dimanche 19 novembre 2017

EN VRAC




Article remarquable des Sœurs aussi Éternelles
que les neiges du Kilimandjaro, et quand bien même seraient-elles jeunes, vieilles,
ou centenaires en réalité, 
sur le délétère mondialisme...
A la différence de nos bloc-notes 
qui geignent et gémissent,
les Sœurs, elles, ouvrent voies 
et perspectives. 



Montage de simple évidence condamné.
Insinuer une petite vérité, élémentaire mon cher Watson, dans ce monde aux abois et à l'envers,
a désormais viré au sacrilège :
c'est à la portée de n'importe de savoir que les Usa sont une colonie d'Israël, ou plutôt qu'Usraël ne forment qu'un.
Si par certains aspects égotiques, 
Soral nous les gonfle,
l'acharnement judiciaire indigeste contre lui, 
est bien un indice du degré de folie sioniste
dictatoriale qui nous est
tombée dessus.
Si Macron n'est pas un abominable fils de pute 
sadomaso de la clique Rothschild, Drahi et compagnie, qu'est-ce donc ?
Même le pauvre Filoche, peu sosot, s'y est mis !
Il serait, lui,  juste exclu du PS...
Quoique le Sans-Bouche mais avec barbichette, Attali, se voyant démasqué,
serait parait-il énervé.
 Bienvenue au Club, Fifi !
Drahi quant à lui aurait ses société débitrices de 50 milliards de dettes,
et celles-là tiennent encore ?
Par quel miracle ?
Notez, combien combien le PS adoooorent ces Bergé, ces Niel, et autres singes !
De plus, l'interdiction de "L'affiche" du roitelet bras ouvert de cour, ne peut qu'entrainer 
l'effet dit "Streisand"...



Un chemtrail en forme de Pénis dans le ciel américain fait scandale.
 Les articles des journaux mentent en le qualifiant de "trainée de condensation".
Le scandale n'est le dessin mis la chêmtrélisation.
Bref, la sempiternelle histoire du Doigt 
et de la Lune.
A propos de Lune, le pilote aurait pu en rajouter une
histoire de faire Lgbt-friendly.
Le pilote aurait-il voulu mettre en garde ? 



"Je suis de cette terre qui a vu les idées des mondialistes :. apatrides
se répandre comme un flot de merde".
Qui est ce Castaner ?
Un gigue supplémentaire de Macron ?

