guerre nous tombera dessus, et crois-moi, n'imprte qui , armé d'un fusil, est capable de tout : on totche à un poil 'e qq de ma famille : je zigouille ! la situation en France est intenable, et j'accuse l'ultra-narcissique Soral de faire le jeu de Sos racisme !

      Supprimer
    8. Dans la Théologie de Clermont rééditée encore en 1904 avec approbations épiscopales,on pouvait lire : « L’Église a reçu de Dieu le pouvoir de réprimer ceux qui s’écartent de la vérité, non seulement par des peines spirituelles, mais encore par des peines corporelles. Ces peines sont la prison, la flagellation, la mutilation, la mort » ...


      Ô tempora! Ô mores!

      Supprimer
    9. Dieu merci L' Eglise ne doit être suivie que quand elle promulgue ex cathedra, ce que vous rappelez ( et je suis béate devant votre culture) est une bavure d' hommes qui ont oublié le fameux ' qui pêche par l' épée périra par l' épée"...

      Supprimer
    10. Oh, je jubile ! Vous allez finir par me faire bander !

      Supprimer
    11. Et après cette guerre-là, il en aura une autre car il aura toujours groupe. C'est l’affiliation qui tue comme le fait la famille, l'éducation, le couple, les regroupements de gens qui ne peuvent supporter de penser seul, de sentir ce vide de l'existence, qui ont besoin d'appartenir à quelque chose, de s'approprier pouvoir car en dedans ils sont petits, fragiles et désespérés. Moi les religions, c'est l'abus de la fragilité humaine dans son état la plus pur et quand je parle de religions, je parle aussi de cette image fausse de toute puissance que l'on projette sur l'autre en menaçant d'un coup de langue ou d'un coup de fouet celui qui nous fait face car il nous terrorise au fond. La peur de l'autre et notre incapacité à rentrer en contact, nous auréole d'une carapace ennuyante qui tue le rapport. C'est le masque qui fait les guerres, rien d'autre.

      Supprimer
    12. Ceci dit, je suis aussi fragile que vous tous et c'est dans cette reconnaissance que je puise ma force mais les groupes machins avec des étendards, très peu pour moi. La spiritualité, selon ma vision, se pratique seul comme l'on naît et l'on meurt seul.

      Supprimer
    13. @la rouge. beaucoup de justesse et de vérité dans tes propos. Certains jours, je suis croyant, d'autres plus du tout. Cela dit, il ne s'agit pas que de religions, il s'agit de notre civilisation qui prend un tournant très dangereux. Si Nous, nous sommes cuits, les prochaines générations vont en baver bien plus qu'elles ne le pensent.

      Supprimer
    14. La souffrance n'est pas à venir, elle est déjà présente et cela depuis deux mille ans. À la naissance de l'homme, à la naissance de la domination et de la soumission. Il n'y a rien à tirer de plus de l'homme car il ne va jamais plus loin que ce rapport. Je commencerai à m'intéresser au sort de l'humanité quand on sera entré dans un autre mode de rapport. Sinon, moi ma fuite c'est l'art. Il y a la drogue ou la mort aussi comme option, selon Laborit. Je nous souhaite bonne chance.

      Supprimer
    15. Depuis 2000 ans ? Depuis la naissance de l'univers, oui.

      Supprimer
    16. Bon allez, une petite vidéo pour détendre l'atmosphère : http://www.myvideo.de/watch/9080808/L_immigration_infection_de_la_France

      Supprimer
    17. @ Bg : Oui, deux mille ans ça sonne mieux. :)

      @Leyla: La dureté comme allégresse et pourtant tes yeux sont si tristes Leyla et cela même quand tu joues. Il faudrait être aveugle pour ne pas le voir, ça crie.

      Supprimer
    18. @larouge, ne te fâche pas, tout ça fait partie de nos vies.

      Supprimer
    19. Non, il faut la laisser, elle est mignonne avec ses petites contradictions : ce qui transforme une foule en peuple, puis en nation, ce qui la fait passer de l'état de Nature a celui de Culture, c'est l'acquisition d'un idéal. Peu importe la nature de celui-ci : que ce soit le culte de Rome ou les triomphe du Dieu Unique, il suffit qu'il ait doté 90% des individus de la masse humaine en voie de formation d'une parfaite unité de sentiments et de pensées. C'est alors que, des défilés des "groupes machins avec des étendards" va naître, grâce à une partie du 10% restant, une civilisation nouvelle avec ses institutions, croyances et arts, et entraînée par ses rêves la nation nouvelle acquiert successivement tout ce qui lui donne force, éclat et grandeur.

