lundi 31 décembre 2012

Chouard ou L'effroyable Naïf




Au secours ! Étienne Chouard nous était apparu frêle mais  fort sympathique, au premier abord, lors d'une intervention sur la haute-finance internationale, avec l'économiste Myret Zaky. Hélas, nous avons vite déchanté pendant le visionnage d'une seconde et longuissime  interview, vue de bout en bout, et menée par le mollusque hybride Jean Robin, frère jumeau et coreligionnaire de Franck Abed, qui s'arrange pour être filmé de profil et qu'on le voie autant que son interlocuteur : Chouard s'y est révélé, bégaillant,  hésitant, pleutre, et surtout idéologiquement des plus douteux, alors que nous avions dû  dépasser, pour l'apprécier,  pas mal d'obstacles :
 
-Chouard est philanthrope, il croit en l'Homme, ce qui en fait à nos yeux quasi-illico, et en temps normal, un ennemi.
-Chouard est de famille communiste, ce qu'il ne semble pas renier. Des dizaines de millions de morts au passage.
-Chouard est athée. La transcendance, pour lui, est un leurre.
-Chouard est une tapette hétéro, avec ou sans tablier, mais fort inspiré par cette idéologie :. de mort.
 
Le doux oeil de Brebis battait néanmoins du cil pour lui jusqu'à ce que d'agacement, des cornes lui poussent au front  : Athènes... Athènes... Athènes... ça va un moment... quand Chouard a commencé à confier son immense admiration pour le roi des bobos, le binoclard  Onfray, la tête à claques philosophale, une industrie à concepts à lui seul, au côté de laquelle, l'entreprise  de Soral reste une  petite PME  ... le petit vin de son discours a commencé à virer au vinaigre. Après avoir déclaré être le disciple d' Onfray, vint sa répugnante et quasi libidineuse déclaration d'amour, tout en se tortillant sur sa chaise,  à qui, on vous le donne en 1000, à Mer-lu-chon, l' inféodé aux lumières :., qu'il avait contacté par écrit mais qui ne lui a pas répondu, Chouard s'en étonne, le pauvre, il n' a donc pas compris pour quoi et pour qui, Merluchon roule ! La maçonnerie, sournoise et veule, est un obstacle majeur à la démocratie qu'il prétend défendre. Parmi les très bonnes lois du général   Pétain en 1940 , figurait l'interdiction de  la maçonnerie, plus qu'un état dans l'état, elle est l'état talmoudisé lui-même. Quand Chouard est interrogé sur les hommes et femmes politiques, il ne fait pas une seule mention à Marine Le Pen, la seule, avec Cheminade et Asselineau, pourtant bien mous,  à proposer des référendums sur des sujets cruciaux, dont la loi 73 de création de la monnaie que Chouard fustige, semble t-il. Plus l'interview filait, plus Chouard se révélait être  une vraie petite fiotte ambitieuse qui se démène un max pour s'immiscer dans la cour des grands couillons. Outre ce fait,   Chouard est aussi un odieux antiraciste, pour qui, par exemple,  le fait qu'une immigration  musulmane ait envahi nos terres ne semble pas  poser problème. Et puis,  sa frousse, soupirant, suant, la tête cachée entre les mains, parlant avec des sanglots dans la voix, d'être taxé d'antisémitisme - quand le lobby des Rothschild, des Goldmann Sachs,  Soros, Blankfein, Bernanke and co, rafle objectivement la finance mondiale- a achevé de faire monter un presque dégoût à son égard. 

 
 
Chouard, le puits de science,  est, soit un idiot sous le couvert et le couvercle ("un ciel bas et lourd") d'un intellect hypertrophié,  soit, d'une naïveté confondante, ce qui revient au même  ! Un agneau au milieu des loups, un herbivore au milieu de carnivore,  qui s'étonne que les loups égorgent et saignent. Eh oui, être un intellectuel va souvent de pair avec une grande bêtise, comme si l'ombre dans un des 4 coins de soi était  proportionnelle à la lumière émise à la transversale de ce coin. De plus, une personne athée n'a  aucune connaissance de l'occulte, et des plans, la vision de Chouard de notre crise est par conséquent totalement faussée et biaisée car profondément incomplète. Chouard, en réalité,  a des idéaux de  gauchiste, comme Soral, "à bas le sens racial, et vive le bien-vivre ensemble" ! Ils font le jeu de ceux qu'ils se disent combattre.  Le couard a chu de son piédestal.  Poubelle, et c'est bien triste. Myret Zaky, en revanche, qui a les pieds sur Terre, et qui ne mâche pas ses mots, tout en sachant être discrète, ne nous a pas encore déçu, même face au fort prétentieux et adipeux Asselineau. Chouard, démago suprême ? Pour ceux qui ont le courage de se taper ce monologue et ce concentré de raclements de gorge,  de soupirs, et de torsion sur soi, le voici  :

 
Et ci-dessous, un vrai Pilpoul !
 
 
 
By Courtesy of
Le Citoyen Engagé
 
 
 