mercredi 15 novembre 2017

ASMR Simone


Simooooone !*
Sur le pavé, point de plage, mais face à la dépouille de Simone en son cercueil 
sous le drapeau maçonnique "français", debout dans son 41 fillette, le piètre Macron,
 petit apprenti-sorcier, roitelet gay SM des Rothschild,
qui aura transformé La Lucarne de l’Élysée
en lupanar à la Fistinière ou en la Marjorelle de Marrakech des Bergé et YSL.
Assise, derrière, au premier rang, recroquevillée dans sa jupette, cuisses croisées,
histoire de polluer les médias et d'amuser la galerie avec sa vieille chatte,
"Brigitte",
tandis-que des mesures anti-françaises ne cesseront d'être prises pendant l'été. 
Tous deux sont entourés par une bien curieuse smala.
S'il est un  point, presque un "atout" que nous
 devons à  Simone Jacob-Veil, c'est bien celui d'avoir mesuré, par le biais de l'œuvre satanique
de cette féministe avorteuse, la puissance des démons, et plus singulièrement des succubes
qui n'a cessé de s'accroitre et d'être valorisé ces 
dernières décennies.
Les féministes sont des Lilith, les représentantes actuelles des succubes,  sorcières et porteuses de malédictions, telle
une Merkel," polonaise" ultra-sioniste et destructrice.
Ces femelles sont portées par le pouvoir, par le refus de la nature et par leur fascination du sacrifice humain. 
Macron, à côté, n'est qu'une misérable petite fiotte
incapable d'engendrer
mais pas d'enculer
qui porte  une double alliance de fidélité
fidélité, 1, à sa couverture hétérosexuelle quoique gérontophile, "Brigitte", une Amand Lear du système politique ,violeuse et  fada égotique, folle d'elle-même.
fidélité, 2, à l'homosexualité et à ses amants,
avec l'assentiment de Brigitte.
Simone, c est Médée puissance 8 millions, depuis 1975.
Pour faire passer la pilule de sa loi, soutenue par les FF :.,
Simone JV avait alors pris des pincettes à l'époque, 
elle avait adouci ses propos de sucreries mièvres,
soulignant l'exception, le drame de l'avortement,
etc.
ne l'introduisant surtout  pas pour ce qu'il est en réalité :
une destruction du blanc, du chrétien, et la base et le fondement de l'extinction d'une race et d'une culture,
et le fleurissement de la mort,
prélude à l' avortement de confort par millions,
et à la banalisation d'un crime soft,
si loin des regards... jusqu'à ce que Internet
n'apparaisse
et vous balance des plans utéro-sanguin
en pleine figure.
Simone VJ ne pouvait pas, étant donné le cercle religieux noir auquel elle appartenait,
 ignorer
la composante occulte et sacrificielle,
de cet acte prétendument médical. 
Démone suprême, régulièrement traitée ici de "Salope" lors de son vivant, nous  avons tenté d'en savoir plus tout simplement en interrogeant l'Invisible,
un Invisible d'autant plus inquiétant d'autant que le cénacle féminin talmudique
est d'une coloration singulièrement démoniaque.
Que ces démones se nomment
Gisèle Halimi, Marina Abramovic, Beauvoir... 
Cette interrogation à haute et intelligible voix
vis à vis de l'autre côté du miroir,
ne nous arrive que de temps en temps,
à l'occasion d'évènements importants,
quand un malheur nous tombe dessus,
qu'une décision doit être prise ou  
encore, quand il nous est indispensable d'obtenir une clef majeure qui nous 
manque pour résoudre une énigme...
Chaque fois, et les exemples sont multiples,
quand notre appel fut sincère,
et parfois à la limite de l'insulte, tant nous tempêtons contre les cieux,
nous avons obtenu systématiquement obtenu des réponses,
ou très concrètes ou symboliques.
Les féministes, enfants d'une autre Simone, 
la Beauvoir
sont, soit des ignares totaux,
soit des "initiées" , conscientes pour certaines,
de la malédiction de leurs propres âmes grises,
et des conséquences occultes funestes qui les attendent.
Ces féministes, hommes ou femmes, sont les Lilith
de la tradition hébraïque,
tradition  extrêmement nocive en soi.
Ainsi, nous avons demandé au Ciel
qu'il nous donne des indications sur là où se trouvait l'âme 
de cette académicienne promue par l'épée
et qui aura tué par l'épée.
Quelques heures plus tard, lors du pré-sommeil,
nous vîmes une image,
celle d'une forme  hexagonale plat proche du carré,
celle-ci, nous l'apprenons est dite : régulière,
Un hexagone noir, opaque, fossilisé,
d'une substance pétrifiée, dans lequel l'âme de l'avorteuse
serait enfermée,
et comme bouclée ou encore dont elle serait
elle-même composée.
Ce "pavé" hexagonal n'était pas isolé  il faisait partie 
d'un ensemble, d'un chemin, 
comme d'une voie négative, d'un sort réservé aux irrécupérables.
Quelques heures plus tard, dans une vidéo
expédiée par "Sam de Impostures",
synchronicité oblige, voici qu'apparait cette figure 
postée sur écran.