      Puis, parvenue à son apogée, cette civilisation cesse de grandir, minée par l'affaiblissement de l'idéal qui soutenait l'âme de la race historique, et tous les édifices - qu'ils soient religieux, politiques ou sociaux - commencent à branler. Grâce au confort acquis notamment par la technologie, des individus peuvent croître en intelligence et en personnalité, mais simultanément l'égoïsme collectif de la Nation est remplacé par un développement abusif de l'égoïsme individuel, accompagné d'un amollissement du caractère et d'une diminution des aptitudes à l'action. Ce qui formait un peuple devient un agrégat d'individus sans cohésion, voulant tous "exister par eux-même" et autres formules convenues, et qui se gaussent de "la famille, l'éducation, le couple, les regroupements de gens qui ne peuvent supporter de penser seul, de sentir ce vide de l'existence, qui ont besoin d'appartenir à quelque chose" sans avoir l'intelligence de comprendre que, s'ils peuvent ainsi vaticiner sans fin en contemplant leur nombril, c'est précisément parce que ceux qu'ils moquent ont bâti cette civilisation où ils ont la sécurité de s'adonner à leurs divagations!

      Enfin, les traditions et les institutions artificiellement maintenues finissent par s'effondrer, la civilisation perd sa fixité et le réveil est brutal pour les milliers de "La Rouge", car dans le monde nouveau à bâtir, plus de place pour les émois éternellement adolescentes d'existentialistes vagissantes!

      Supprimer
    20. Hum? Fâchée ne serait pas le bon terme... déprimée plutôt. Ennuyée, qu'il n'y ai pas de pensées neuves, aucune création encore une fois. Des lieux stériles où rien ne fleurit. Un cimetière de masques. Que du vieux rabâché quoi! En ce qui concerne la lucidité, crois-moi, je baigne dedans depuis que je suis petite. J'ai besoin de m'en sauver d'ailleurs et certainement pas dans le lichage de drapeaux patriotiques. Je préfère sucer des Mister Freeze... rouge. :)

      Supprimer
    21. Hey ben Leyla... merci pour le cours d'histoire. Vous voyez quoi quand vous fermez les yeux? Quand vous êtes seule, avant de tomber dans votre sommeil? Qu'est-ce qui vous étreint, le ventre, le cœur et pis l'estomac? Quand votre corps bouge, vous ressentez quoi? Vous sentez la vie circuler ou non? Vous humez les énergies de quelles façons? Les couleurs s'additionnent de quelle manière? De quelle façon se repoussent t'elles, les couleurs toujours? Et pourquoi les gens tristes, leurs yeux se voilent comme une brume opaque? La bouche se rétrécie ou s'élargie, selon le choix qu'ils font. Pourquoi on ne peut contrôler son apparence? Pourquoi on ne contrôle rien de son corps? Hum? Votre contrôle est un leurre, aussi grand que le mien. Vous êtes aussi grande que votre détresse. Nous le sommes tous.

      Supprimer
    22. @oh la la ! je vais finir arbitre de matchs de boxe !

      Supprimer
    23. Hé! Hé! Mais je ne voudrais pas qu'Orfeenix croit que mes mots était pour elle. Ils ne le sont pas. J'aime beaucoup ma petite sœur et en aucun cas, je ne voudrais lui porter ombrage. Je tenais à être claire. Je file. Quand je dis adieu, c'est mon au revoir. Adieu les pestes.

      Supprimer
    24. Une essentialiste et une existentialiste ne peuvent se comprendre : la première parle histoire de l'humanité et des nations, la seconde lui répond phosphènes caméraux et embarras gastriques!

      Supprimer
    25. Le délai de réponse est long mais bon passer au travers du manuel, ça ne doit pas être de la tarte. Vous avez absolument raison, votre truc nuche pour petit soldat cloné, ça ne m'intéresse pas.

      Supprimer
  6. Il y a 15-20 ans, pendant ma période super-catho-conciliaire et alors que je n'avais quasiment jamais entendu parler des FM, une homélie d'un évêque était tellement exaspérante de nullité, que j'avais eu la nette impression que ce gros plein de soupe l'avait fait exprès pour décourager les paroissiens...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Bonjour Argoat ! Très juste ! la dernière fois que je suis allé à la messe, dans une église romane d'un village auvergnat, où la messe a lieu une fois par a, j'ai engueulé le prêtre après son homélie, tant c'était lamentable. J'aurais juré que c'était un jésuite.

      Supprimer
    2. A propos de jésuites, j'ai placé le pape François sous surveillance, avec perspective négative. A suivre....

      Supprimer
    3. @argoat : un pape jésuite est une tare totale !

      Supprimer
  7. @orfeenix "je veux bien ingurgiter une tonne de loukoums et être la cinquante millième favorite d' un quelconque poussah plutôt qu' attenter aux jours du dernier des musulmans" : merci d'avoir confirmé que le poison spirituel chrétien met gravement en péril l'héritage culturel et biologique des races aryennes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La chrétienté n'a pas toujours été le plat de nouilles qu'il est aujourd'hui...à moins que...