 




vendredi 28 décembre 2012

France-Inter






L'INTER-LGBT  était inconnue à notre petit bataillon jusqu'il y a peu. Ce syndicat, l'union fait la force, cette secte guée ultra-gauchiste,  pue et transpire l'idéal maçonnique, tellement cette cimentation artificielle n'est pas encore sèche et repose sur les piliers du GO et du Crif.  Une peuplade d'homos américanisés, des maçons synthétiques, qui se vivent au travers de leur seule sacro-sainte orientation sexuelle, et qui exige l'é-ga-li-té à tous les égards, ce concept mensonger de frangins, et toujours chapeautée par les mêmes lobbies.  Après l'Homophobie, voici la Transphobie, la Lesbophobie,  la Sérophobie... Ils inventent 1000 phobies tous les jours pour se donner 1000 raisons d'exister et de vivre. Jetez un oeil sur ceux qui nourrissent financièrement ces conneries et ces leurres ? Tout comme Sos Racisme fut un machinerie du PS, l'Inter-Lgbtisme est clairement une rafle par la  gauche mondialiste de la dissidence sexuelle, un rapt de la question homosexuelle et des gués aux-mêmes, pour drainer un maximum d'énergies et d'individus dans le giron de la matrice du Nouvel Ordre Mondial, et de la pensée maçonnique avec ou sans tablier, sous couvert, bien sûr, de bons sentiments, de "démocratie", d'égalitarisme, et de "socialisme"... Après la télévision, le star-system à gogo, la publicité, les campagnes électorales... le Lgbtisme aussi est  un viol des foules, un détournement des consciences, une gauchisation et donc un affaiblissement des esprits, tout comme la musculation narcissique  configure  un amoindrissement de l'esprit guerrier, et un anéantissement neuronal... La surexploitation de la sexualité vise l'anesthésie de l'esprit et la déspiritualisation. Une sexualité stérile, tout benef pour le NOM/NWO, et une future porte pour l'immigration. Une emprise amerloque supplémentaire qui chasse dans tous les cercles possibles,  et les Lgbt, c'est, pour eux,  du mou pour le chat. Le Lgbtisme est le meilleur vecteur qui soit de la zomofobie, c'est d'ailleurs, ce qu'ils recherchent puiqu'elle les fait vivre. Combien  ont-ils  l'air sûr de leurs faits, combien se sentent-ils écrire l'histoire ! Les Lgbt sont la voie de la raison ! Un jour, ils finiront par se prendre les pieds dans le tapis, et une gamelle sanguinolente dans la tronche.




La collusion Licra-Mrap-Sos Racisme-Lgbt indique bien qui  sont les maîtres : les mêmes ! Ce stalinisme consumériste rouge recouvert de peinture rose  attire dans ses filets, les naïfs et les faibles d'esprit, ceux qui souffrent de mal de vivre, pour leur faire gober que homme égale  femme, que homosexualité  égale  hétérosexualité, que 1 égale 2, qu'une queue égale vagin, que vagin refait vaut vagin d'origine, que fertilité vaut stérilité, que 2 papas ou 2 mamans vaut 1 père et 1 mère, que ceci vaut cela, ... la négation du réel !  A mort l'Eglise, (mais aucune référence bien sûr à l'Islam, ni à Gilles Berheim. Pas-touche à ceux-là) à mort la famille, à mort la nation... caduques... allez, les Droits !  Allez, le Mariage;  allez, la PMA; allez l'Adoption; allez, Papiers pour tou-te-s !   Si le "Je" le veut ! Le même langage qu'Act-Up, la même  subversion à la fois cynique et naïve ! ... Roule ma poule, que ce rouleau compresseur fasse table rase de tout ce qui tenait debout ! Les mondialistes cosmopolites ont saisi depuis des décennies, l' aspect corrosif  de l'homosexualité  et le merveilleux levier qu'il constituait de  destruction progressive puis brutale de notre civilisation, et ils tablent et misent fortement sur elle, n'est-ce pas  SS :., FF :., ou Michael Eisner de chez Walt Disney, pour citer un exemple  ?

                                               

Non mais, attendez, les gars, les filles,  et les autres ... une vieille roulure bossue, au lainage bourré de tics, vous cause : l'humanité aura t-elle  eu nécessité  de ces concepts hasardeux tel le Gender ? Avez-vous donc besoin d'un Drapeau Arc-en-Ciel sur la tête, d'un Compas sur le Gland,  d'une Équerre dans le cul, et d'un Talmoud sous le bras, pour penser par vous-mêmes, pour aimer, ou même pour niquer  ?  Cette secte Inter-moncul n'est qu'un prolongement, qu'une sudation, heureusement  périssable, du GO et du Crif... Ces idiots lgbtiques  sont menés par le bout de la zigounette, et de main de maîtresses, par leur Bergé, leur Delanoë, leur Lang, leur Roméro, leur Karoutchi , leur Fourest, leur Butler , sans compter leur soutien staresque par des fausses divinités infernales ... Derrière l'apologie de l'homosexualité, c'est celle, en filigrane, du NOM qui se profile dont le Lgbtisme en est un des masques grotesques. Assez pour aujourd'hui, sinon, on va s'énerver. Laissons les mots de la fin à Marie Delarue, bien que nous ne partagions pas l'intégralité de son avis, Bergé n'est pas sénile, il vit là son apothéose idéologique   :

 

PS : nous y allons souvent à l'intuition, et voici que les faits nous la confirment en totalité. Laurent  est des 3 lobbies, 3 en 1, la totale :., (ne manque plus qu'il ait été formé chez les Jésuites).  Comme d'habituuuuude, et Laurent de nous avouer tout de go, avec candeur  : "Moins il y a de clivages et plus on va vers une société universelle; et c'est une ambition qui anime la maçonnerie." Autrement dit, le Nouvel Ordre Mondial. Que ne disais-tu pas, Brebis ? Rappelons que Bergé, un des financiers du "Monde",  est aussi le principal actionnaire de ce torche-culs  de Têtu. By Courtesy of Christophe B et By Courtesy of Randall !

 
Avortement et Mariage gué :.



 

One Dollar Bill

 
                                                                                                                       Symbol

mardi 25 décembre 2012

Soral en eaux troubles...