Beaucoup ignorent que selon la loi contre-naturelle talmudique, l'enfant n'existe qu'après
être né et surtout après être nommé.
Avant, il n'est, selon ces maudites lois séculaires, qu'un "agrégat", pour être plus précis, 
selon le terme d'une certaine
professeur de yoga séfarade
et une vieille branleuse se la jouant gourou et qui se faisait appeler "Ma".
Par conséquent, 
un enfant avorté n'est pas pour ce clan, un être humain et donc pour lui,
 lui, clan que les papes jésuites vénèrent,
plus de 8 millions de morts pré-nataux  en France équivalent  à zéro,
je répète : 8 millions de sacrifiés pré-nataux
équivalent à 0 !
 Si l'avortement n'est donc pour eux nullement un crime,
il est cependant un rituel central de magie noire.
Pour en revenir à notre figure,
vue par vision intérieure et sur écran,
elle représente l'hexagone central
de l'étoile de David. 
Étoile et Hexagone reliés à Saturne
planète de Satan et du malheur,
semblable à celui que le faux  peuple élu draine dans son sillage, siècle après siècle. 
Si la littérature judéo-chrétienne et ses épitres suppurent certes l'ennui,
lisez néanmoins ce texte. 
Le 6, symbole de l'hexagone avec ses 6 côtés,
représente l'âme du judaïsme,
"6, c'est 6gné",
tel que l'écrivait "feu" Dana Goldstein.
A en croire , cette synchronicité,  débarrassée de son corps physique, voici à quoi ressemble
l' âme damnée et noire de Simone :
A l'hexagone central de la sorcellerie de l'étoile de David.