      Supprimer
    2. L'Eglise depuis 1965 est un grave danger pour la France car nombre de "natios" sont encore persuadés qu'une restauration du catholicisme pourrait sauver la France, alors que ça ne ferait que conforter et renforcer l'oeuvre de l'ennemi. C'est la raison pour laquelle nous sommes beaucoup plus bruyantes sur le christianisme (en général, car c'est aussi sa variante protestante qui a mis le monde blanc dans cet état) que sur le judaïsme ou l'islam.

      Supprimer
    3. L'église traditionaliste ne tombe pas autant dans les travers de l'église maçonnisée.

      Supprimer
  8. @bg "La chrétienté n'a pas toujours été le plat de nouilles qu'il est aujourd'hui" en suivant cette logique nous n'avons plus qu'à adhérer, pour sauver la France, au PS en souvenir de Marcel Déat, ou au PC en mémoire de Jacques Doriot...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et toi qui va te sauver de toi-même?

      Supprimer
    2. @La rouge, les SA ne sont pas croyantes, me semble t-il, et c'est leur droit le plus strict.

      Supprimer
    3. Moi ceux qui se proclament des sauveurs, j'appel ça des croyants et c'est mon droit le plus strict. ;) Bon, je file avant que tout cela me file de l'urticaire. Assez perdu de temps, m'en vais fuir dans mon espace-temps ou rien de tout cela n'existe. Adieu, veaux, vaches, cochons!

      Supprimer
    4. Et pour détendre l'atmosphère (bis) une petite vidéo : http://youtu.be/5Uq-_v1GOtU

      Supprimer
    5. Moi aussi http://paulineschenke.blogspot.com/2013/04/wir-leben-immer-noch.html (c'est Dimanche, in Teufelsnahmen!)

      Supprimer
  9. Ah, les intermédiaires !!!! c'est de la que vient le mal

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mal vient de la bêtise et de la peur de la solitude. Et cela, même les grands (bien souvent que de titre) portent en eux la souffrance de la séparation de la mère, et cette souffrance là, fait dire ou fait faire, pleins de conneries.

      Supprimer
  10. Je suggère des tonnes de biberons pour tous ceux qui vivent dans la peur de l'autre, sur cette terre! Aux heures si possible. Faut idéalement les tenir occupés, zeuses-là!!!

    RépondreSupprimer
  11. Nous sommes seuls et il faut en prendre conscience. Chercher en les autres un fondement a quelque croyance est une hérésie et la perte du chemin qui nous amène a qui nous sommes vraiment.
    Chierie de système ou pour exister il faut se renier et vêtir un déguisement, si possible validé par les plus forts de l'instant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout ça ! Alors que je n'ai mis que 3 lignes !?

      Supprimer
    2. Peu de graines semées avec soin donnent une meilleure récolte que beaucoup de graines jetées au vent..........

      Supprimer
    3. @Zangao, eh bien dîtes donc !

      Supprimer
  12. Dire en quelques mots le fond de ta pensée alors qu'ils font des chapitres pour magnifier le rien ...........
    Soyons sobres de nos mots, car ils ne sont que des mots.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour qui ne sait pas écrire, cette formule est effectivement très commode XD

      Supprimer
    2. @Leyla, ne le prends pas mal. De la part de Zangao, c'est de l'éloge.

      Supprimer
  13. Merci bg ;)

    on ne peut pas reprocher d'écrire à ceux qui n'ont rien a dire ....... :)))))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh , Leyla a beaucoup à dire !

      Supprimer
    2. Je n'en doute pas. Mais ce n'est pas elle que je visais, c'est toute cette engeance médiatique qui nous enfume pour le compte de ceux qui les paient grassement. Eglises, gouvernants, financiers, tous des super prédateurs qu'il faut maintenant démasquer.

      Supprimer
    3. Il n'y a que le langage de l'uniformisation et la rentabilisation, en ce qui concerne le pouvoir. L'histoire nous l'a bien démontrée.

      Supprimer
    4. rejoins-moi en islam ma soeur http://fadilasex.blogspot.com/ et tu arrêteras de déprimer comme ça!

      Supprimer

Les commentaires n'engagent que leurs auteurs. En aucun cas 'Le Brebis Galleux" ne saurait être tenu pour responsable de leur teneur, non plus que des propos tenus par "Le Brebis Galleux" lui-même, que ce soit dans les commentaires ou dans le corps même des messages.Le Brebis étant schizophrène, avec certificat émis par le Dr AX, neuro-psychiatre de l'université de Strasbourg..Aussi, allez-y, ne vous gênez pas. Cependant, la malveillance sera sabrée, et éventuellement tracée, et une plainte sera déposée s'il y a persistance....La modération a été mise. Plus aucun message ANONYME NE SERA ACCEPTE, et je ne répondrai plus aux inconvenants ou aux messages déplacés.