Soral est un oxymore :   français et  suisse;   gaulois   aux origines juives;  de droite mais  marxisant;  catho mais  athée; roi du logos et producteur de concept; Alain a une soeur, célèbre elle aussi, actrice, qui court  aux Bar Mitzva ...  Chez Alain, tout va de pair, comme ses testicules, et l'ensemble joue  avec le contraste,  ... Soral, qui est, et de plus en plus pour nous, pauvre d'esprit, une énigme grandissante. Le voici qui s'affiche, en pleine gare,  avec un Attali sur qui un modeste Brebis aurait balancé un crachat, en se prenant de fait pour un Lama. Comment, de plus, un surhomme tel  Soral qui, déjà, avait raté Descoings, engagé comme il se dit, dans la résistance contre  la mondialisation, n' a-t-il pas foutu un poing dans  la tronche, à ce  sans-bouche, mais pas  sans voix, porte-parole francophone du mondialisme mosaïque, proclamateur  officiel d'une Jérusalem, capitale du monde ? Comment  donc ? Non, au lieu de lui foutre une rouste, au moins orale, de le provoquer en duel, monsieur prend la pose, en chef de la fausse dissidence, qui sait, en complice, donc  ! De plus, voici notre  Prince de  la Quenelle qui court conférencer, avec  cette fois,    Jovanovic, le catholique juif, célèbre pour écrire des conneries et pour réciter des kaddishs dans les Synagogues, et ouvre une bouche,  en cul de poule et en déversoir, quand Johann Livernette évoque en conférence le lobby financier judéo-maçon. C'est sans parler de ce San Giorgio, ce gros lard  de nos deux, autre copain d'Alain, qui donne des conseils de survivalisme à des millionnaires, en sillonnant la planète pour des stages et des destinations  qu'il délivre sans complexe sur  son compte Facebook... La révolution mensuelle sur canapé, ça ne durera qu'un temps...



Ces stars de la dissidence  se font leur petit magot sur le dos de semi-éveillés, elles  ne se fréquentent qu'entre elles, reproduisant ainsi le principe de mise dans la haute. Ces  vedettes aux  ego aussi déployés que des ailes d'aigle en plein vol   ... laissent un arrière-goût d'amertume. Une petite voix, et le petit ergot du sabot du Brebis, lui sussurent  :  "Méfiance,  tromperie sur la marchandise" ...




Considérons  le cas Jean Robin, ou le cas Abed, ce  monarchiste,  au physique à la fois vieux et poupin,  qui s'est fait tout dernièrement pousser la barbe, comme pour se cacher, ou  pour paraître   plus crédible,    plus  noble, et que messieurs Pionsac, puis Livernette, encore lui, ont récemment  exposé. Pensons encore à l'énorme arnaque mondiale qu'est Alex Jones  ! Ces infiltrés du Talmoud sèment la discorde, la confusion, et jettent un voile de suspicion sur tout le cercle nationaliste.  De tous les orateurs, Livernette et Pionsac, sont, et de loin, les plus sincères et honnêtes, on pourrait y rajouter, dans un autre genre,  Chouard, (malheureusement excessivement  naïf, et pro-Merluchon :.) , Myret Zaki ou le vrai catholique Pierre Hillard ... Nous avons notre petite idée sur le rôle réel et sous-jacent de Soral et de Jovanovic, idée que nous laisserons juste pointer et transpirer ... Notez,  par exemple, comme "Égalité et Réconciliation" serait à la fois une appellation et un principe idéologique absolument parfaits pour une loge :., aussi parfaits qu'irréalisables, et surtout non souhaitables, pour les français du cru. Égalité, qu'est-ce que c'est que cette notion grotesque dont on nous rebat les oreilles ?  Même dans le froc, ou dans le soutien-gorge, ou sous le crâne, il n'y en a guère  !  ... Et si Soral était plus vessie que lanterne ? Et s'il jouait sur la toile, le même rôle qu'un Zemmour à la télé ? Et si la finalité était de faire avaler la couleuvre de l'immigration imposée ?  Et si E & R, n'était qu'un zinzin à la gloire de son fondateur, ainsi qu'une petite pompe à fric ? Et si E & R était aussi un judicieux canal pour détourner certains de la dite "extrême-droite" ? Et si Alain  était le fin du fin de... ou du... Personne n'est à l'abri de l'erreur, mais bon, surtout pas un Brebis esseulé et sosot ... Alain, en tous les cas, a de sales fréquentations, par là, nous ne sous-entendons nullement Dieudonné, qui a prouvé, à la face de la France et de Fogiel, le Maestrone qu'il était ... Un fait est sûr, son succès virtuel lui monte à la caboche... Chut ! en attendant, tais-toi, Brebis ! Brebis  te l'ordonne !



Exactement comme pour les vedettes de cinéma,
La star en haut à gauche, et la guest-star, en-dessous, à droite.


Aux Couleurs survivalistes



777, Jovanovic démonté...


Soralex


Selon Le Fée Ibara




samedi 22 décembre 2012

Göttingen


                                                                             
"Oh, faîtes que jamais ne revienne, le temps du sang et de la haine"... Au faite de son génie poétique et musical. Trop tard, Barbara, trop tard ! Israël a suffisamment prouvé au monde la Bête Apocalyptique qu'il est et sera toujours. La politique internationale et  les paramètres religieux tournent  autour   de ce monstre sanguinaire narcissique, qui est l'axe et le centre vital de notre civilisation.  La mère judaïque a engendré christianisme et  Islam, qui tous 3 se basent sur des écrits uniquement hébreux qui, selon Dana Goldstein, ne sont et ne furent que des armes de guerre et de propagande, sous des oripeaux religieux, ce qui fait que musulmans et chrétiens, même résistants au sionisme,  sont piégés eux-mêmes par le judaïsme qui a modelé leur pensée et dont ils sont le fruit, et doublement, car la propagande médiatique d'aujourd'hui les imbibe encore plus profondément. Les religions étaient donc le principal média de l'époque, celui qui canalisait les énergies, et qui donc, pour l'occident, fut institutionalisé par Jérusalem, qui en reçoit toutes les mannes, qui se qualifie diaboliquement de "Terres Saintes"  pour mieux berner les gogos !  Là, précisément où Attali-le-sans-bouche souhaite installer la capitale mondiale.