Notez l'hexagone et les 6 pointes, 6 triangles  et les 6 "Arobases",
Arobases, tiens, tiens, tiens !
Après la réception des images, 
vient le temps de la réflexion, et ce travail incombe au récepteur qu'est le cerveau humain,
avec les risques de mésinterprétation.
En clair, ou plutôt en ultra-obscur,
l'âme de Simone, qui ne remporte nul honneur de l'autre côté du miroir, nous apparait close et incarcérée, enfermée dans sa propre sorcellerie talmudiste.
Simone, dans l'image symbolique reçue,
fait partie d'un pavage, d'un pavement constitué
de millions d'hexagones semblables.
 Fossilisés, afin que leur nocivité
ne vienne pas contaminer les autres sphères ?
Nous l'ignorons.
Soit, l'âme de cette personne est prisonnière et encagée,
soit, l'hexagone représente son âme elle-même,
compressée, fossilisée, comparable à un astre géométrique mort
d'où la lumière divine, épuisée par autant d'horreurs commises en son nom, a été extraite.
Ce produit astral est-il auto-conscient ou inerte ?
Nous l'ignorons encore.
Il n'est nullement certain que cette âme puisse à jamais renaître charnellement
et se racheter, ou qu'elle ait même encore une conscience.
Elle semble être désormais composée de la matière noire spirituelle
à l'état pur, d'une densité effroyable, un diamant 
de maléfice.
Elle apparait aussi inaccessible à ses proches,
qui ne peuvent la visiter.
Il n'est nullement certain que cette âme soit encore à proprement parlé vivante.
Sans doute est-cela qui est appelé :
"La seconde mort" ?
 Ou alors, cet Hexagone est une chrysalide, 
qui muerait en démon létal ?
Sartre, coreligionnaire nihiliste,
et béni par Benny (sic) Lévy, au moment d'y passer,
aura bien résumé la condition spirituelle humaine : 
"L'Être & le Néant".  
Simone Givrée incarne désormais le néant.
Un néant inconnaissable, car il est protégé par des limites à ne pas dépasser et un mur infranchissable qui fait que l'esprit se bloque,
et ne peut guère errer plus loin.
La Nuit même, lors d'un rêve cette fois, et non lors de cet état qui précède le sommeil, nous nous sommes retrouvé, sans aucune frayeur,
dans ce couloir abyssal, dans cet espace obscur et comme froid,
en écho avec les pavés dont celui de SJW
qui pavent le sol de ce chemin de la Via Negativis.
C'est avec la lampe de votre conscience que vous y avancez.
Je me suis retrouvé à tâtonner,
et à chercher, une croix,
car ma conscience me disait ceci :
un démon s'en vient et s'apprête à se manifester.
Nous crûmes  trouver sur le mur une croix.
Aussitôt, un visage grimaçant exprimant et exhalant la haine à l'état pur nous est apparu,
 il était  scindé en deux parties,
puis il s'est réuni, afin de révéler son visage  entier
-Les démons étant par essence et volontiers polymorphe- 
et a disparu, aspiré, englouti,
sans qu'il ne nous fasse tressaillir.
C'était comme une mise en garde : 
"Attention frontière !"
L'endroit spécial où se trouve Simone ,
la reine létale de l'épée,
est gardé par ces forces démoniaques.
C'est un antre on ne peut plus spécial,
loin des feux, des soufres et des foudres.
si nous avons  vu cet endroit, si nous l'avons visité brièvement, sans que cela ne nous altère, nous n'avons  pas eu accès à son essence,
à la nature de ces âmes putréfiées et pétrifiées
et le droit d'en savoir plus quoi que ce soit de plus
sur elles.
L'obtention d' indices - L'hexagone noir, digne d'un cercueil, la voie sombre, le visage 
démoniaque, etc.-
implique le devoir
d'apprendre à déchiffrer, à réfléchir, à méditer.
Ce dont nous sommes  certain,
est que cet hexagone représente une forme  de matière,
la plus vile, semblable à du goudron desséché et  rangé dans une de ces demeures morbides
de l'au-delà
auxquelles seuls les anges évolués
ont accès, et bien sûr, les démons, dont c'est un des  foyers qu'ils gardent. 
Cette ancienne femme, d'un trait de plume républicaine,
aura décidé de la dissection d'être vivants
et aura emporté dans son sillage
des dizaines de millions de malheureuses,
bécasses à la limite de l'ilotisme, des demeurées,
qui croient au féminisme, aux leurres matérialistes,
et nient la profondeur spirituelle de la création,
tout en pratiquant inconsciemment la magie noire,
car l'avortement est magie rouge et noire.
Ces pauvres esprits, dont les "343 Salopes" ne se retrouveront sans doute pas là où git
ce qu'il reste de Simone,
mais se mordront les doigts.
N'est-ce pas Tina ?
Tina Aumont, fille de Jean-Pierre Salomon (sic),
ancienne copine et surtout ancienne amie d'Orla,  signataire du manifeste. 
Le féminisme est une branche de cette sorcellerie.
Cette matière est-elle recyclable par l'univers ?
Cet endroit où "repose" Simone représente à la fois,
lesdites ténèbres extérieures, et une poubelle
écartée totalement de la Source de Lumière.
L'eau est liquide, gazeuse, solide.
L'âme l'est aussi.
Elle a viré à solide, à ultra-compressée,
une solidité de pierre plus que pierre qui se retrouve, sur le plan éthérique.
L'œuvre de Simone est  si sinistre,
que le jugement n'a pas de sens.
Cette âme s'est maudite elle-même,
est, elle-même, de son fait,  descendue dans les  soutes.
Simone ne pouvait ignorer les lois du Talmoud et de  la Kabbale, elle par exemple a refusé à Giscard la remigration algérienne,
sachant ainsi qu'entre le nombre de chrétiens assassinés par an d'ans l’œuf d'un côté,  et l'arrivée de musulmans, de l'autre,
la France serait bientôt envahie.
Simone aura vu triompher son idéologie de mort,
mais de là où elle git,
fossilisée dans la seconde mort,
elle n'a plus d'horizon.
Seule la Lumière et les ténèbres où elle est enchâssée savent quel est son sort,
lors des siècles et des millénaires à venir,
mais cela n'est pas à portée humaine,
car là où elle se trouve est un lieu insondable.
Dans le rêve, l'objet que nous croyons être une croix de protection
s'est révélé être un couteau.
Couteau qui ramène à la damnation de cette femme,
 ou à l’épée de Saint-Michel.
Une pareille demeure hexagonale semblable attendent
tant d'autres kabbalistes qui fanfaronnent encore.
Simone, cette ancienne femme
représente une des  puissances infernales les plus puissantes, et droit sortie des entrailles 
de la noirceur des noirceurs, Les Rothschild,
dont la famille royale britannique
ne sont que les agents visibles.
La magie  féminine dominante qualifiée de féminisme, et qui aura 
le plus imbibé les femmes, est majoritairement de source  talmoudeuse.
Show-biz, médias, le cinéma américain, etc. 
en sont totalement imprégnés.
L'Enfer est non seulement pavé de bonnes intentions,
il est pavé d'âmes mortes hexagonales,
qui n'est pas sans rappeler l'hexagone saturnien.