Israël est une maladie mortelle, c'est un danger crucial et  tentaculaire, un cancer terminal aux sacrées  métastases :  Aipac aux USA, Crijf , en France, organismes létals  devant lesquels toutes les autorités   rampent et roucoulent.  Si l'on ne musèle pas cet vite Animal féroce,  si on ne le ligote pas de force,   si on ne l'empêche pas d'agir, la Terre finira à feux et à sangs...  Israël est foutu, il est médiatiquement mort, ou sur le point de crever ! Il tient juste, comme un pilier sur les ruines de la Sainte-Shoah ! Doit-on alors craindre le plan machiavélique "Samson" qu'il a promis, car cela fait longtemps, chère Barbara (ou Barbe à rats, voir commentaire), que l'alarme a sonné. 
 

jeudi 20 décembre 2012

La très étrange Affaire

 
   Jamais n' avons nous entendu sur les ondes
 une telle expression d'une colère aussi vive et légitime  qui flanque comme
des coups de barres de fer
dans la gueule  !
"I want Israel off the face of the Earth"
Michael Harris
  

lundi 17 décembre 2012

Boy Love Day






                                                                                                              Boy Love Day

A moins que ce ne soit un gag, nous apprenons l'existence d'une fête qui, si elle s'avère, est sidérante. Toute la symbolique de la maçonnerie se retrouve dans le logo ... mixture de couleurs guées,  de l'esprit nunuche Walt Disney,  2 pyramides  tracées à la manière de hiéroglyphes abscons ... La pédophilie,  est-elle la suite logique des "acquis" Lgbt ? On vous laisse découvrir, car pénétrer un peu plus dans ces cercles maudits, nous est intolérable.


                                                     
La saloperie démoniaque :. maçonnique,  avorteuse et pédophile se déchaine ! Nihouls, Dutroux et les autres sont des  pourvoyeurs d'enfants à des monstres :., et nullement  des pervers dont on veut nous faire croire qu'ils sont isolés, afin de protéger les, ou parait-il LE, réseau(x)... Et, by courtesy of Wendy, voici le Blog Officiel du  Boy Love Day !

 
Une de leurs imageries.
Pour en revenir au Logo, celui de droite, maçonnique,
le monsieur doit jouir de belles protections,
c'est clairement un homme qui "protège" un enfant...
Jusqu'où le "progrès" s'arrêtera t-il ?
 
 
 
 



 

samedi 15 décembre 2012

Planet Romeo ou Gay Romeo



                                                                         Le Lgbtisme ou le Nouveau Chaos Mondial

Non-Discrimation, Egalité, Respect... Conneries ! Gués de tous les pays, unissez-vous, en vous tenant  la barbichette, et quant à faire, par la quéquette, aussi, ou comment droguer-draguer chaque caste, comment l'hypnotiser, pour qu'elle rentre dans la cause des Rockfeller, Soros et compagnie !  Tout ce qui comporte cette notion de "planète", "d'Universalité", de "Religion unifiée",  de "Communauté humaine",  de "Nations Unies"... est une arnaque des autorités et des élites :., pour faire avaler la pilule, amère au point vous bruler la gorge puis tour le système digestif,  du mondialisme. Parmi ces mensonges, le "mariage pour tous", en fait partie, ainsi que cette épouvantable notion :. d'égalité, où l'on rabotte tout, et qui tente de faire  gober à ce bon peuple idiot de gôche, que tout est dans tout, que tout n'est rien, que rien est tout, que tout est en tout, et rien n'est en rien  ! Femme = homme, homosexualité = hétérosexualité,  noir = blanc, 1 = 2  etc. Un magma philosophal pour gogos ! N'on Discrimnation ? Parle à mon cul, ma tête est malade. Que de bobards, n'oublions pas que dans les faits, le cercle gué est un des plus sournois  qui soit, il tourne autour de sa petite gloire personnelle, bâtie sur le sable de la jeunesse et de la beauté.  Ensuite, curieusement, on ne connait aucun gué qui soit pour ce mariage alambiqué. Donc, posez-vous la question : QUI  les expose, qui les nourrit, qui les monte en épingle, qui leur ouvre les plateaux de télévision jusqu'à les rendre profondément nauséeux et  rendre toute personne sensée zomofobe  ... ? Pensez-vous qu'une pouffiasse comme la Fourest, qui s'en va raconter son baratin  de gouine jusqu'en Israël , le passage obligé, n'est pas sponsorisée par une main invisible ? Pensez-vous qu'on fabrique médiatiquement sa place tout seul ? Non ! Vous êtes choisi, vous êtes sélectionné, dans un certain vivier ... Les Lgbt sont les chouchous des mêmes clans, clans qui y voient un énorme intérêt pour faire imploser  le cocon familial. La sur-immigration aura fabriqué le racisme, quasiment de toute pièce, tout comme le Lgbtisme est le fourvoyeur d'une homophobie qui ira grandissant. Quand la coupe déborde, elle déborde, et des innocents paieront les pots cassés. Mais, de cela, les mêmes lobbies en profiteront, car ce sera encore, et ça l'est déjà, un prétexte pour faire monter encore plus haut, une muraille de lois... A dire vrai, nous n'avons aucun argument rationnel à  opposer à cette meute Lgtbiquette, seulement notre réelle, et plus profonde frayeur !  Ce cirque médiatique, est un Barnum dont les Lgbt eux-mêmes n'ont pas les clefs ! On se sert d'eux pour déraciner le socle ! Femen et Lgbt, Idem ! Même combat, même guerre, car nous y sommes, et dont les chefs plus ou moins visibles s'appellent Soros ou Bergé, et sans doute Rothschild. Le Nouvel Ordre, c'est maintenant !   ...  Ainsi font, font, font ... Français, bande de noeuds, réveillez-vous, mais un noeud peut-il connaitre l'éveil ? Pour le moment, on ne voit que  quelques soubresauts lors d'un cauchemar, rien de plus.  Vous n'imaginez pas combien les élites salopes vous haïssent, et de quoi elles sont capables pour vous  anéantir : par le moyen le plus pernicieux qui soit,  en vous transformant de l'intérieur,  par exemple, à coups de films hollywoodiens ou de "Plus Belle La Vie", jusqu'à   faire de chaque citoyen,  un transformiste, un eunuque, un consumériste, qui s'agite dans le sens qu'elles souhaitent, et à leur guise  ! Dernière parenthèse,  ce n'est pas à un brebis aussi galeux, pire qu'un vieux singe, à qui on apprendra ce que c'est que la sérénade le cul, mais un cul et un coeur non revendicatifs, non plus que  la danse aux 7 voiles, même si, pour cause d'impasse suprême,  cela fait des lustres qu'il a laissé tout ce merdier, et cet abysse de désamour, de côté  !
                                                   
                                                 


                                               
                                                PS  hilarant, by Courtesy of Orfeenix  and Michel !










 

samedi 8 décembre 2012

Ibara, LE TAROT LGBT. On vous le remet

 




Carte 1


Carte 2


Carte 3


Carte 4


Carte 5


Carte 6

Le Tarot LGBT
By Courtesy of

Que ces cartes siéent et rutilent au verdâtre des prés intérieurs de La Brebis ! Voici un Panel de quelques oeuvres picturales du Fée Ibara, (de Le Fée, ça la fout mal !) tournant autour du Lgbtisme, et que La Brebis a repérées en glanant, ici et là, dans la Galerie des Offices du maître, faisant ses courses désinvoltes, et qu'elle a copié-collées sans la permission de quiconque. Que Dieu, en son extrême bonté, lui pardonne son égarement ...
Si, au sujet d'Ibara, certains parleraient d'un Bosch contemporain, d'un Dante du fusain, Brebis opterait plutôt pour un Dubout ! Le duo habituel "homme-femme" brille chez Ibara d'une noirceur misanthropique comparable à celle du pur génie, ou du génie à l'état pur, que fut Albert Dubout , aux mêmes femmes énormes et aux mêmes petits hommes déplumés. Dubout, en raison du contexte historique, ne pouvait pas dépeindre le cercle Lgbtique, qui ne s'était pas encore formé à la fois sur la surface de l'eau, ni en sa profondeur. Ibara est venu sur Terre pour combler ce manque ! Sa vision du Lgbtisme, et ses diverses branches, est monstrueuse à en être jubilatoire : que ces hordes backroumeuses ou guépraïdeuses se dévorent, se marient ou s'enculent à la queue-leu-leu, qu'elles marchent la tête dans le cul, ou titillent sexuellement et incestueusement, père et mère, elles sont de l'ordre de la vision, vision et clairvoyance dictées par une forme certaine de médiumnité inhérente à Ibara lui-même. 
La Brebis, en plongeant dans les viscères du fusain, est prise de vertiges et comme d'un doute : comment Ibara a-t-il pu peindre ces personnages, et ce qu'ils projètent dans l'invisible, sans avoir traversé lui-même un sauna ou une backroume ? Est-ce un petit cachottier ? S'il ne l'a pas fait, la clairvoyance est double ! Tout caricaturiste est médium ou il n'est pas : son objectif n'est pas tant de grossir un trait d'un personnage, d'un objet, d'un paysage, que de restituer ce que cette personne ou chose, dégage et les répercussions que sa forme son esprit ou ses actes provoquent dans le psychisme de l' artiste. Ibara transcrit le Lgbtisme en une espèce de monstre tentaculaire. Ses dessins ne déclenchent pas chez nous l'hilarité, mais l'effroi, l'effroi devant la distorsion mentale lgbétique qu'Ibara met cruellement à jour : des individus grégaires, agglutinés, collés entre eux, dont la sexualité est l'axe, l'objectif central, et dirions-nous, l'abysse ...
Axe et abysse dont l'objectif est de le faire partager à la multitude. Ibara n'aborde pas le sujet du lesbianisme, (quand ses femmes sont entre elles, elles papotent sur les hommes) mais la pédalerie, en revanche, atteint le summum, elle a droit à des coups de projecteur, à des déflagrations de peintures aux couleurs crasseuses et tristes, qui nous laissent pantois, glacé, horrifié. Les scènes du 1, du 2, du 3 ...laissent le goût amer de la totale vacuité, d'une excitation et d'une orientation vaines et d'un pinacle grotesque ... surtout quand les années ont terni le tableau des corps.
Ibara soulève les vieux lièvres, et surtout les vieux tapis qui cachent moutons et poussières. Le drapeau arc-en-ciel est d'autant plus mensonger qu'il évince volontairement les traces noirâtres qu'il porte en son sein, Ibara, le sait, et l'arc-en-ciel, il te le redresse et te met ça d'équerre : il rend à César ce qui appartient à César, et aux pédés et gouines ce qui leur appartient : leur glauque ! Vous ne nous croyez pas ? Suivez La Brebis, ne serait-ce que dans une boîte quelconque du Marais ! La condition humaine en son ensemble est une tragédie, qui tire sur le comique, certes, mais se coagule tout de même autour de la tragédie, la condition guée rajoute une couche supplémentaire à cette tragédie universelle, liée à la stérilité, stérilité que les Lgbt tentent pitoyablement de détourner et de contourner, par un amoncellement de lois, plus pernicieuses les unes que les autres.
Un Homme + un Homme; une Femme + une Femme, ne peuvent concevoir de fruit, leurs affections, - que nous ne nions pas- se manifestant par autant de ruisseaux le liquides qui se perdent en se divisant dans une terre fangeuse. Dans la fleur de l'âge, l'homo ou la bisexualité font partie d'expériences, pas forcément négatives, mais ensuite, quand l'âge vient, le glas sonnant très jeune vers les 35 ans, c'est une toute autre paire de manches. Certains gués bien sûr, sont lucides, savants, plus éclairés que d'autres, tel l'écrivain joliment vieille France, Renaud Camus, mais se rendre sur son site, et y voir quoi ? Une bite entre deux cuisses poilues, nous aura flanqué la nausée : même lui ! Et à son âge ! La Brebis fait la fine bouche, sa petite Arcinoé d'ovidé, mais, bon sang, bêle-t-elle, "un peu de luciditéééé, que diaaaable" ! Soit, nous sommes tous enfoncés dans la merde, tous faits comme des rats, tous soumis au vieillissement, au naufrage, et à la bascule dans l'inconnu. Soit, tous, chaque jour, sommes-nous confrontés à notre propre mort, peut-être plus proche, peut-être plus lointaine qu'on ne pense. Quand on supporte cette perspective en soi, qu'on la porte comme le mal de vivre, en bandoulière, on n'a plus le droit de se laisser berner par ce bas-monde, par ses imbécillités, par ses pièges, ses aberrations, ses paillettes ...