Nous souhaiterions lancer cet appel aux avortées
et aux avorteuses :
Faiseuses d'anges, vous faites de vous-mêmes
des entités infernales.
En organisant et en planifiant votre crime, parfois à l'insu du père, ou à cause de sa lâcheté, 
vous avez souillé votre esprit,
vous l'avez saccagé tout en sacrifiant 
la double divinité en vous :
la vôtre, et celle de votre enfant.
 Chassons le naturel, il revient au galop :
notre vulgarité intrinsèque nous dicte ceci  :
Avortées, il eut mieux valu pour vous et votre enfant  en gestation que vous fussiez sodomite,
et que le sperme eusse finit dans les fèces,
plutôt que dans le sacro-saint 
utérus, en produisant  de fait la Vie,
vie sacrée que vous avez saccagée par la suite.
Concernant la pauvre Simone,
dont la glorification est à la mesure de la déréliction de notre civilisation,
nous ne ne ressentons plus ni détestation, ni colère, ni chagrin.
pas même de la pitié, pas même du mépris,
c'est inqualifiable :
cette prétendue femme laïque, en réalité sorcière de magie noire, savait intuitivement ou qu'elle se damnait
en faisant massacrer des millions d'enfants,
essentiellement  blancs et 
 chrétiens.
Elle l'a fait au nom de la vengeance de sa tribu,
toujours aussi vicieuse et vindicative.
Sans l'appui des loges obscures, cette loi maléfique
ne serait pas passée.
Souvenez-vous-en !  
La laïcité est la permissivité à l'occulte, au nom de la science, de la libération,
ou de l'art...
Les masses n'en sont pas conscientes.
Une Clinton, une Debbie Harry, une Marina Abramovic, une Gaga etc.
savent avec ce avec quoi elles jouent,
et que leur règne sera court
avant cette damnation éternelle
qu'avant de percevoir l'hexagone,
nous n'avions pas imaginé telle.
En cela, nous rejoignons le concept juif et chrétien de Shéol.
Nous n'avons donc pas vu, redisons-le la vision infernale habituelle,
avec ses feux et ses flammes, mais une voie sinistre pavée de ces âmes mortes,
et figées pour une 
éternité ou pour l'éternité tout court.