Ibara frappe un grand coup, et nous le rappelle ! "Oh là" dit-il, "Halte-là" ! C'est donc à une collection de petits miroirs en vitrine auxquels chacun a droit et qui, pour des raisons trop intimes pour être exposées au tout venant, nous éclatent singulièrement à la gueule. Ibara-Le-Médium, Ibara-Le-Fée, Ibara-La-Voyante esquisse son Tarot de Paris du Lgbtisme. La carte 4, par exemple, représentant à merveille, bien qu'ils soient 3, la carte du Pendu : le blocage, l'insensé, le monde à l'envers car, ce Lgbtisme, à grande échelle, tout comme l'immigration massive, si nos mots sont durs ils sont pesés un à un, est un poison pour l'humanité. Le Lgbtisme n'est pas une association fondée pour prôner la "tolérance", mais pour prôner la diffusion de l'homosexualité et de ses avatars. La victimologie qu'il véhicule est une façade, un masque, c'est, en réalité, une arme de guerre, configurée pour tuer ! Ce Lgbtisme aurait dû être contenu, ses rives strictement balisées, trop tard ! C'est à une inondation destructrice à laquelle nous aurons à faire. Tout est question de dosage, et là, sans barrière, sans barrage, sans canalisation, l'on passe soudainement d'une dose bénéfique, comme un épice dans un potage, à un afflux mortel pour l'organisme terrestre, celui-ci souffrant déjà de tant de pollutions et de manipulations diverses, la malédiction se rajoutant à la malédiction, l'huile rance se rajoutant à l'huile, et le feu au feu ! Le Tarot d'Ibara, les Flashs d'Ibara, les miroirs d'Ibara, ne sont pas déformants : ils dépeignent. Les frontières de la perversité sont extensibles, elles s'étirent jusqu'à ce que le corps craque, et que la mort frappe à sa porte. Ces frontières, à coups de drogues létales, pour prendre l'exemple célèbre, de Richard Descoings, il les aura douloureusement franchies, et allègrement, mais au bout de quelle détresse, et suite à quel égarement ? Quelle église sonnera-t-elle assez violemment les cloches de l'Apocalypse pour alerter et avertir les foules qui s'engouffrent dans ces impasses meurtrières ? Quelle cloche sonnera-t-elle assez bruyamment, puisque le spectacle du cortège funèbre de ceux qui sont tombés, jour après jour, dans les années 90 de ce foutu Sida, n'aura pas suffi à calmer les ardeurs : ça s'encule sec et sans préservatif dans les espaces sinistres et glauques dévolues à l'homosexualité dans sa version des années post- 2010. Ibara à coups de fusain, peut-être devrait-il y aller à la pioche, rageur comme pas possible, nous le rappelle sans cesse, encore et encore, à ses risques et périls : si ça, ce n'est pas sa mission spirituelle, bon sang, qu'est-ce que c'est ?
Quelle déception que la vie terrestre et quel désarroi que d'assister, impuissant, à la galère que se préparent des générations encore juvéniles, toutes acquises à la cause Lgbt, une des plus sinistres à laquelle, l'humanité n'ait jamais eu droit ! C'est une déflagration ! Une bombe à neutrons glissée perversement dans les entrailles de ces pauvres enfants, éberlués par une liberté qui leur semble acquise, quand l'amour dans ce milieu est souvent une farce et une mise-en-scène. Sainte Gaga soutient les revendications Lgbt, elle vous promet la Lune, et vous croyez, nigauds, les dires d'une pareille icône inversée, qui porte pareil nom qui est plus qu'un symbole et qu'indice de l'infantilisation de masse.
Cette civilisation vous ment et, pour tenir, vous re-ment, et vous re-re-ment sans cesse ! Ibara, quant à lui, se fait horloger, et remet les pendules à l'heure. Le bonheur matériel que la société consumériste vous propose est un tissu d'âneries. Elle vous tend des miroirs aux alouettes, dont certains sont carrément démoniaques, de la vidéo guerrière aux films d'horreur en passant par les grands shows planétaires ! Parlons-nous de manière assez simple afin d'être compréhensible ? Avec quel ton le dire, sous quelle tonalité ? Mineure à coup sûr, et pétrie de bémols ! A chacun de sélectionner sa note de départ. A la traîne derrière ces éveilleurs de conscience, La Brebis bêêêêle, d'un bêlement aussi peu audible qu'un miaulement, mais, tenace elle bêle encore dans son pré désert. Ibara, lui, hurle ! Jamais n'aurions-nous cru tomber dans une civilisation charriant autant de souffrances, de vices, et de mensonges ! Jamais ! ... Le Lgbtisme ? Tromperie parmi tant d'autres ! Un enfant adopté, peut être choyé, mais il n'est pas la chair de votre chair. Un enfant né d'une lesbienne, issu du croisement d'un couple gué et d'un couple lesbien, aura 1 père + une mère clivés, et fort possiblement, 1 père génital + 1 père adoptif + 1 mère génitale + 1 mère adoptive, sans parler du micmac des demi-frères et soeurs, des complications dues aux divorces etc. Qu'on marrie les 4, direct ! Le résultat sera un chaos tribal sans nom dont aucun Sauveur ne viendra vous extraire, aucun ... à l'exception du maître intérieur ! Lgbt, regagnez vos marges, spiritualisez-vous, hissez-vous au-delà de cette sinistre identité, élevez vos objectifs, sinon, vous irez au désastre, celui qui, en filigrane, se profile dans l'oeuvre d'Ibara et contre lequel, avec son pinceau ou son fusain, il s'érige : notez comme les teintes lgbétiques sont sales, combien les couleurs impures sont en "âtres" : rougeâtres, verdâtres, bleuâtres. Notre pensée profonde d'ovidé est que le Lgbtisme bovidé est une machine de guerre, un rouleau-compresseur fol que l'on ne peut plus arrêter dans sa course. Cependant, l'Humain ne vit pas que d'eau, de pain, de coeur ou de cul, de par ce constat, ce groupement devra, à plus ou moins long terme, confronté au Réel, s'enraciner dans une spiritualité d'autant plus profonde et radicale, que l'homosexualité, par essence, est handicapée, qu'elle est une sexualité de remplacement, de substitution, de sous-bassement, car totalement inopérante, et qui ne peut, en aucun cas, être placée au même rang, au même niveau que l'hétérosexualité reproductive. C'est un fait !
La recherche spirituelle en sera plus impérative, car les insatisfactions et frustrations seront à l'aune du manque et du vide provoqués par ces frictions corporelles inabouties. Ibara, pas même sous le couvert de l'humour, traduit par ses dessins et peintures et ses encres, les forme-pensées sécrétées par les folies et les aberrations lgbtiques, folies et les aberrations dictées par une société à la ramasse qui a placé l'ego et sa petite satisfaction au centre, pour mieux météoriser chaque individu, l'isoler, et le rendre inoffensif face aux rouages de la machine Illuminati. La nature a un sens, la nature répond à des lois, l'excès nuit : tout comme trop de Shoah a tué la Shoah, trop de Lgbt tuera le Lgbtisme. Il sera son propre fossoyeur ou son propre incendiaire, selon la métaphore que l'on choisit. L'évêque ou le maire, qui énonce que le mariage gué sera la porte ouverte à la polygamie etc. a raison sur toute la ligne : puisque ce "mariage" devient la reconnaissance de l'amour ou de la liaison entre 2 personnes du même sexe, pourquoi ne pas l'étendre alors à l'amour à 3, à 4 ? Et cela viendra, petit à petit, ou brutalement ...Voilà où mène la Tyrannie du petit Moi dirigé par la satisfaction immédiate ! Ce Moi atomisé qui représente autant de divisions des nations, et qui finit d'asseoir, le règne absolu de l'abomination par les élites.



Très bientôt, les Lgbt seront placés au pied du mur qu'ils auront eux-mêmes érigé, et il ne sera pas loin, de par sa nature et à divers titres, de celui des Lamentations. Baptisons-le "Le Mur des Pleurnicheries", et qu'on en bâtisse, devoir de mémoire, au centre de chaque cité, avec visites régulières des écoles !










Les opposants ont tort,
Qu'on leur attribue tout, tout, et tout,
et ils verront !
Le Diable en rit déjà !


Indulgence ! Qu'on le lui pardonne ! A la relecture, Brebis n'est guère satisfaite de son labeur, elle écrit avec ses sabots, autrement dit, avec ses pieds, elle s'excuse en post-face, pas en préface, elle est maline, personne sinon ne l'aurait lue, et dans un ultime éclair de lucidité, de ne savoir, ni tirer proprement une charrue, ni de tracer des sillons rectilignes. Son pas est frêle et tremblotant, elle avance de traviole. Elle n'a ni savoir-faire, ni intelligence, elle ne jouit que de l'instinct, aussi évite t-elle soigneusement les écueils, autrement dit de faire des taches avec des concepts philosophiques ou religieux qui, faute d'intellect et de culture, lui échapperaient, et lui échappant lui feraient de l'ombre, pire, la recouvrerait de ridicule, bien que du ridicule, elle s'en tape. 

Étant incapable de s'inventer un style qui lui soit propre, ne le souhaitant d'ailleurs pas, faute de moyens et d'ambition, son seul souci, elle s'en fait un devoir, est que le message qu'elle tente de délivrer soit clair, lisible, et à la portée de tous. Qu'on se le dise : Brebis ne fait que des tentatives, son champ lexical est réduit. Brebis est aussi auteure qu'Ibara est chanteuse, mais aussi bêtement Guerrière qu'Ibara est Fée. Une Brebis guerrière, quelle hérésie ! et là où Brebis, d'un trait d'épée signe une zébrure, Ibara transperce le flanc. Il te fait ça d'un coup de cuiller à pot, 8 doigts dans le nez, et seuls le pouce et l'index qui tiennent le couteau, qui vrille virevolte, danse, et hop, tranche la chair puis fait jaillir le sang de la plaie, sang dont il se sert ensuite pour peindre ! C'est un peu dégueulasse de dextérité et de génie pour les spectateurs maladroits qui restent cloués sur la rive.

Brebis, "jallllllouse", allez, au pré : quand on ne déambule pas dans la cour des grands, on la boucle, on sort la queue basse, sans lorgner vers l'arrière, et on ne convoite ni le destin ni le génie de personne ! C'est déjà beau, Brebis de piller sans vergogne les dessins d'Ibara et de tant d'autres, sans demander la permission à personne ! Déjà Bêêêêêêl ! De ces pillages, tu finiras derrière les barreaux ! ne l'oublions pas, La Brebis n'a qu'une fonction terrestre : "Pleurer sur Barbara, danser sur Mina, et s'extasier sur Ibara" !