 Simone Givrée.
Aucun adjectif, aucun substantif
pour la qualifier.
Concernant ces visions, certains diront
"foutaise", " branquignole", " fantasme", ce serait toutefois oublier que fantasme 
vient de fantasma qui signifie fantôme.
Libre à eux & Qu'importe.
Nous prenons très au sérieux, les rêves, les songes, les visions, les flashs et autres,
et au pied de la lettre...
Ils cachent et révèlent systématiquement un sens.
Macron, lui-même,encore aveuglé par la fausse lumière, ignore la malédiction qui lui
pend au nez, comme celle 
qui pend aux nez des faux puissants de ce monde : les Chirac, Sarkösy, pauvres sbires ...
La note sera lourde,
et nos douleurs ne seront peut-être pas vaines.
Ils le paieront cher leur jeu avec les puissances
maçonniques,  et avec les tueries
qu'ils auront organisées
Ces lieux comptent beaucoup d'individus
passés par les voies et fourches du Coran et du Talmud, et même du Christianisme,
à se demander si les religions ne sont pas sources de damnation.
Beaucoup seront encagés, pas autant toutefois que cette succube
plus écrasée et compressée
qu'une voiture avant d'être recomposée.
Aussitôt son âme a décroché de son corps,
s'est-elle, retrouvée, au lieu de flotter habituellement,
concassée, comprimée, écrasée, oblitérée, en même temps que projetée dans cet antre au pavage hexagonal,
où nulle lumière ne pénètre, hormis celle
des individus affectés à des missions singulières.
Cette Âme n'a plus de conscience propre, même si nous ignorons ce qui se trame dans ce damier :
en aurait-elle une, un restant,
qu'elle souhaiterait n'être pas née.
Les proches à feutrine de cette Âme damnée
sont désespérés car ils ne pourront pas la rejoindre,
sauf à être damnées eux-mêmes
et incarcérés.
Aucune de leur prière kabbaliste n'atteint le mécanisme de la Source divine, et encore moins l'esprit de cette Créature, exclue du cycle de l'évolution,
et dont nous ignorons à quoi servira sa matière d'une densité noire d'étoile naine.
Simone se retrouve dans le carré VIP des 
monstres que cette Terre a portés,
au côté des Pol Pot, ou de ses amis
les Lev Bronstein, ou autre Yagoda. 
Cette matière et cette symbolique ne sont pas sans rappeler à la fois le pentacle,
celui que tendait, juste avant de clamser,
cette timbrée d'idole de David Jones dite Bowie,
autre apôtre de la diabologie,
et aussi, cette autre matière au sujet de laquelle il existe peu d'éléments sur le Net, et nommée
"Black Goo", Goo,  , comme Google.
Nous y voilà, et les deux pieds dedans, dans le marécage.
Peu de femmes siègent aussi haut que cette maudite Simone dans la hiérarchie
des Succubes.
Remarquez que depuis les années 90
avec l’ascension de Madonna, 
ce blasphème incarné,
les succubes ont pris une place 
auxquelles elles n'avaient pas accès.
Évidemment, cette pauvre âme
qui aura connu la gloire terrestre, 
finira dans les mêmes abimes.
Les seuls esprits habilités à visiter ces lieux
sont soit les démons eux-mêmes,
soit des âmes célestes qui en ont les capacités.
D'après ce qu'il nous a été montré :
pour ceux qui atterrissent ici, il est trop tard.
La parole antique de Dante prend toute sa signification:
"Voi che entrate li, lasciate ogni 
Speranza". 
Ce rejet dans la  geôle des ténèbres extérieures, aurait-elle pour fonction, 
d'anesthésier ces maudits ?
Ces féministes s'identifiant au principe de la femme rebelle qui nie les lois naturelles
et use de la pompe aspirante de l'avortement comme
d'un système de contraception.
Libre dans l'astral, Simone  aurait poursuivi son œuvre
de femme hautement démoniaque dans l'Invisible.
La mort de ce monstre
est un signal pour, au plus vite, tenter de stopper son œuvre maléfique
qui assaille le monde occidental.
L'Avortement !
Ne priez pas pour Simone, priez pour les femmes hésitantes et prêtes à commettre
l'irréparable.
Tous ces crânes kabbalistes recouvrant ces "cerveaux malades" 
devraient être brisés par une tenaille
du style de celles qui compriment et cassent les 
coquilles de noix.
Que voulez-vous, des Chemtrails aux FM, et autres, 
le bon peuple ne voit toujours rien. 
Il encaisse.  Connement.
Synchronicité oblige, une de plus,
nous retrouvons cet exact  dallage en faisant 
des recherches sur φ.
Avortées, faiseuses d'anges, et avorteurs : 
repentez-vous, cueillez des aujourd'hui les roses de la vie, et prenez lourdement conscience de vos actes. 
L'antithèse absolue et l’antidote face à la désormais momie Simone hexagonale sont La Vierge Marie,
qui ne chôme pas. 
La virginité, et l'accent qui est mise sur elle,
est  indice qu'il est quelque chose de maudit dans 
"la moule", dans le "chybre"  et dans l'acte sexuel. 
La Vierge Marie est avant tout Vierge guerrière,
une amazone spirituelle.
Elle est l'unique figure spirituelle
qui parcourt le monde depuis des siècles, 
et qui, par l'intermédiaire de voyants, le prévient des catastrophes à venir.


Amen !
* A notre réécoute, nous prenons conscience que nous nous sommes pris très au sérieux en lisant ce texte, au point de nous en ressentir effrayé.
Prenez-le avec une pointe d'humour, en vous disant : "quel maboul !"
ce qui n'enlève en rien au sérieux de l'affaire.    
Ce serait bien sûr faux de prétendre savoir la vérité mais les symboles sont nos guides.
Dans ce texte, que je ne saisis qu'à demi, courtesy of Tof
j'extrais ceci :
"L’Europe de l’Est est en effet destiné à développer les facultés d’hygiène psychique, une médecine de l’âme qui tient compte de l’influence des morts sur la santé des vivants."

Alors que je viens de rêver il y a quelques jours  que 
les prières venues de Pologne et de Roumanie consacrées à la Vierge,
aidaient énormément l'Ouest,
à ne pas sombrer.