                                     
Dubout, le Papa d'Ibara !
                                                                                                                                      



mercredi 5 décembre 2012

Julie et plus encore...



"C'est Vert, c'est Bleu, c'est Rouge, c'est Jaune, c'est Rose, c'est Orange, c'est lumineux, c'est Broadway !" Reiser se branlant...


Tout un chacun sait qu'aucun Ovidé ni aucun Bovidé  au monde ne jouit de la notion même de Concept, La Brebis  toute sidérante,  pour certains,  et Galleuse soit-elle (avec 2 ailes, messieurs-dames et un G majuscule ), et bien que pourvue, telle une sainte,  du don d'ubiquité que le cher Abbé qui ne cesse de grimper, n'a pas manqué de signaler,  n'échappe nullement à cette Règle de la nature, qui tient le monde animal dans un enclos, où la dimension cérébrale, est, comme à jamais, exclue. Comme disait si bien une voisine, "la science fait peut-être des progrès, mais un chien, ça ne parle toujours pas, ça aboie", elle faisait bien sûr référence à un langage comparable à celui de l'humain, avec un vocabulaire, servant à exprimer des idées, des états d'âmes, des concepts (on y revient), autre que "j'ai faim", en tirant la langue, "je suis triste", en prenant un air abattu, "je suis joyeux", en remuant la queue ... La plupart des mâles sont aussi dénués de machine à conceptualiser, par contre, foi de Brebis, de queue, ils en disposent tous, ces cochons ! Et chez l'homme, quand la queue remue, c'est pour une autre raison que chez le chien, raison que  justement, la raison ignore...  Bref, si Brebis est incapable de concevoir un Concept, longtemps, les mâles ont suggéré que les femmes, outre d'âme,  étaient aussi quasiment dépourvues d'intellect, hormis une espèce de moignon qui leur permettrait de repasser, de faire le ménage, la vaisselle, la cuisine. Pour ouvrir les cuisses, et accessoirement, accoucher d'un enfant,  nul besoin d'intellect, la femme rejoignant l'animalité primaire ! Durant l'Antiquité, des femmes étaient  parvenues à démontrer certaines capacités,  au Moyen-âge, aussi, au 18 ème siècle, encore plus, au 19 ème, les suffragettes, etc. Puis sont arrivées, les de Beauvoir, les Badinter, les féministes lesbocrates institutionnalisées, telles la Judith Butler, juive-antisioniste-philosophe, et son concept de Transgenre, l'avorteuse post-natal, Francesca Minerva, et, en France,  la fouineuse Caroline Fourest ! Avorter artificiellement d'un enfant viable, était, par contre, le signe de sa capacité d'affranchissement, et donc d'intelligence ! ce que SS :. , la Salope Suprême, passée en camp et en loges :., a érigé en Loi ! ... Triste revanche de Moulinex su Planning Familial ! Et soudain, tel un signal divin, sont apparues, les filles de Haarp,  craquement d'un  miroir d'un ciel  bleu se brisant,  les déesses du tonnerre :    Les Soeurs Aryennes 



et Philosophales  et dont les aréoles sont des iris tant ils vous interrogent et vous fixent ! Qui, les doigts dans le nez, à coups de citations multiples, nous expliquent ce qu'est le racialisme, l'arianisme etc. et viennent foutre la zone dans les forums national-socialistes, qui n'en peuvent mais, ou n'en croient pas un mot, tant la rhétorique érotique et raffinée de ces dames les choquent et les sidèrent. Or donc, ce n'est pas une Brebis qui ne peut piper que couic, à ces transes philosophales, que, néanmoins, elle lit, avec avidité,  qui pourrait leur en découdre. Cependant,   à force d'être traversée d'idées, un prodige s'effectue sous nos yeux. A force de fuser, certaines idées finissent par poindre et par s'enfoncer, tel un clou, en son esprit ! Eurékâ !  Faisant, au cours de ces lectures méditatives,  le bilan de ces 60 ans dernières années, de la victoire "amerloque" et des conséquences, des destructions insensées (Japon, Brest, Dresde, Le Havre, Berlin, Cologne ... Et la Palestine, plus de 60 ans plus tard),  du plan Marshall (dont la diffusion obligée de la saloperie cinématographique yankee, avec l'idéologie qui va avec), de l'imposition d'une sous-langue, d'une sous-sous culture de masse, de l'immigration forcée, d'une inversion des valeurs, du chaos racial, de la perversité d'un système qui vous interdit d'être raciste,  tout en vous immergeant dans  des situations qui vous obligent à le devenir (Voir Bastille 2012),  du faux état-providence, de la pollution dévastatrice, de la société consumériste, -au départ sucrée, ensuite amère, d'une amertume que nous n'avons pas fini de goûter, du chômage de masse-  ... et, constatant les effets sur notre bonne Gaïa, de l'axe qui part de traviole de notre civilisation...  Eh bien, elle ose  bêler  ceci : oui, son Instinct, puisque d'Intellect elle n'en a point, lui dicte que la Victoire en 1944 des US, et ses suites funestes, fut  un malheur  pour l'humanité,  ! Et qu'elle eut préféré qu'il en fut tout autrement !  Les dits Nazis avaient plus que du respect pour la Nature, pour la Beauté, pour la Santé, bien plus que ces hordes d'Odessa et de Varsovie, qui finiront, avec leurs bombes et leurs chimères,  de faire basculer la Terre sur son axe, et avec leurs chemtrails expérimentaux, d'empoisonner les rivières et les mers... Le Front National qui ne s'en réfère jamais, est constitué de gauchistes et de sous-fifres de maçons,  qui s'ignorent  ! A bon entendeur,  salut...